Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le sexe sourit aux prénoms féminins en « a »
Le sexe sourit aux prénoms féminins en «a»
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 novembre 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Le sexe sourit aux prénoms féminins en « a »

Le sexe sourit aux prénoms féminins en «a»

Le « a » serait-il le symbole du sex-appeal ? Une étude étonnante menée par un site de rencontres, Smartdate, le laisse entendre. Les femmes dont le prénom finit par « a » auraient plus de chances d’ « accrocher  » les hommes que les autres.

En relayant cette information, le site elle.fr n’y a pas été de main morte : « Vous vous appelez Vanessa ? Chanceuse, va ! ». Le prénom d’une femme déterminerait ses comportements sexuels. C’est du moins ce qui ressort d’une étude réalisée par le site de rencontre Smartdate auprès de 17 628 de ses abonnées féminines (voir ici). Le verdict est frappant : Les femmes dont le prénom se termine par « a » auraient bien plus de partenaires sexuels que les autres au cours de leur vie. En clair, si on est en quête d’amour, il vaut mieux s’appeler Laura, Tania ou Lola que Thérèse, Martine ou Françoise.

Les papas protecteurs pourraient donc être tentés de choisir Gertrude plutôt que Sabrina, en hommage aux mamies, alors que d’un autre côté les malignes vont peut-être changer de prénom. Car derrière le prénom se dissimule aussi un fossé générationnel. Comme le précisent les auteurs de l’étude, « les femmes ont une sexualité plus libérée aujourd’hui et donc un nombre de partenaires plus élevé que leur grand-mère ». Certes, mais à en croire Smartdate, parmi les prénoms en vogue à l’heure actuelle, les Marie, Nathalie et Isabelle n’ont pas autant de succès auprès des hommes que leurs rivales dont le prénom, si délicieusement évocateur il faut le croire, est Lydia, Cynthia ou Jessica.

Les femmes auraient 4,4 partenaires en moyenne. En haut du tableau, c’est Laura qui remporte la palme, avec 9,7 partenaires, suivie de Tania (9,6), Lola (9,5) et Julia (9,4). A l’opposé, c’est Thérèse qui aurait le nombre de partenaires le plus faible avec 1,1 « Jules » au cours de sa vie. Viennent ensuite Françoise (1,2), Martine et Jacqueline (1,3 chacune). Les prénoms en « a » ont toujours été synonymes d’exotisme en faisant rêver les hommes. Rien de nouveau sous les cocotiers. Bien avant les apparitions sur scène de Christina Aguilera, du temps où Samantha Fox donnait ses concerts, le 36 15 Ulla faisait déjà des ravages sur le Minitel rose.

Photographie : Angelina Jolie. Désormais en couple avec Brad Pitt, elle est connue pour avoir eu de nombreuses conquêtes dans sa vie.

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Psychologie Sexualité