Accueil du site
> Psycho & Sexo > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le cerveau ne peut gérer plus de deux tâches à la fois
Le cerveau ne peut gérer plus de deux tâches à la fois
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
26 avril 2010
Auteur de l'article
Loreline Robbe, 61 articles (Rédacteur)

Loreline Robbe

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
61
nombre de commentaires
0
nombre de votes
40

Le cerveau ne peut gérer plus de deux tâches à la fois

Le cerveau ne peut gérer plus de deux tâches à la fois

Au cours des dernières années, les avancées de l’imagerie médicale fonctionnelle (IRM f notamment) ont permis de découvrir le siège de la réalisation des tâches : le lobe frontal. En outre, même si l’activité cérébrale multitâche est une question classique en neurosciences, le zapping de plus en plus effréné auquel se livrent tous les accros des multimédias a considérablement renforcé l’intérêt de la recherche dans ce domaine. La notion de double tâche n’est pas non plus nouvelle, mais on ignorait jusqu’alors les mécanismes cérébraux qu’elle engageait. Ainsi l’étude publiée le 16 avril dans la célèbre revue Science par deux chercheurs français, Étienne Kœchlin (Inserm/École nationale supérieure) et Sylvain Charron (Ecole polytechnique), met en avant des résultats qui ouvrent de nouvelles perspectives dans la compréhension des mécanismes qui régissent le fonctionnement du cerveau.


Les deux chercheurs ont utilisé l’IRM f afin de conduire une série de tests sur une trentaine d’étudiants volontaires. Ils ont pu ainsi observer que les deux hémisphères cérébraux se mobilisaient autour d’une même action, lorsqu’elle est unique, alors que pour effectuer deux tâches en même temps, chacun se spécialisait dans l’une d’entre elle et une zone était dévolue à garder en mémoire ces deux missions à accomplir et les gérer successivement : la région préfrontale. La conduite d'une troisième tâche en revanche perturbait les volontaires, qui finissaient par renoncer. Etienne Kochlin explique ainsi qu’ « il y a deux contraintes opposées que la région frontale doit gérer : la flexibilité et, en même temps, la persévérance. C'est vrai qu'aujourd'hui notre environnement privilégie la flexibilité, mais on ne sait pas du tout comment le cerveau va s'y adapter ». D’autres études et résultats en perspectives, il semblerait …

Loreline Robbe Sciences et ...

SOURCES

  • Articles source ici, ici et . Cerveau multitâche : entre attention et inattention , les risques d'une activité multitâche ici, ici et . Le mythe de la femme multitâche ici. 2.5% de multitâches parmi nous ? . Jeux : êtes-vous multitâche ? ici. Lequel de vos hémisphères cérébraux est le plus développé ? cliquer pour le savoir.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Etudes Scientifiques
Mots-clés :
Cerveau Neuroscience