Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La sexualité à travers le monde
La sexualité à travers le monde
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
13 juin 2012
Auteur de l'article
Julie Pollet, 6 articles (Sexologue)

Julie Pollet

Sexologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
6
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La sexualité à travers le monde

La sexualité à travers le monde

En Belgique, la RTBF a lancé une série de 4 documentaires sur la sexualité à travers le monde.

Ceux-ci ont été réalisés et produits par des femmes et se veulent être une radioscopie de la sexualité aux 4 coins de la planète.

Le premier de la collection s'intitule "A la recherche du plaisir".

Pendant un peu moins d'une heure, on y découvre les différents rapports que les gens entretiennent avec le sexe selon la culture dans laquelle ils vivent.

En Inde, par exemple, autrefois perçue comme la culture du plaisir, on apprend que trois-quarts des couples ne consomment pas leur nuit de noces et qu'il existe des séminaires spécialement pour les hommes dans le but de leur apprendre à donner du plaisir aux femmes.

Ce reportage souligne également tout le paradoxe des Etats Unis où l'on y prône l'abstinence de manière quasiment militante mais qui restent pourtant les 1ers producteurs et consommateurs de films X.

En Californie, qui a été au coeur de la révolution sexuelle, on y découvre une séance avec un "sex-coach", appelé aussi "surrogate partner", où un homme apprend "pratiquement" comment retrouver des bonnes érections.

En Côte d'Ivoire, on constate que les gens ont un discours liberé par rapport au sexe et que les femmes s'échangent même quelques "recettes"... Celles qui ont été interrogées disent ne pas avoir peur de prendre des initiatives dans ce domaine.

Au Japon, pays où le phallus reste le symbole de la virilité ainsi que de la fertilité (Il est d'ailleurs toujours présent dans les temples) ; Le documentaire nous montre une culture où le plaisir semble être partout, où les fantasmes sont sans limites. On y voit des clubs très "spéciaux" où les hommes se rendent après leurs journées de travail et peuvent y vivre des expériences de transgression voire d'humiliation.

Les productrices dénoncent aussi certaines parties du monde où le plaisir des femmes est encore un combat ! Et cela nous rappelle que nous devons continuer à lutter contre les mutilations génitales.

J'ai trouvé les images plutôt "osées" pour une chaine du service publique (même si cela passe à une heure tardive).

J'ai parfois cherché la cohérence entre les différents passages proposés. J'aurais aimé recevoir des propos un peu + construits car à certains moments, ça m'a presque donné l'impression de regarder un film porno sans substance.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
Sexualité Sexe