Accueil du site
> Psycho & Sexo > En savoir plus sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La déontologie en psychothérapie
La déontologie en psychothérapie
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
9 octobre 2015 | 1 commentaires
Auteur de l'article
lotus1, 8 articles (Rédacteur)

lotus1

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La déontologie en psychothérapie

La déontologie en psychothérapie

Les psychothérapeutes sont tenus de respecter certaines règles communes à tous les praticiens oeuvrant dans ce poste médical. Ils sont dans l’obligation de créer un environnement sécurisant pour l’analyser tout en s’abstenant d’entretenir une connivence d’aucune sorte avec ce dernier.

Le code déontologique : qu’est ce que c’est ?

Afin de préserver la notoriété de la discipline et éviter certaines dérives, l’Association Européenne de Psychothérapie (AEP) a adopté un code de déontologie lors de son assemblée générale qui s’est tenue à Zurich, en 1995. Les règles stipulées dans ce code régissent toutes les associations nationales de psychothérapeutes ainsi que chacun de leurs membres. En plus de servir de règle de conduite pour les psychothérapeutes, ce code est également la référence en cas de plainte. Le code déontologique de l’AEP est la base sur laquelle tout organisme national membre doit se conférer dans l’élaboration de ses propres règles d’éthique.

La profession de psychothérapeute selon la déontologie

La psychothérapie est une discipline à part entière dans le domaine des sciences humaines. Elle consiste à déterminer et à traiter les troubles psychologiques, psychosomatiques et sociaux dont souffre l’être humain. Les méthodes utilisées par le psychothérapeute sont entièrement basées sur des théories scientifiquement prouvées. Dans l’exercice de sa fonction, ce dernier met sa compétence au service de l’intérêt de son patient. Il doit également veiller au respect des valeurs humaines et de la dignité de celui-ci.

Le traitement en psychothérapie se déroule par l’intermédiaire d’interactions entre les spécialistes et les patients. L’objectif final étant d’apporter un changement et une évolution de la situation problématique. Cela sous-entend une implication personnelle du thérapeute, cependant cela ne signifie aucunement qu’il doit exister une relation physique, affective ou intellectuelle entre ce dernier et son patient.

 

À quoi le psychothérapeute s’engage-t-il ?

En embrassant le métier de psychothérapeute, le praticien s’engage à respecter quelques exigences. La première d’entre elles est celle de préserver l’indépendance idéologique et morale. Le thérapeute ne doit en aucun cas servir la cause d’un parti politique, d’une religion ou d’une mouvance idéologique quelconque auprès de son patient. En ce qui concerne l’indépendance morale, il ne peut effectuer une pression sur son patient qui ne souhaite pas continuer un traitement que lui, spécialiste, juge adéquat. Les autres exigences mentionnées dans le code de déontologie des psychothérapeutes sont les suivantes : indépendance technique, respect du secret professionnel et acquisition des compétences requises.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx0.104.243) le 9 novembre 2015 a 14H56
 (Visiteur)

Très bon article qui est très complémentaire de tous les articles que j’ai lu sur différents sites de psychologues ou de psychothérapeutes.

En lisant également un article sur http://www.psychologique.fr/ je me suis rendu compte qu’il y avait une multitude de spécialité dans ce métier.

Il y a même des psychothérapeutes spécialisés pour hypocondriaque ! Très surprenant !