Accueil du site
> Psycho & Sexo > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Favoriser l’éjaculation
Favoriser l'éjaculation
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
27 septembre 2011
Auteur de l'article
Jean-Philippe Jason, 42 articles (Sophrologue)

Jean-Philippe Jason

Sophrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
6
nombre de votes
4

Favoriser l’éjaculation

Favoriser l'éjaculation

L’éjaculation ‘retardée’ involontaire est beaucoup moins fréquente que le plaisir rapide. Selon les cas, malgré des stimulations et les préliminaires, l’homme éjacule après un temps jugé trop long dans un acte ‘interminable’. Du fait de l’éjaculation retardée, le rapport sexuel peut donc ‘s’éterniser’ et par effet ‘frustrer’ la partenaire.

On distingue certaines difficultés en rapport avec certaines causes organiques. Telle que le diabète, certaines maladies neurologiques, la consommation d’alcool, de somnifères, d’antidépresseurs, neuroleptiques,… Il faut oser en parler à son médecin, seul le médecin sera à même d’interrompre le traitement ou bien adapter une nouvelle prescription médicale. (On parle alors d’éjaculation retardée iatrogène).

La difficulté peut également survenir suite à une intervention de la prostate ou de la vessie. Quelques fois le ‘trouble’ de l’éjaculation s’accompagne d’une difficulté à une érection tonique. La difficulté n’est que passagère. Les causes psychiques comme la peur de s’abandonner, la peur de prendre du plaisir, les états de stress en sont souvent responsables. Une psychothérapie individuelle et/ou en couple s’impose.

Les causes non organiques :

• L’homme n’a jamais pu ou voulu accéder à l’éjaculation (sauf par des pollutions nocturnes ou plus rarement pollution diurne).

• Ne peut jouir que par la masturbation (solitaire)

• Ou par la fellation, ou part la masturbation de sa (son) partenaire.

• L’homme peut s’abandonner mais uniquement si le coït perdure.

• Par la pratique de la sodomie.

On peut parler de trouble primaire, si l’éjaculation retardée existe dès la découverte de sa sexualité. Les causes psychiques sont semblables à celles des autres difficultés ou problèmes à une sexualité riche et épanouie, dans ce cas vous pouvez rajouter la peur du plaisir, du lâcher prise, ou de certaines peurs inconscientes (peur d’enfanter, inhibitions de la personnalité, dans le laisser aller, dans la communication, ou bien des conflits intra- psychiques, peur de l’échec, agressivité vis-à-vis des femmes, préjugés, tabous). Une thérapie permet d’évoluer positivement dans une sexualité épanouie. Le trouble est parfois secondaire, s’il survient après une période de sexualité épanouie avec éjaculation. Il peut s’agir d’évènements stressants, de deuil, de changement de partenaire, suite à un déménagement… Ou d’un fait survenu au moment d’un acte sexuel (être surpris dans les ébats amoureux, ou bien dans la pratique du coït interrompu).

Pour que l’éjaculation soit réalisable lors du coït, elle doit d’abord être possible soit :

• Par la masturbation solitaire,

• Par la masturbation en présence de sa (son) partenaire en sollicitant son aide,

• En s’abandonnant à des massages, des caresses avec les mains, les seins, le sexe de l’autre, mener l’excitation proche de l’éjaculation,

• En pénétrant sa partenaire et au tout dernier moment ne chercher à pas ou plus CONTROLER : laissez vous aller,

• Par l’alternance de caresses sexuelles et de pénétration,

• En autorisant votre partenaire à prendre des initiatives,

• En sollicitant de votre partenaire un strip-tease,

• Par l’alternance des positions,

• En pimentant votre sexualité, par la lecture d’ouvrage, le visionnage de film érotique.

Exercice : ‘Contrôler’ son éjaculation.

