Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le désir sexuel chez les femmes lié au cycle menstruel ?
Le désir sexuel chez les femmes lié au cycle menstruel ?
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 mai 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Florence B., 33 articles (Rédacteur)

Florence B.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
21

Le désir sexuel chez les femmes lié au cycle menstruel ?

Le désir sexuel chez les femmes lié au cycle menstruel ?

D’après une étude américaine, la motivation sexuelle chez les femmes serait influencée par les variations hormonales du cycle menstruel.

Et si tout cela n’était qu’une simple question d’hormones ? C’est la question que se sont posés des chercheurs de l’Université de Californie à Santa-Barbara. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue spécialisée Hormones and Behavior.

Le rôle des hormones

Leurs travaux ont porté sur un groupe d’étudiantes californiennes de premier cycle, toutes volontaires pour cette expérience. Après avoir longuement étudié le comportement sexuel de ces étudiantes californiennes âgées d’une vingtaine d’années, les scientifiques ont alors constaté que deux hormones bien distinctes jouaient un rôle opposé dans le processus de motivation sexuelle.

Il est en effet apparu que l’œstrogène avait un effet positif alors que, à l’inverse, une augmentation de progestérone diminuait le désir sexuel. C’est cette hormone qui est donc responsable d’une baisse de désir dans la deuxième phase du cycle menstruel, c’est-à-dire à partir de la période fertile d’ovulation jusqu’à l’approche des règles.

L'effet bénéfique de l'oestrogène

Concrètement, au cours du cycle menstruel, c’est l’hormone folliculo-stimulante (FSH) qui déclenche la production de l’œstrogène. Son taux commence à augmenter au premier jour des règles. Cela a pour effet d’épaissir la muqueuse utérine, en l’enrichissant de sang et de nutriments, afin qu’elle soit prête pour l’implantation d’un œuf, et qu’elle favorise son bon développement. L’œstrogène modifie aussi la glaire cervicale, facilitant ainsi le déplacement des spermatozoïdes.

Enfin, les chercheurs ont remarqué que la testostérone n’avait pas un effet marquant dans le développement de la motivation sexuelle chez les femmes.

Néanmoins, les scientifiques ont besoin de réaliser plus de travaux de ce type pour appuyer leurs conclusions. D’autres études pourraient donc être menées dans la plupart des universités du pays, en analysant de plus près le comportement sexuel des étudiantes américaines, mais également des femmes qui ont fait leur entrée dans la vie active.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Femmes Hormones Désir
Commentaires
3 votes
par bergeronette (IP:xxx.xx5.143.226) le 4 mai 2013 a 21H11
bergeronette (Visiteur)

On se fout de qui là ? Depuis longtemps déjà , on le sais ! Faudrait un peu apprendre à se connaître et savoir en parler aux jeunes sans jouer les prudes avant de faire passer le message pilule et compagnie. Z’ont pas autre chose à financer comme étude !