Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les plantes au secours de votre libido
Les plantes au secours de votre libido
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 décembre 2013
Auteur de l'article
Réponses Bio, 9 articles (Magazine)

Réponses Bio

Magazine
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
9
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les plantes au secours de votre libido

Les plantes au secours de votre libido

Impuissance, frigidité ou, au contraire, hyperexcitabilité sexuelle sont souvent liés à des problèmes psychologiques mais sont toujours améliorés par la phytothérapie.

Des plantes pour retrouver l’appétit et l’énergie sexuels, cela n’a évidemment rien de nouveau. 

L’utilisation des simples dans ce domaine remonte en effet à la nuit des temps.

Et, même si on les appelait plus volontiers « philtres d’amour » que « phytothérapiques » ce n’en était pas moins des remèdes végétaux.

Par ailleurs, dans les monastères, d’autres plantes étaient également employées, mais dans des buts diamétralement opposés... en tant qu’anaphrodisiaques. 

Rien de nouveau sous le soleil : ce sont ces mêmes plantes que vous retrouverez dans les traitements préconisés de nos jours. 

Tant pour une action à un niveau strictement physiologique qu’au plan psychologique, les simples de l’antiquité, revus et corrigés par la phytothérapie rénovée de Max Tétau et Claude Bergeret, sont plus que jamais d’actualité. 

L’hyposexualité chez l’homme jeune

Oui, le terme "hyposexualité" est plus approprié que le mot impuissance dans la mesure où il inclue la diminution de la libido et l'impuissance proprement dite, ainsi que l'éjaculation précoce.

L'hyposexualité est donc le syndrome de baisse du fonctionnement génital. 

Qu'est-ce qui le cause ?

Il peut trouver son origine dans une asthénie générale, et notamment dans celle qui accompagne souvent la convalescence d’une maladie infectieuse. 

Mais il arrive aussi que cela soit dû à des problèmes psychologiques. 

Dans ce dernier cas, impuissance ou éjaculation précoce sont reliés à des états de régression affective et à des complexes de castration que l’on remarque quelquefois chez des personnes dépressives ou anxieuses. 

Comment soigner l'hyposexualité ?

En cas d’hyposexualité par asthénie, on conseille généralement de prendre :

  • Ribes nigrum bourgeons macérât glycériné 1D, 150 gouttes par jour ;
  • Rosmarinus bourgeons macérât glycériné 1D, 150 gouttes par jour ;
  • Eleutherococcus TM, 50 gouttes par jour pendant deux mois. 

Dans ce protocole, Ribes nigrum vise à stimuler vos corticosurrénales pour un surplus d’énergie ; Rosmarinus à tonifier votre intellect ainsi que votre organisme physique ; quant à Eleutherococcus, il reste l’un des meilleurs toniques à prendre en cas d’asthénie sexuelle. 

En revanche, si la cause est psychologique, vous prendrez :

  • Passiflora TM, 150 gouttes par jour ;
  • Coriandrum TM, 50 gouttes par jour ;
  • Herakleum spondylium TM, 90 gouttes par jour ; 
  • Eruca sativa TM, 90 gouttes par jour ;
  • Echinacea TM, 50 gouttes par jour. 

Dans ce traitement, la passiflore est évidemment à consommer en tant que tranquillisant, la coriandre vise à réamorcer votre fonction génitale de manière locale, quant aux trois dernières teintures mères, la berce, la roquette et l’échinacée, ce sont tout simplement d’excellents aphrodisiaques agissant par vasodilatation périphérique et hypotension générale modérée. 

L’andropause ou l’hyposexualité chez l’homme âgé

L'une des meilleures réponses à cette hyposexualité de l’homme vieillissant, consiste très probablement dans une hormonothérapie progressive et discontinue.

Pour cela vous prendrez de la DHEA et/ou des hormones-like végétales comme la sarriette, c'est-à-dire, en phytothérapie rénovée, Satureia TM à raison de vingt cinq gouttes à midi et au dîner. 

