Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Internet est-il nuisible pour la mémoire ?
Internet est-il nuisible pour la mémoire ?
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 juillet 2011 | 8 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Internet est-il nuisible pour la mémoire ?

Internet est-il nuisible pour la mémoire ?

L’usage d’Internet modifie-t-il la mémoire humaine ? Selon une étude américaine, la tendance sans cesse plus prononcée des internautes à utiliser les moteurs de recherche comme une mémoire externe entrainerait des mutations dans les modes de mémorisation.

Internet tient chaque jour davantage le rôle de mémoire auxiliaire : Les hommes ne feraient plus d’efforts de se rappeler certains faits, privilégiant l’aptitude à les retrouver sur le Net. Les observateurs soupçonnaient certes une inclinaison vers cet état des faits (l’écrivain Nicholas Carr s’était même demandé si Google nous rendait stupide), mais pas de façon aussi prononcée. Les constatations émanent d’une étude menée sous la direction de Betsy Sparrow, professeur assistante de psychologie à l’Université de Colombia, aux Etats-Unis. Publiés dans la revue Science, les travaux suggèrent qu’Internet serait devenu une sorte de "disque externe" de notre propre mémoire, sur laquelle les hommes, afin de s’économiser des réflexions, se reposeraient.

Ce phénomène de "mémoire transactive" se traduit donc désormais par un "réflexe Google". De tous temps, des individus se rappelaient qui consulter dans leur entourage pour accéder à une information. Désormais, cette technique est en passe de se généraliser par le biais des moteurs de recherche. Cette nouvelle donne n’impliquerait pas forcément une altération des capacités de mémorisation : Le cerveau continuerait à opérer un tri sélectif parmi les informations qui parviennent à l’homme.

Et, comme avant, l’homme garde une propension à retenir les données selon l’impact émotionnel qu’elles provoquent. De plus, les livres et les encyclopédies ont tenu, dans une certaine mesure, ce rôle dévolu depuis à Internet. Il n’empêche. Selon l’expérience menée par Betsy Sparrow, les participants à l’étude ont eu le réflexe direct de recourir à Internet pour pallier leurs lacunes. Non moins intéressant : Lorsqu’ils savaient que l’information convoitée restait consultable sur un ordinateur, ils ne faisaient plus d’effort pour la mémoriser. Le numérique aurait-il vraiment davantage d’impact sur notre organisation que l’héritage de l’impression laissée par Gutenberg ? Les auteurs de l’étude tiennent à tempérer la portée des résultats obtenus : « Il est trop tôt pour juger d’un impact global sur le cerveau ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par gaijin (IP:xxx.xx4.173.157) le 23 juillet 2011 a 12H21
gaijin (Visiteur)

internet es nuisible pour la mémoire dans le même sens que le livre l’ est le contenu du savoir diffère entre une culture orale et une culture livresque dans une culture orale un individu pouvait connaitre par coeur le contenu de quelques livres dans une culture livresque il peut avoir lu des centaines de livres et se souvenir dans lequel se trouve une informations particulière dans une culture de l’information dématérialisée il est probable que la façon d’articuler les connaissances prendra le pas sur l’ acquisition des contenus

en fait ce n’est pas la mémoire qui est en jeu mais l’articulation des notion de savoir de connaissance et de compétence dans la société

il parait évident que ce qui va devoir être modifié c’est notre façon d’envisager l’ enseignement

2 votes
par Benoît (IP:xxx.xx9.154.76) le 23 juillet 2011 a 12H44
Benoît (Visiteur)

Bonjour, Avant que les humains ne sachent écrire, ils mémorisaient tout. Quand ils ont pu écrire (noter), ils ont libéré leur mémoire. Les livres ont évité d’avoir à connaitre ce que d’autres connaissaient puisqu’il suffit de savoir dans quel livre trouver (vous savez, comme les examens avec documents). Internet, c’est pareil. Si on sait où trouver l’info, inutile de la connaitre complètement. Donc l’Internet sur ce plan n’est qu’une forme d’écrit (pas uniquement de l’impression). Ce n’est pas une nouvelle nuisance.

