Accueil du site
> Psycho & Sexo > En savoir plus sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La solitude, on peut en venir à bout
La solitude, on peut en venir à bout
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
2 décembre 2010
Auteur de l'article
brunetisa, 73 articles (Auteur Web)

brunetisa

Auteur Web
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
73
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La solitude, on peut en venir à bout

La solitude, on peut en venir à bout

« La solitude, ça n’existe pas… » ?
Hé bien si, elle existe ! Gilbert Bécaud en a fait une belle chanson mais, malheureusement, la solitude existe bel et bien.

On en a encore eu récemment un exemple dans l’actualité avec cette vieille dame qui est restée enfermée dans sa salle de bain pendant 20 jours, sans que personne ne s’inquiète de ne pas la voir.

Les gens seuls sont loin d’être une exception. Avant, on disait qu’ils n’en existaient qu’à la campagne. Maintenant, même dans les grandes villes, ils sont nombreux.
Il en existe certainement autour de vous, de ces personnes seules. Ce ne sont pas seulement des personnes âgées, il y a aussi des jeunes totalement seuls.

La solitude peut prendre plusieurs formes :

  • soit la personne est isolée et ne rencontre jamais personne. Elle pourrait mourir là, toute seule, dans sa maison, sans que personne ne s’en rende compte.
  • soit elle travaille mais elle ne parle jamais à personne. Elle pourrait parfaitement avoir une vie sociale normale mais elle semble totalement transparente, invisible. Elle passe dans la vie sans susciter le moindre intérêt.

Quelle solitude est la pire ?
Apparemment, c’est la seconde, parce que dans ce cas précis, vous avez vraiment l’impression de ne pas exister.
Mais, en fait ces deux types de solitude sont terribles.

Bien sûr, on serait tenté de leur dire, à toutes ces personnes seules : « vous n’avez qu’à sortir et vous verrez du monde » ou « maintenant, avec internet, on peut rencontrer plus de monde ».

Oui, c’est vrai. Mais, croyez-vous qu’elles aient la force d’effectuer la démarche d’aller vers les autres ? Elles sont tellement seules, renfermées, isolées, qu’elles ne parviennent pas à s’en sortir.
Elles ont certainement sombré petit à petit dans la solitude. Au départ, elle ne devait certainement pas leur peser, puis c’est devenu une habitude, puis une compagne de tous les jours et enfin, elle finit par devenir insupportable. Mais, à ce dernier stade, n’est-il pas déjà presque trop tard ?

Décider d’aller un jour vers les autres lorsque cela n’est pas dans vos habitudes, est extrêmement difficile et demande un effort surhumain. Votre timidité vous freine peut-être. Vous avez peur d’apparaître comme un intrus. Vous vous demandez si vous valez vraiment la peine d’être fréquenté. Vous pensez que vous n’avez rien à dire aux autres. Finalement, vous restez comme vous êtes, en attendant que la vie passe.

C’est la seule solution que vous ayez trouvée. Mais, est-ce la seule possible ? Non, certainement pas.
Quels que soient votre situation et votre âge, vous pouvez toujours prendre un nouveau départ et reprendre votre vie en main. Bien sûr, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Cela demande parfois du temps. Mais, petit à petit, pas à pas, vous arriverez à changer. Ne considérez jamais que vous êtes fini, que vous ne pourrez jamais changer votre situation, mais dites-vous que tout est possible dans la vie. C’est ce que je vous démontre dans mon livre « Vous avez tout pour être heureux ». Je vous donne mes solutions, entre autres, pour aller vers les autres, pour vous reprendre en main et pour sortir de votre mal-être.

Texte de Katy Gawelik, auteure du livre "Vous avez tout pour être heureux", disponible en cliquant ici

Brunet Isabelle http://www.katisa-editions.com Ebooks et articles gratuits sur le développement personnel, le business et la santé au naturel
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
Psychologie Solitude