Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Éjaculation précoce : quand la femme ne veut pas de caresses
Éjaculation précoce : quand la femme ne veut pas de caresses
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
23 octobre 2012 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Nicole Audette, 18 articles (Sexologue)

Nicole Audette

Sexologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
18
nombre de commentaires
0
nombre de votes
1

Éjaculation précoce : quand la femme ne veut pas de caresses

Éjaculation précoce : quand la femme ne veut pas de caresses

Il m’est arrivé d’entendre des hommes me dire que leur conjointe ou du moins, leur partenaire sexuelle, ne voulait rien d’autre que la pénétration vaginale. Pas question de caresses manuelles avec les doigts et pas davantage de « cunnilingus ». Quel défi et quelle pression pour les éjaculateurs précoces qui voudraient satisfaire et donner du plaisir à la femme avec qui ils font l’amour.

Dans le jargon sexologique, nous appelons « masculinoïde » ce modèle sexuel. Car ce n’est un secret pour personne que les hommes, ignorant des besoins féminins en matière de sexualité, se contentent de pénétrer et d’éjaculer, soulageant et satisfaisant ainsi leur propre besoin. Mais quand c’est la femme elle-même qui ne veut rien d’autre qu’être pénétrée, disons qu’elle se prive de bien d’autres plaisirs voluptueux et privent aussi son homme qui prendrait plaisir à la caresser et à lui donner du plaisir génital autrement qu’avec son pénis.

Mais il est vrai que certaines femmes détestent être touchées au clitoris. Cela les agace ou leur fait mal. C’est une minorité, mais quand ce type de femme est en relation avec un éjaculateur précoce, c’est extrêmement exigent pour lui et source de grand stress, puisqu’il n’a pas d’autres moyens de la faire jouir.
 
Malheureusement, plusieurs de ces femmes n’aiment pas non plus passer du temps à caresser leur partenaire, ni leur faire de « fellation ». Alors, c’est tout un contrat pour un homme souffrant d’éjaculation précoce que de réussir à gérer son excitation dans un vagin, alors qu’il a du mal à contrôler son excitation quand il est seul. Et même s’il est primordial qu’un éjaculateur précoce apprenne à repérer son point de non retour lorsqu’il est seul grâce à sa respiration abdominale, il est tout aussi important qu’il puisse franchir progressivement d’autres étapes, comme celle d’être caressé manuellement et même avec la bouche de sa partenaire, pour s’habituer à laisser le contrôle à l’autre, tout en étant habile à gérer ces doux moments avec succès.
 
Il me semble que dans notre société où la sexualité est si ouverte, ces caresses, lorsqu’on s’aime et que l’hygiène n’est pas un problème, seraient un prélude délicieux avant la pénétration. Mais surtout, elles aideraient les hommes qui veulent développer les étapes successives pour « guérir » leur éjaculation précoce pour de bon, à y parvenir progressivement et sans tension.
 
On le sait, le stress est anti érogène pour tout le monde. Mais je dirais qu’il est multiplié chez les hommes incapables de contrôler leur éjaculation précoce et qui en souffrent. Donc, j’espère que ce message permettra aux femmes qui ne souhaitent que la pénétration, de comprendre qu’elles seront gagnantes si elles s’ouvrent à d’autres types d’érotisme, surtout si elles partagent leur intimité avec un éjaculateur précoce qui veut s’en sortir.
 
Nicole Audette, sexologue
Spécialiste du traitement de l’éjaculation précoce
Nicole Audette, M.A. sexologue Spécialiste du traitement de l'éjaculation précoce

POST-SCRIPTUM

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
6 votes
par lulupipistrelle (IP:xxx.xx9.242.94) le 23 octobre 2012 a 16H39
lulupipistrelle (Visiteur)

Ben oui, c’est tout le problème des atomes crochus... on n’a pas forcément les mêmes envies...

La pression sociale n’y fera rien, il y a des incompatibilités ...et ce ne sont pas les diktats de la sexothérapie, de la prétendue révolution sexuelle qui pourront les faire disparaître. Il y aura toujours des partenaires qui s’em... au lit ensemble, et qui pourraient être parfaitement heureux avec quelqu’un d’autre..

4 votes
par Youpi (IP:xxx.xx1.45.18) le 23 octobre 2012 a 20H15
Youpi (Visiteur)

Peu importe le sujet traité, il y aura toujours dans les comms une grosse mégère qui va encourager la séparation des couples. On se demande bien pourquoi... ;-p "Haters gonna hate"

0 vote
(IP:xxx.xx7.230.211) le 8 novembre 2012 a 22H21
 (Visiteur)

@ youpi je vois pas en quoi le commentaire de lulupipistrele fait d’elle une "hater", au contraire ça me semble plein de bon sens, et si une bonne entente au lit ne fait pas tout, c’est qd même nécessaire pour une relation harmonieuse en général ...

5 votes
par Pantin (IP:xxx.xx1.228.156) le 24 octobre 2012 a 00H33
Pantin (Visiteur)

Cet article décrit les relations sexuelles d’une manière tellement peu charmantes que je sens que je suis devenu éjaculateur tardif.

Conseil sérieux pour les hommes : apprenez d’abord à satisfaire votre partenaire sans éjaculer du tout, de façon à jouir mentalement avec elle. Il est possible de s’entraîner à bander sans éjaculer, pendant une ou deux heures (avec des périodes de repos), sans difficultés.

2 votes
par chantecler (IP:xxx.xx0.4.90) le 24 octobre 2012 a 08H03
chantecler (Visiteur)

Bref certaines femmes n’acceptent que le service minimum . C’était quoi la chanson de Brassens ? Elle m’emmerde , elle m’emmerde vous dis-je ... Finalement il n’est pas étonnant que les gens cherchent des aventures pour se sortir d’une routine écrasante .