Accueil du site
> Psycho & Sexo > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le circuit neuronal de la peur a été identifié
Le circuit neuronal de la peur a été identifié
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
12 novembre 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 601 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
601
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Le circuit neuronal de la peur a été identifié

Le circuit neuronal de la peur a été identifié

C’est une première. Des travaux menés par des chercheurs français de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) ont pu déboucher sur l’identification des circuits neuronaux de la peur. Les résultats ont été publiés dans le revue Nature de cette semaine.

Des neurobiologistes de l’institut Friedrich Miescher pour la recherche biomédicale et de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) ont mis en évidence les circuits neuronaux responsables du sentiment de peur en identifiant une protéine, marqueur des cellules qui interviennent dans le processus. Les résultats de cette découverte, publiés dans l’édition du 11 novembre de Nature, sont de nature à ouvrir de nouvelles voies dans le traitement de pathologies telles que le syndrome de stress post-traumatique ou les troubles anxieux.

Les auteurs de l’étude précisent néanmoins que « la manipulation sélective des circuits neuronaux qui ont été identifiés par les nouvelles approches thérapeutiques doit encore être développées ». Pour en arriver à ces conclusions, les scientifiques impliqués ont observé le comportement de souris de laboratoires devant faire face à un stimulus sonore. Ce dernier provoquant de mauvais moments, les souris ont été prises d’une sensation de peur.

Les chercheurs, qui ont par la suite rendue inactive une partie de l’amygdale, ont découvert que les souris continuaient à avoir peur, mais sans adopter de réaction en conséquence. Les souris continuaient ainsi à évoluer malgré le son émis. En enregistrant l’activité des neurones de l’amygdale centrale et médiale en temps réel, les auteurs de l’étude ont pu, dans un deuxième temps, distinguer les neurones impliqués dans l’apprentissage de la peur des neurones intervenant dans la manifestation comportementale des réponses résultant de la peur.

Sources : Nature 468:277-82 « Encoding of conditioned fear in central amygdala inhibitory circuits  » et 468:270-6 « Genetic dissection of an amygdala microcircuit that gates conditioned fear  ». Nature, Friedrich Miescher Institute for Biomedical Research « Circuitry of fear identified »

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Pharmafraude (IP:xxx.xx5.92.186) le 16 novembre 2010 a 19H43
Pharmafraude (Visiteur)

C’est bien ça : si on peut l’activer à volonté, plus besoin de grippe porcine, de Rita Katz et de Ben Laden !