Comme j’en ai maintenant l’habitude, je m’installe confortablement pour vivre, ressentir ma séance positivement… Je laisse tous mes sens s’éveiller dans ce moment privilégié………………….. Conscient de mon corps… Du contact de mes pieds avec le sol……………. J’observe ma respiration… J’évoque mentalement trois à cinq fois ‘je suis tout à fait relaxe’…………………... Je convie ma détente à mon visage……………. Je la laisse s’installer……………… Je reste observateur de mon état de détente qui s’installe dans mon visage, dans mes épaules, dans ma nuque, dans mes bras, dans mes avant-bras et mes mains………………. Aucune idée, pensée ne vient parasiter ma DETENTE……………………….. Tout mon corps respire, mon mental est détendu……………….. La détente s’installe dans mon thorax, mon dos est détendu………. Je relâche les tensions qui sont encore présentes, ni rien ni personne n’entrave mon calme intérieur………………….. L’air se véhicule dans tout mon être……………… Je me laisse aller dans ce bien-être et dans ce calme mental……………………. Consciemment et avec une intentionnalité positive, je place mes mains à la hauteur de mon visage… Je les frictionne entre elles, je les entrelace…………….…… Une chaleur agréable se diffuse de mes mains………………. Je ressens une chaleur ou une sensation de fraîcheur agréable dans mon cerveau………………… Je découvre mon visage… Je masse mon front, mes tempes, ma nuque, je dessine le pourtour de mes yeux, de mes sourcils, je malaxe mes joues, je masse la région de mon cou, le lobe de mes oreilles…………………. Je repositionne mes mains sur mes cuisses………………… Quelles sensations, quelles perceptions ai-je de mon visage « ici et maintenant » ?……… J’accueille tous ces messages sollicités par mon automassage…………………. A chacun de mes inspires et expires, ma détente s’installe…………….. Je porte une attention toute particulière à mon cerveau… Je laisse entrer l’air par mes narines…………………… Je me visualise avec mon (ma) partenaire… Je me vois faire l’amour, décontracté, stable et CONFIANT…………………………. Je vis mon acte avec une sensualité, désir et AMOUR………………………… Mon attention se porte sur ma verge, mon périnée et mon anus, toutes ces régions sont totalement relâchées………………… Je prends conscience de mon anatomie………………. Je dirige mon attention sur mon ventre et plus particulièrement sur mon hara (centre énergétique situé dans le bas ventre)……………………. Je m’imagine faire l’amour, les contractions vaginales, la lubrification de ma partenaire, je prends tout le temps nécessaire à ma visualisation positive…………………. Je vis… Je ressens ma futurisation………… Je me laisse aller totalement, je m’abandonne aux plaisirs……………… Je m’imprègne de ce calme et de cette détente mentale…………………… Je sais que j’ai la possibilité d’éjaculer avec un réel plaisir, d’offrir ma semence à ma partenaire……………… Je prends conscience que je peux m’abandonner aux plaisirs, je suis seul garant du ‘contrôle’ de ma sexualité et de mon éjaculation……………………. Je respire, je m’imprègne de cette détente mentale, je laisse revenir l’énergie, le tonus musculaire dans mon être………………... Mais surtout dans mon cerveau, je respire plus profondément… Je m’étire généreusement… Avec tout le positif qui est en moi………………… Je me sens dynamiser…………. ‘Maître’ du ‘contrôle’ de mes désirs………………. Je sais que je peux maintenant m’abandonner, me laisser aller, sans crainte, ni peur ni jugement………….. Sans relation de compétition… Je n’ai rien à prouver… Je m’accepte tel que je suis avec bienveillance et AMOUR……………… Doucement et à mon rythme, j’ouvre les yeux. Entraîner-vous à évoquer le positif. Dans vos séances, ne soyez plus l’objet de vos pensées réductrices ou limitatives. Utilisez vos pensées positives pour libérer le corps et par effet de ricochet apaiser le mental. Avec une intentionnalité positive, vous gagnerez en confiance et en stabilité.

Jean-Philippe.

http://eclosion83136.canalblog.com

POST-SCRIPTUM

  • Je vous invite à me rejoindre sur mon blog.
    http://eclosion83136.canalblog

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sexualité