Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les prescriptions de Viagra ont doublé pour les vétérans américains
Les prescriptions de Viagra ont doublé pour les vétérans américains
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 janvier 2013 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Jean Lellouche, 21 articles (Rédacteur)

Jean Lellouche

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
21
nombre de commentaires
0
nombre de votes
49

Les prescriptions de Viagra ont doublé pour les vétérans américains

Les prescriptions de Viagra ont doublé pour les vétérans américains

Le budget alloué aux médicaments prescrits pour lutter contre les dysfonctions érectiles chez les soldats américains de retour au pays a triplé lors de ces six dernières années.

Outre-Atlantique, selon le Washington Post, le ministère des anciens combattants (Department of Veterans Affair) vient de constater que ses dépenses liées aux traitements contre les troubles de l’érection sont passées de 27,1 millions de dollars en 2006 à 71,7 millions en 2012. Ainsi, bon nombre de soldats revenant des champs de bataille irakiens et afghans en état de stress post-traumatique (ESPT) et de dépression souffrent d’impuissance sexuelle.

Un mal psychologique

Jason Hansman, responsable en charge de la santé des anciens combattants, explique cette augmentation par le nombre croissant de militaires de retour aux Etats-Unis ces dernières années. Les vétérans ont en effet droit à des ordonnances de médicament gratuites quand leurs maladies ont été causées par leur engagement en tant que soldats.

Selon une étude parue dans le Journal of Traumatic Stress, 35% des anciens combattants américains souffriraient de stress post-traumatique. Et d’après des travaux publiés dans le Journal of Sexual Medicine, 85% des victimes de cet état présenteraient des signes de dysfonctionnement érectile. Une estimation plus qu’un chiffre car, comme le souligne le docteur Drew Helmer du VA’s War Related Illness and Injury Study Center d’East Orange, dans le New Jersey, la sexualité peut être un sujet gênant à aborder pour le médecin comme pour le soldat.

Toujours selon le Washington Post, le Viagra des laboratoires Pfizer, le Levitra des laboratoires Bayer et le Cialis du groupe pharmaceutique Eli Lilly seraient les principaux médicaments prescrits.

Le traumatisme de la guerre

Depuis 2001, on estime que 250 000 soldats américains sont victimes de syndrome de stress post-traumatique. Ce type de trouble se définit comme une réaction psychologique qui fait suite à une situation au cours de laquelle l’intégrité physique et psychologique du patient a été menacée.

C’est lors de la guerre du Vietnam que ces séquelles morales et mentales consécutives à un conflit militaire ont véritablement commencé à être étudiées de manière scientifique, bien que des recherches avaient déjà été menées après la Première et Seconde guerre mondiale. Ainsi, en 1974, la psychiatre Ann Wolbert Burgess et la sociologue Lynda Lytle Holmstrom établissent la théorie du « syndrome du traumatisme du viol » (Rape trauma syndrom) et soulignent la similarité de réaction entre les femmes victimes de viol et les anciens combattants présentant des névroses traumatiques de guerre.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par wesson (IP:xxx.xx6.98.151) le 19 janvier 2013 a 15H36
wesson (Visiteur)

Une chose n’est pas à sous estimer : le trafic.

Le Viagra se trafique parfaitement bien, c’est devenu une monnaie d’échange pour bien des choses.

En étant assez tolérant pour prescrire du viagra aux vétérans, on leur permet également de s’adonner à ce petit trafic à leur échelle.

0 vote
par Morpheus (IP:xxx.xx1.168.240) le 19 janvier 2013 a 20H03
Morpheus (Visiteur)

Comme disait Yoda : « Personne, par la guerre, ne devient grand »

:-D