Mais on peut bien sûr résumer en disant que l’Internet est la cause de tous les maux actuels. ;o)

Benoît

3 votes
par Ulysse et loulou ;) (IP:xxx.xx9.24.74) le 23 juillet 2011 a 14H55
Ulysse et loulou <img alt=";)" title=";)" class="no_image_filtrer format_png" src="http://www.carevox.fr/plugins/auto/couteau_suisse/img/smileys/clin_d-oeil.png" width="19" height="19"/> (Visiteur)

internet a surtout servi la mémoire collective ces dix dernières années

par contre les neuro-toxiques type fluoride dans le red bull ou l’aspartame dans les bonbons ou l’Assugrin ou encore la mélanine dans les barres chocolatées, oui... elles vous détruisent carrément la capacité mémorielle

pour ne pas parler du mercure ou de l’aluminium comme base de vaccins... là alors carrément des métaux lourds qui engendrent toutes sortes de dysfonctionnements dont la destruction irréversible des synapses

il y a toujours eu des gens, illettrés, qui clamaient que les livres rendaient stupide...

heureusement qu’on ne les a pas écouté

0 vote
(IP:xxx.xx8.235.150) le 14 janvier 2012 a 23H03
 (Visiteur)

archi-d’accord avec vous !

Expérience personelle : si je n’avais pas consulté internet pour apprendre à manger sain, et je n’aurais pas amélioré ma mémoire.

Sur internet se côtoient le meilleur et le pire, mais on a un libre arbitre et un cerveau pour faire la différence, nous sommes responsables et pas des incapables demeurés !!! N’est-ce pas messieurs les aristocrates, accompagnés de vos chiens de gardes médiacratiques ?

2 votes
par Lisa SION (IP:xxx.xx4.6.192) le 23 juillet 2011 a 15H55
Lisa SION (Visiteur)

Slu à la France, et tout à fait d’accord avec les deux derniers commentaires, si internet est effectivement nuisible, c’est l’argument qu’attendent les autorités pour effacer tout ce qu’ils veulent, soyez gentil, ne leur donnez pas si simplement raison. S’il y a des chose à effectivement y effacer, c’est bien ce pourquoi les internautes influents et vigiles comme Sisyphe par exemple, qui comme lui luttent par écrit depuis des années, n’est ce donc pas à eux à qui donner raison une fois pour toutes ? merci. L.S.

3 votes
par Hijack (IP:xxx.xx1.75.230) le 23 juillet 2011 a 18H55
Hijack (Visiteur)

Je pense plutôt le contraire, qu’Internet aide à réfléchir ... on lit un truc ... on se pose une question, on la pose sur le moteur de recherche, qui nous pousse à faire d’autres recherches etc ... On est obligé de retenir ce qu’on a appris ... si on est obligé de reposer la question, on en est conscient, et à la seconde recherche, on la retient ... Très bon travail donc pour la mémoire, sans compter toutes les autres infos que l’on retient.

0 vote
par Nicole CHEVERNEY (IP:xxx.xx4.60.181) le 23 juillet 2011 a 19H54
Nicole CHEVERNEY (Visiteur)

Ce genre de question que pose l’auteur, c’est ajouter de l’eau au moulin de ceux qui veulent censurer Internet. En contrôler les contenus de caractère "politique" alternatifs. Et comme le dit si bien Hijack Internet aide à la réflexion pour peu que nous allions cibler les sites les plus intéressants.

D’autre part, deux exemples de vie quotidienne qui me viennent à l’esprit : pour le permis de conduire , notamment. Le fait de s’entraîner régulièrement sur les vidéos-tests gratuits ou payants, eh bien l’on retient beaucoup mieux. C’est un instrument complémentaire des leçons de conduite, particulièrement efficace

Pour les recettes de cuisine également. Les vidéos sont très utiles pour mémoriser la pratique des cuisiniers(ères).

Les QCM pour les concours, etc....

Internet favorise au contraire la mémoire.

1 vote
par Hijack (IP:xxx.xx1.75.230) le 23 juillet 2011 a 23H28
Hijack (Visiteur)

Oui, pareil que toi ...

A présent, je fais tout sur Internet. Ma femme n’achète plus ses livres de recettes ... sur le net, la même recette, elle la retrouve 20 fois ... toutes différentes, rien de mieux pour trouver ce qu’il lui convient le mieux ... c’est bon pour tout.

Je me suis découvert un talent ou presque de bricoleur uniquement sur internet ... quand c’est un truc trop difficile, je pose la question et j’ai la réponse ... pour le reste il y a des méthodes et exemples partout ...

Je n’achète plus de livres, je lis tout sur la toile ... surtout, j’évite les quotidiens et hebdomadaires, tous plus inutiles les uns que les autres ... la plupart des infos, je les ai bien avant ... et de meilleure qualité ... Je lis des médias alternatifs ... et c’est autre chose que les infos traditionnels ... !!!

Même pour la médecine, je ne me pose plus de questions ... sans que cela m’empêche de chercher et trouver ...

Non seulement Internet favorise la mémoire, mais il l’aide à se développer !!!