Accueil du site
> Psycho & Sexo > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La méditation en position allongée, une solution pour se calmer.
La méditation en position allongée, une solution pour se calmer.
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
19 janvier 2011
Auteur de l'article
exploranature, 13 articles (Rédacteur)

exploranature

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
13
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

La méditation en position allongée, une solution pour se calmer.

La méditation en position allongée, une solution pour se calmer.

Ce petit exercice respiratoire est un support pour votre concentration. Il permet à votre mental de se canaliser, de rester connecter à l’instant présent (le fameux "ICI et MAINTENANT") et de ne pas être envahi de pensées parasites.

Au fur et à mesure, votre esprit arrivera à se calmer rapidement.

pieds.jpg

La méditation peut aussi se pratiquer allongée... Le matin (pour bien démarrer la journée) et le soir au coucher (pour faire le vide), ne vous privez pas d'une petite pause aussi bénéfique pour votre moral et ... votre santé !

l La posture

Allongez-vous confortablement sur votre lit (ou un matelas au sol). Pour un bon maintien de votre colonne vertébrale, assurez-vous que votre matelas soit assez ferme. Dans le cas contraire, préférez le sol sur lequel vous aurez installé une serviette.

La tête repose dans le prolongement du corps, un coussin fin pour encore plus de confort (la nuque ne doit pas être "cassée").

Les bras reposent le long du corps, paumes vers le ciel,

Les jambes, légèrement écartées, les pieds ouverts vers l'extérieur.

Si vous ressentez des douleurs lombaires, placez un coussin sous vos genoux.

Desserrez les dents et décrispez vos mâchoires. L'extrêmité de la langue se place sur le haut du palais, naturellement.

La respiration est une respiration abdominale longue et profonde. Concentrez-vous sur votre ventre et sentez les mouvements (il se gonfle à l'inspir et se dégonfle à l'expiration). Au fur et à mesure, prolongez vos inspiration et vos expirations, sans forcer.

l La pratique

Comme dans les autres pratiques méditatives, un monologue mental ne va pas tarder à se faire entendre... Observez-le et laissez votre corps se détendre au gré de vos respirations. Laissez passer vos pensées comme les nuages filent dans le ciel. Prenez conscience que vous êtes en train de penser à autre chose et revenez à votre respiration. Comptez vos expirations ou pratiquez une technique simple : à l'inspir, pensez "j'inspire" et à l'expiration, pensez "j'expire"... cela vous aidera à vous concentrer.

  • Visualisez le trajet de l'air - narine droite/narine gauche :
    Inspirez par la narine droite, sentez l'air frais qui entre et suivez son trajet imaginaire dans votre cerveau droit puis dans sa partie gauche. Expirez, ressentez l'air chaud qui ressort de la narine gauche.
    Recommencez une quinzaine de fois (cela va vous prendre une petite minute environ) puis changez le sens de ce trajet imaginaire.
  • Visualisez le trajet de l'air - narine gauche/narine droite
    Inspirez par la narine gauche, sentez l'air frais qui entre et suivez son trajet imaginaire dans votre cerveau gauche puis dans sa partie droite. Expirez, ressentez l'air chaud qui ressort de la narine droite. Recommencez une quinzaine de fois (cela va vous prendre encore une petite minute environ).
     
  • Visualisez le trajet de l'air par les deux narines en même temps Inspirez et ressentez l'air frais qui circule dans les deux hémisphères cérébraux simultanément.
    Expirez, et ressentez l'air chaud par les deux narines...

Bonne pratique et n'hésitez pas à me faire part de vos impressions !

Sylvie, Créatrice d'ExploraNature

SOURCES

  • http://reiki77.over-blog.com
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté