Accueil du site
> Psycho & Sexo > En savoir plus sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Finie la culpabilité !
Finie la culpabilité !
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
28 juin 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Weelearn, 10 articles (Rédacteur)

Weelearn

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
10
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Finie la culpabilité !

Finie la culpabilité !

Vous êtes vous déjà senti coupable ? Pensez-vous être responsable de la tristesse d’un de vos proches ?

La culpabilité est un sentiment qui peut réellement affecter une personne. Ce sentiment peut également nous inciter à faire certaines choses que nous ne souhaitons pas vraiment. Face à la culpabilité nous perdons confiance en nous et nous devenons plus vulnérables par rapport aux autres.

La culpabilité est également un sentiment extrêmement manipulateur.

Il existe deux types de culpabilité que nous détaillons ci-après :

Commençons par la culpabilité « saine ».
La culpabilité saine s’instaure quand vous êtes responsable du dégât causé. Renversant un jeune qui traverse la rue, vous vous sentez responsable des blessures que vous lui avez causé. Ce sentiment de culpabilité est bien évidement normal puisque vous êtes entièrement responsable des blessures que vous avez causé au jeune.

La deuxième forme de culpabilité est la culpabilité « morbide ».
Celle-ci est ressentie quand vous n’êtes pas responsable de l’acte de l’autre mais que vous portez sur vos épaules son acte comme étant de votre faute.

Déterminer quelle culpabilité nous ronge est indispensable pour ce travail sur la culpabilité.

La culpabilité la plus nocive est bien entendu la culpabilité morbide. A travers cette forme de culpabilité nous pensons être responsable du malheur de quelqu’un alors que réellement nous n’avons aucun pouvoir dessus.

L’auteur nous apprend que chacun est responsable de ses actes et de ses réactions. Si vous dites la même phrase agressive à plusieurs personnes, vous remarquerez que chacune d’entre elle réagit différemment. Certaines auront une réaction violente alors que d’autres réagiront avec plus de calme.

Ce travail sur la culpabilité nous apprend surtout à nous rendre compte que les réactions des autres sont totalement dépendantes d’eux et ne nous incombe en aucun cas. C’est à partir de ce point que le travail qui consiste à se libérer de la culpabilité commence vraiment.

La culpabilité « morbide » est d’ailleurs un redoutable allié des manipulateurs. Quoi de plus efficace que de culpabiliser l’autre pour qu’il se plie à vos besoins. Pensez à votre ami qui vous dit, « Peux-tu faire ceci ou cela pour moi ? Moi je t’ai rendu ce service il y a peu de temps. ». Cette phrase est on ne peut plus, culpabilisante. C’est justement le sentiment de culpabilité qui va vous pousser à rendre ce service à votre ami alors que vous n’aviez peut être pas envie de le faire. La culpabilité morbide est donc une « arme » puissante pour le chantage affectif.

Se libérer de ce sentiment est un commencement vers le bien-être, l’épanouissement et idéal pour échapper aux manipulateurs qui nous entourent…

Weelearn

POST-SCRIPTUM

SOURCES

  • Rédaction Weelearn.fr
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Psychologie
Commentaires
0 vote
par Trèflerèle (IP:xxx.xx7.64.194) le 4 juillet 2011 a 12H41
Trèflerèle (Visiteur)

Je voudrais rebondir sur les mots suivants "les réactions des autres sont totalement dépendantes d’eux et ne nous incombe en aucun cas. .." . On pourrait croire alors que nous pouvons dire n’importe quoi à l’autre du moment que nous le pensons ! En témoignent ces habitudes de plus en plus répandues, sous prétexte de transparence et de franchise de dire tout et n’importe quoi en toute impunité aux autres. On se "balance tout" avec les dégâts que l’on connait. Ne fais pas à l’autre....la bonne traduction est "fais à l’autre ce que tu voudrais que l’on te fasse" ce qui implique un acte réfléchi avec une intention. Si je n’avais pas l’intention de faire souffrir alors oui je n’ai pas à me sentir coupable. Pour ne pas me faire manipuler je prends soin de moi du mieux que je peux, je me protège, je pose mes limites, je me fais respecter..c’est une attention à soi de chaque instant. N’oublions pas non plus que plus je manipule plus j’ai de probabilités de me faire manipuler aussi !!! http://treflerele.com

0 vote
par usbeck (IP:xxx.xx4.239.161) le 7 juillet 2011 a 13H08
usbeck (Visiteur)

Bonjour ! Très juste ce que dit "Trèflerèle". Je pense que nous devons faire attention à la personne trouvant en face, et réagir en consequence.