Accueil du site
> Dossiers > La dépression
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La dépression est une maladie
La dépression est une maladie
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
15 janvier 2010
Auteur de l'article
 Réseau Morphée, 84 articles (Association)

Réseau Morphée

Association
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
84
nombre de commentaires
0
nombre de votes
9

La dépression est une maladie

La dépression est une maladie

La dépression se traduit par de multiples symptômes qui handicapent la personne sur tous les plans.

Les troubles de l’humeur sont au premier plan avec une tristesse, parfois un désespoir accompagné d’idées morbides ou suicidaires. A minima il s’agit d’un désintérêt pour les choses et pour les gens, mêmes proches. Le manque de désir s’accompagne souvent d’un repli sur soi. Il n’y a pas d’envie de sortir, pas d’envie de rencontre, ou alors il faut vraiment que la personne soit très sollicitée pour faire les choses. La sexualité est mise en veille : trouble de libido, absence de plaisir, impuissance.

Le déprimé se sent ralenti, à la fois physiquement - ses gestes sont plus lents, la marche est moins rapide - et mentalement - les pensées viennent moins vite, le raisonnement s’englue dans des voies sans issue, la concentration est fugace.

L’appétit est souvent modifié, le plus souvent diminué, mais parfois augmenté. De ce fait une perte de poids ou une prise de poids ne sont pas rares. Le sommeil est altéré, le plus souvent par des éveils, mais parfois par un besoin excessif de dormir avec la sensation permanente de ne pas récupérer et d’être toujours fatigué. Dans la dépression le sommeil est un vrai baromètre de l’humeur.

La vidéo qui suit explique bien les mécanismes neurobiologiques de la dépression.

Les traitements sont à peine évoqués à la fin. Pour ce sortir de la dépression il faut à la fois se faire aider sur le plan psychologique, ne pas hésiter à prendre des antidépresseurs pour sortir de la phase la plus sombre, mais aussi, de changer radicalement son mode de vie, en structurant son temps pour éviter les temps morts, en favorisant la régulation des ses rythmes biologiques grâce à la lumière naturelle et à l’activité physique.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté