Accueil du site
> Psycho & Sexo > En savoir plus sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cougar = une nouvelle forme de prostitution ?
Cougar = une nouvelle forme de prostitution ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
20 septembre 2011 | 15 commentaires
Auteur de l'article
Julie Pollet, 6 articles (Sexologue)

Julie Pollet

Sexologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
6
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Cougar = une nouvelle forme de prostitution ?

Cougar = une nouvelle forme de prostitution ?

Qui sont-elles ?

Elles ont en général + de 40 ans et entretiennent des relations avec des hommes plus jeunes qu'elles... souvent beaucoup plus jeunes...

Que cherchent-elles ?

Certaines cherchent juste du sexe facile alors que d'autres rêvent encore au grand amour. Pour la plupart, c'est une manière de courir après une jeunesse perdue, de se prouver qu'elles peuvent encore séduire.

Et face à elles, ces hommes, que cherchent-ils ?

Beaucoup d'entre eux s'intéressent aux femmes mûres parfois pour leur expérience en matière de sexe mais aussi souvent pour leur compte en banque. Pourtant, ces "gigolos" ne demandent pas d'argent car ils perçoivent que contrairement aux hommes, les femmes cherchent souvent autre chose que purement du sexe dans ces aventures. Il semblerait que les femmes cougars sont surtout en attente de tendresse.

La République Dominicaine est un des temples des cougars. On y rencontre des hommes très jeunes qui flirtent avec des femmes étrangères, très souvent dans le but d'obtenir un visa pour quitter le pays.

Mais il ne faut pas nécessairement aller aussi loin pour constater que la majorité de ces hommes qui fréquentent les cougars,en profitent pour se faire "entretenir". Certaines d'entre elles en sont d'ailleurs tout à fait conscientes et acceptent les règles du jeu. Ils sont ensemble pour des raisons différentes mais chacun tire profit de la situation... en apparence en tout cas.

Mais qu'en est-il réellement ? Où se situe la frontière entre le respect de son désir et le marchandage de son corps ? Ces relations apportent-elles réellement le bien être recherché aux femmes qui les entretiennent ?

Cependant, Il existe des couples épanouis et d'ailleurs célèbres qui nous rappellent que chaque histoire est singulière.

Le plus important, comme pour toutes relations, est d'être bien conscient des enjeux d'une situation et de toujours rester en respect de soi-même. Et si une relation nous fait souffrir plus qu'elle nous épanoui, c'est qu'il est sans doute temps d'en sortir et parfois, une aide extérieure s'avère nécessaire.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sexualité Femmes
Commentaires
9 votes
par earth75 (IP:xxx.xx3.150.14) le 20 septembre 2011 a 11H36
earth75 (Visiteur)

Bonjour, Donc un mâle paie pour une relation sexuelle, on appelle cela de la prostitution ; une femme paie pour s’envoyer en l’air, et cela n’est pas de la prostitution .......... 2 poids , 2 mesures. car n’oublions pas que les Femmes sont parfaites..............................

5 votes
par zizifridolin (IP:xxx.xx8.229.33) le 20 septembre 2011 a 13H31
zizifridolin (Visiteur)

l auteur et le commentateur : des jaloux...

1 vote
(IP:xxx.xx8.36.64) le 23 septembre 2011 a 00H33
 (Visiteur)

Jaloux de quoi ?? De qui ??

4 votes
par lsga (IP:xxx.xx0.22.105) le 20 septembre 2011 a 12H14
lsga (Visiteur)

" Mais qu’en est-il réellement ? Où se situe la frontière entre le respect de son désir et le marchandage de son corps ? Ces relations apportent-elles réellement le bien être recherché aux femmes qui les entretiennent ? "

Carevox est vraiment un ramassis de puritains moralistes mal à l’aise avec la sexualité...

Pourquoi devrait-il y avoir une frontière en le désir et le marchandage ? La prostitution est un fantasme très répandu chez les femmes, et assez répandu chez les hommes jeunes : Et ce n’est pas MAL. Vous nous emmerdez avec votre moral bon marché. Laissez nous jouir tranquillement, nous, on ne vous interdit pas de jouer au bridge dans vos club pour frigides.

8 votes
par Traroth (IP:xxx.xx2.44.238) le 20 septembre 2011 a 14H42
Traroth (Visiteur)

Vous ne comprenez visiblement au problème social que pose la prostitution. La plupart des prostituées sont contraintes à le faire !

2 votes
par Ankou (IP:xxx.xx9.228.108) le 20 septembre 2011 a 13H13
Ankou (Visiteur)

Il est plus facile d’ouvrir la bouche que de tendre le bras ! Peut-être est-ce pour ça que cela ne porte pas le même nom pour une même activité.

14 votes
(IP:xxx.xx1.105.15) le 20 septembre 2011 a 13H21
 (Visiteur)

Bonjour,

De toute évidence vous confondez et mélangez bien des notions jusqu’à en sortir des amalgames grossier comme le titre de votre article ou des poncifs :

Petite mise au point
- Il y a des femmes plus agées qui apprécient les hommes plus jeunes. Et des hommes plus jeunes qui peuvent voir en des femmes plus agées qu’eux une féminité plus accomplie. L’inverse est également vrai et classique (des hommes qui recherchent la compagnie de femmes plus jeunes).
- Les hommes qui préfèrent les femmes plus agées ne sont pas tous des gigolos. Pas plus que les femmes qui préfèrent des hommes plus agées qu’elles ne sont toutes des escorts ou des putes.
- Indépendamment de cela il y a effectivement des femmes, tout comme des hommes qui paient pour le sexe s’adressant alors à des gigolos ou des escorts (tendresse, jeunesse, ego etc.). Ces derniers étant souvent, pour ce qui est des pays du sud, dans une démarche à caractère vénal/administratif (papiers, mariages blancs etc.)

- Je rajouterais et c’est hors du cadre de l’article que les femmes qui ont de nombreux amants ne sont pas des salopes. Et les hommes qui ont de nombreuses amantes ne sont pas tous des Don Juans. Chacun sa manière de vivre le plaisir. Ne jugeons pas.

Puis vous concluez comme une fleur qu’il y a effectivement des femmes et des hommes pour lesquels cela marche (des couples tout ce qu’il y a de plus normal), ce qui est une vérité. Cependant mettre toutes ces notions dans le même sac et les mélanger façon shaker ne donne qu’une bouillie intellectuelle sans colonne vertébrale ou réelle logique. Jusqu’à suggérer une éventuelle frustration sur la question.

Le problème est donc que vous mélangez tout allègrement ou l’exprimez seulement de façon relativement binaire, réductrice voir maladroite. Et on en vient à se poser des questions légitimes quant à votre qualité professionnelle : vous vous dites "sexologue". Que la providence et la tête froide me gardent de consulter auprès de vous.

1 vote
par Marc007 (IP:xxx.xx9.135.220) le 20 septembre 2011 a 15H28
Marc007 (Visiteur)

et lui il en pense quoi http://bit.ly/jZKslc ?

0 vote
par simplesanstete (IP:xxx.xx2.135.232) le 20 septembre 2011 a 23H28
simplesanstete (Visiteur)

Et si une relation nous fait souffrir plus qu’elle nous épanoui C’est très simple en effet de se sentir bien, se sentir mal c’est plus compliqué a exprimer et peut devenir une habitude voir une raison d’être fatale.

3 votes
par Aspiral (IP:xxx.xx0.133.207) le 21 septembre 2011 a 05H50
Aspiral (Visiteur)

Si on considère que la sexualité masculine est une recherche d’énergie et que la sexualité féminine est une recherche d’identité, on assiste en effet ici à une prostitution croisée, une transgression symbolique du tabou de l’inceste. Toute notre civilisation a perdu le sens du tabou de l’inceste ; c’est en cela qu’elle sombre dans la décadence.

0 vote
(IP:xxx.xx6.181.70) le 22 septembre 2011 a 16H07
 (Visiteur)

Comment êtes-vous sûr que la sexualité féminine est une recherche d’identité ? A partir d’un dogme faux, on ne peut tirer que des conclusions fausses !

2 votes
par THIERRY3468 (IP:xxx.xx0.175.32) le 21 septembre 2011 a 08H48
THIERRY3468 (Visiteur)

Une femme qui paie un homme jeune pour des relations sexuelles ,est en recherche affective alors qu’un homme qui paie une fille ,est un pervers,un obsédé sexuel,un malade...Tant de mansuétude vis à vis de ces femmes est troublant .A croire que l’obscénité est exclusivement masculine....

0 vote
par dom y loulou (IP:xxx.xx8.0.52) le 22 septembre 2011 a 01H48
dom y loulou (Visiteur)

qui vous a dit que les femmes cougar ne bouffaient que du jeunet ? ;)

3 votes
(IP:xxx.xx0.255.149) le 22 septembre 2011 a 13H49
 (Visiteur)

non pas d’accord. J’ai suis couguar à "l’insu de mon plein gré." J’ai rencontré un homme auquel je donnais 3 ou 4 ans de moins que moi, ce qui n’est pas une catastrophe. Or, et il est vrai que je ne fais pas mon age, cet homme me donnait 7 ou 8 ans de moins que j’en ai réellement donc faites le calcul 12 ans de différence. Même niveau social, même niveau de revenu.... Curieusement, chez les gens qui ignorent nos ages respectifs, pas de commentaires ; par contre ceux qui savent nos âges respectifs eux en font ! bref il faut cesser de catégoriser les gens. Depuis la nuit des temps les hommes se mettent avec des femmes plus jeunes et personne ne dit rien, par contre quand c’est une femme, c’est forcément une s....

1 vote
par Khéops (IP:xxx.xx4.116.185) le 23 septembre 2011 a 10H16
Khéops (Visiteur)

Mais pourquoi se focaliser sur l’âge de la femme ? Elle est plus âgée que l’homme alors c’est une cougar et lui un gigolo ? Vous allez vite en besogne ! Et quand c’est l’inverse, on dit quoi ? Et ben il n’y a pas de mots !!!!! Comme c’est bizarre... pourtant Molière dénonçait déjà dans ses pièces les vieux barbons qui recherchaient la chair fraiche des toutes jeunes filles. Serions-nous devenus moins tolérants ? Ou alors il faut rétablir la parité et dire que ces hommes sont des... vieux cochons ? Ça vous va comme terme ? Je vous entends déjà pousser les hauts cris et vous avez raison, c’est caricatural ce que je dis. Comme est tout aussi caricatural le fait de dire qu’une femme plus âgée que son compagnon est une s....e. Conclusion : laissez donc les gens vivre leurs histoires d’amour comme ils l’entendent et arrêtez un peu de juger ceux qui ne vivent pas comme vous.