Au-delà, vous pourrez parfaitement intégrer en un seul traitement les remèdes des deux protocoles vus au chapitre précédent (pour l’hyposexualité par asthénie et pour les problèmes psycho-nerveux) afin d’agir tant sur votre énergie que sur votre psychisme.

Et rien ne vous empêchera même d'ajouter à ce traitement un remède à visée vasculaire cérébrale tel que la petite pervenche, à savoir :

  • Vinca minor TM, 150 gouttes par jour, pour améliorer votre oxygénation cérébrale et stimuler par cette voie votre sexualité. 

La frigidité

Dans la grande majorité des cas, la frigidité féminine trouve son origine dans des problèmes psychologiques, souvent liés à l’éducation ou encore à la peur de la grossesse, quand ce n’est pas à la maladresse du partenaire.

C’est pour cette raison que le traitement psycho-nerveux composé de passiflore, de coriandre, de berce, de roquette et d’échinacée conviendra tout à fait dans ce cas-là aussi.

Vous pouvez même y adjoindre Ribes nigrum, Rosmarinus et Eleutherococcus pour un effet aphrodisiaque quelquefois utile aussi. 

Enfin, en cas de ménopause ou d'hyposécrétion ovarienne pensez à :

  • Salvia officinalis TM, 100 gouttes par jour ;
  • Glycyrrhiza glabra TM, 100 gouttes par jour. 

L’hyperexcitabilité sexuelle

Mis à part les moines et les nonnes désireux de respecter leurs vœux et de supporter les rigueurs de l’état monastique, il existe aussi des cas d’hypersexualité qui peuvent poser problème à ceux, quel que soit leur sexe, qui en souffrent.

Trois teintures mères classiques, le houblon, la valériane et le nénuphar, sont alors habituellement prescrites :

  • Humulus lupulus TM, 80 gouttes par jour. C’est un tranquillisant qui peut être prescrit sans danger chez l’homme, mais qui, ayant une action folliculine-like, devra s'accompagner d'une consultation médicale pour la femme ;
  • Valeriana TM, 150 gouttes par jour ;
  • Nymphea alba TM, 100 gouttes par jour. 

Les troubles dus aux contraceptifs

Les contraceptifs oraux œstro-progestatifs sont responsables de nombreuses perturbations telles que : 

  • prise de poids, 
  • troubles circulatoires,
  • problèmes psycho-sexuels

En cas de frigidité et de dépression avec anxiété dues à ces contraceptifs - troubles qui, soit dit en passant, touchent tout de même un tiers des femmes - essayez :

  • Sorbus bourgeons macérât glycériné 1D, 50 gouttes ;
  • Citrus limonum bourgeons macérât glycériné 1D, 50 gouttes ; 
  • Corriandrum TM ou Passiflora TM, 20 gouttes ;

A mélanger avant les trois repas. 

Tilia bourgeons macérât glycériné 1D ou Valeriana TM trouveront encore éventuellement leur indication dans ces cas. 

S’il y a prise de poids – toujours à cause des contraceptifs -, réduisez avant tout la consommation de sel, et prenez :

  • Spiroea ulmaria TM, 150 gouttes par jour ; ou 
  • Pilosea TM, 150 gouttes par jour.

Enfin, en cas de troubles de la circulation veineuse :

  • Melilotus TM, 30 gouttes par jour, en alternance un jour sur deux avec, 
  • Citrus limonum écorce interne de tige macérât glycériné 1D, 150 gouttes par jour. 

A quoi vous ajouterez, s’il y a lieu d’assurer une prévention des troubles veineux des membres inférieurs :

  • Castanea vesca bourgeons macérât glycériné 1D ;
  • Sorbus domestica bourgeons macérât glycériné 1D ;

150 gouttes par jour en alternance. 

 

 Jean-Baptiste Loin 

 

Réponses Bio Le Mag N°5Réponses Bio, une toute nouvelle formule de Mag consacré aux médecines naturelles : 100 pages, 100% gratuit, 100% pratique, 100% numérique. Découvrez-le à l'instant en le téléchargeant gratuitement ici

SOURCES

  • La phytothérapie rénovée - Tétau et Bergeret - Maloine

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté