Accueil du site
> Dossiers > Les troubles sexuels
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’éjaculation prématurée : 1 homme sur 3 concerné
L'éjaculation prématurée : 1 homme sur 3 concerné
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
16 novembre 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

L’éjaculation prématurée : 1 homme sur 3 concerné

L'éjaculation prématurée : 1 homme sur 3 concerné

L’éjaculation précoce ou éjaculation “rapide” concernerait un homme sur trois. Aujourd’hui, « la pilule miracle » permettant de résoudre cette dysfonction sexuelle n’existe pas contrairement aux promesses faites par certains sites Internet peu scrupuleux.
 
En réalité, le traitement de l’éjaculation précoce doit être global en combinant les approches corporelles et psychologiques. Le point sur les traitements possibles d’un trouble sexuel plus répandu qu’il n’y paraît.

 

Quand parle-t-on d’éjaculation dite « rapide », « précoce » ou encore « prématurée » ?

 
La communauté scientifique considère l’éjaculation comme « prématurée », dès lors que l’éjaculation intervient deux minutes après la pénétration.
 
Selon le Docteur Mimoun, gynécologue-andrologue : « L’homme est débordé par la sensation de non-contrôle, et cela ne dépend pas de sa volonté. Plus il s’efforcera de se retenir, plus il se crispera, plus il sera stressé et plus il éjaculera vite et sans plaisir »

 

Sommaire du dossier :
La rédaction CareVox

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Pharmafraude (IP:xxx.xx5.92.186) le 16 novembre 2010 a 19H40
Pharmafraude (Visiteur)

Le produit miracle existe, mais je ne vous dirait pas ce que c’est. (En plus sa commercialisation poserait des problèmes à cause des effets annexes)... Autrement, quand la première fois est trop courte, si on attend pas tout à fait la fin de la période réfractaire, on a largement le temps de satisfaire bobonne ;o) Ah oui, il faut pas un problème d’érection EN PLUS !