Accueil du site
> Psycho & Sexo > Polémiques & Débats
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Douche, épilation... Stop au sexisme dans le coït. Mesdames, couchez comme vous êtes
Douche, épilation... Stop au sexisme dans le coït. Mesdames, couchez comme vous êtes
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
1er juin 2015
Auteur de l'article
mackysanogo, 31 articles (Rédacteur)

mackysanogo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
31
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Douche, épilation... Stop au sexisme dans le coït. Mesdames, couchez comme vous êtes

Douche, épilation... Stop au sexisme dans le coït. Mesdames, couchez comme vous êtes

Comment se préparer au coït en 2015 ? Visiblement, la réponse diffère selon que vous soyez une femme ou un homme. Maquillage, parfum et douches à répétition... la gente féminine doit être au top. Du côté des hommes, le gras du "dad bod" et la sueur sale et malodorante d’un caleçon suffisent à séduire. Coup de gueule de notre chroniqueur sexo, David Courbet.

"Trois minutes, douche comprise". Ce surnom donné à un ancien président de la République élude le temps de préparation avant son passage à l'acte. Car que l'on soit le plus puissant personnage de l'Etat ou un simple péquenaud, ici aussi l'inégalité sexuelle hommes-femmes se fait ressentir.
 
Aux premiers, il est de bon ton de restés "négligés", de garder un "aspect sauvage", quand les secondes devront être le plus présentables possible, voire coquettes. Si cette vision essentialiste de la préparation et de l'attractivité sexuelle persiste, il est temps que ces injonctions permanentes à l'égard des femmes cessent. Ceci pour revenir à une sexualité sans fard et plus égalitaire.
 
Inégalité de jugement 
 
La dernière mode qui a occupé les réseaux sociaux en témoigne : le "dad bod" serait sexy. Il s'agit du mec avec quelques bourrelets et un petit bidou qui serait trop choupinou (ou plutôt choupimou). Trop cool messieurs, non ? Plus la peine de penser à l'été et sa plage, quoi qu'il advienne, vous serez un beau gosse vu que votre bide à bière paraît valorisant. Pourquoi s'emmerder à faire de la muscu' et s'entretenir ? Le laisser-aller est tellement plus facile...
 
Si ce soit disant phénomène serait sexy pour certain(e)s, il est surtout sexiste. Bizarrement, ces mesdames ne bénéficient pas du même traitement : leur embonpoint sera pour elles un véritable boulet. Ces kilos "en plus" deviennent en fait des "kilos en trop". Pas de chance, va falloir vous restreindre sur la bière, la bouffe et surtout aller bouger votre gros cul. Merci les pubs/films/magazines (ajoutez à votre guise) pour votre propagande !
 
Heureusement, les campagnes antisexistes luttant contre l'hypersexualisation du corps féminin, forcément mince et musclé, arrivent à laisser passer de moins en moins de conneries. L'un des derniers exemples en date a eu lieu au Royaume-Uni où une campagne dans le métro de Londres demandant à mesdames si "votre corps est prêt pour la plage ?" a dû être retirée en raison des protestations nombreuses.
 
Deux solutions alors : que les mecs fassent aussi des efforts de leur côté ou bien qu'on relâche la pression sur les nanas qui sont écrasées sous les injonctions pour avoir un physique parfait.
 
Un temps de préparation parfois supérieur à l'acte
 
Si le temps de préparation est si inégal entre mecs et gonzesses, c'est avant tout en raison du respect de l'hygiène. Et là, on a affaire à du deux poids, deux mesures :
 
- Messieurs : une barbe de trois jours ? C'est viril ! Un jean qui flotte ? C'est cool ! Une chemise froissée ? C'est sportif ! Les cheveux ébouriffés ? C'est stylé ! Une odeur de sueur ? C'est animal ! Des poils de partout ? C'est viril ! Un vieux caleçon trop large ? C'est sexy !
 
- Mesdames : une douche qui date d'il y a plus d'une heure ? C'est crade ! Pas maquillée ? C'est négligée ! L'épilation pas parfaite ? C'est dégueulasse ! Les cheveux mal coiffés ? Du laisser-aller ! Pas de parfum ? Encrassée ! Une vieille culotte en coton ? C'est démodée !
 
La liste est encore bien plus longue car on pourrait notamment parler de l'entrejambe. Les couilles qui macèrent dans leur jus de transpiration toute la journée, ça ne semble pas poser problème à ces messieurs qui, bien souvent, sont les premiers à rechigner à mettre leur truffe dans le jardin d'Eden en raison de son petit manque de fraîcheur... Sans oublier qu'ils râlent s'ils s'étouffent avec les poils de leur partenaire alors qu'à l'inverse, ils se fichent que celle-ci ait à batailler avec les (longues) mauvaises herbe pendant qu'elle mange leur carotte ("ce matin, un lapin a...").
 
Restés négligés pour les mecs ne semble ici aussi pas poser problème alors que les dames se voient obligées de restées impeccables et propres, au risque sinon de passer pour des traînées. Le temps de préparation à l'acte diffère ainsi largement en fonction du sexe et s'avère, in fine, bien plus long pour ces mesdames que l'acte en lui-même (surtout si vous tombez sur un "3 minutes douche comprise"...).
 
"Couchez comme vous êtes"
 
Le pire dans cette histoire, c'est que les gars (de par mon expérience, certes pas forcément généralisable) s'en fichent de plus en plus de ces aspects cosmétiques du sexe imposés aux femmes. Des poils aux pattes ? Un t-shirt froissé ? Du rouge à lèvres absent ? Mais où est le problème ?!? Qui n'a jamais fait l'amour de bon matin, au réveil, la gueule déconfite (qui pue le plus souvent) et les corps suants sans prendre son pied ?
 
Ce qu'on attend vraiment : "Couchez comme vous êtes".
 
Au moins, il n'y aura pas de tromperie sur la marchandise car rien n'est plus beau qu'un corps au naturel. Avec ses beautés mais aussi ses défauts. Ne vous sentez plus jugées, et si vous l'êtes, c'est que l'autre est bête, point. Mais avant tout, ne cherchez pas à vous juger vous-même ! Mon corps est beau tel qu'il est, c'est tout.
 
Il reste donc à réussir à s'arracher de cette société de consommation dont le but est bien entendu de pousser à acheter des crèmes en tout genre, rasoirs 18 lames ou rouges à lèvres dernière génération qui brillent dans le noir pendant 95 heures. Sans parler des yaourts magiques "minceur extrême" qui vous font perdre 10 kilos en deux semaines... Avant, qui sait, que le vent tourne et entreprenne l'avènement d'un modèle où hommes et femmes n'auront plus besoin de se cacher derrière de faux-semblants pour vivre – et s'apprécier – comme la nature les a créés. Avec leurs beautés, et leurs défauts.

SOURCES

  • http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1377739-douche-epilation-stop-au-sexisme-dans-le-coit-les-hommes-aussi-pourraient-se-laver.html
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hygiène