Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La course au bon sexe…
La course au bon sexe…
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 août 2011
Auteur de l'article
Marie-Hélène Baillargeon, 1 article (Sexologue clinicienne)

Marie-Hélène Baillargeon

Sexologue clinicienne
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La course au bon sexe…

La course au bon sexe…

 
Les dernières décennies furent marquées par une libération des us et coutumes quant à la sexualité. Cette libération, perceptible dans notre vie de tous les jours, à travers la publicité, les articles de revue, la télévision, l’Internet et autres médias aura certainement contribué à faire émerger plusieurs questionnements au sein d’une population dont la société encourage plus souvent qu’autrement la performance.
 
Ainsi, il est fréquent d’entendre les gens, hommes comme femmes, s’interroger relativement à leurs prouesses sexuelles. Combien de personnes se demandent comment bien faire l’amour ou encore comment être un(e) amant(e) idéal(e) ? Cette réflexion semble trop souvent confondre la technique dans le sexe et le plaisir. Or, profiter pleinement de sa sexualité implique généralement d’accepter de mettre de côté ce désir de performance au profit d’un plus grand laisser-aller.
 
Malheureusement, prendre son temps paraît difficile pour bien des gens dans un contexte où ils se retrouvent continuellement oppressés par leurs diverses responsabilités. Néanmoins, s’il est une chose à retenir, c’est que le « bon sexe » ne relève certainement pas du sprint olympien… 
 
En ce sens, il faut savoir s’arrêter et prendre le temps de se donner droit au plaisir, de le savourer. Aussi, il est bon de savoir que la course à l’ULTIME performance nuit habituellement à la spontanéité du moment. Avoir une relation sexuelle ne devrait pas être l’équivalent de participer à une compétition sportive. Il devrait plutôt s’agir de prendre le temps d’être à l’écoute de son propre plaisir tout en demeurant ouvert à celui de l’autre.
 
Enfin, contrairement à certaines croyances populaires, il n’existe aucun truc infaillible ou aucune recette miracle pour faire d’une personne le partenaire sexuel idéal.  Aussi, bien faire l’amour ne relève aucunement de l’instinct. Cela se travaille. Comment ? Et bien, par l’ouverture sur soi, l’ouverture à l’autre et surtout, par la communication.*
 
Effectivement, tout comme au point de vue alimentaire, dans la sexualité, chaque individu a ses préférences. Il s’agit donc d’apprendre à bien se connaître et d’accepter de partager notre connaissance de soi avec notre partenaire. En définitive, il est également important d’être apte à entendre les besoins et désirs de l’autre. Bref, une sexualité épanouie passe assurément par la bonne connaissance de soi ainsi qu’une connaissance suffisante de l’autre…
Marie-Hélène Baillargeon, M.A. Sexologue clinicienne
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté