Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Comment traiter l’éjaculation précoce ?
Comment traiter l'éjaculation précoce ?
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 novembre 2010 | 8 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 601 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
601
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Comment traiter l’éjaculation précoce ?

Comment traiter l'éjaculation précoce ?

Il n’existe pas de traitement de référence mais toute une panoplie de solutions disponibles. La prise en charge de l’éjaculation prématurée nécessite souvent plusieurs essais avant de trouver le traitement le plus approprié. Le point avec le docteur Sylvain Mimoun, spécialiste en Andrologie à l’Hôpital Cochin.

Sylvain Mimoun est gynécologue, andrologue et psychosomaticien. Il est responsable du Centre d’andrologie de l’Hôpital Cochin à Paris, président de la Société française de gynécologie psychosomatique et responsable d’étude sur la sexualité à l’hôpital Robert Debré à Paris.

1. L’éjaculation précoce est-elle bien prise en charge aujourd’hui ?

Il s’agit d’un symptôme fréquent puisqu’un homme sur trois environ est touché. L’éjaculation précoce se traite bien si l’on utilise relativement tôt les divers moyens qui existent et les conseils de rééducation.
 
L’éjaculation précoce est essentiellement due au stress et à l’anxiété. Or quand le corps s’habitue à éjaculer vite, que l’homme se sent débordé, un réflexe s’installe et s’auto-entretient. Cela devient un automatisme. Il s’agit alors de se désaccoutumer avec des techniques comme le « stop and go », de se désensibiliser.
 
Il existe aujourd’hui des produits prescrits par les médecins qui retardent l’éjaculation pour que l’homme se sente moins débordé, mais pas de thérapeutique ou de médicament mis sur le marché qui soit propre à ce problème.
 
La première étape est de se déshabituer. C’est ainsi que l’homme sera aidé et pourra de nouveau se sentir confiant.

2. Quels traitements peuvent être proposés au patient avec quels inconvénients et avantages ?

Les antidépresseurs, qui peuvent être prescrits médicalement, ont tendance à retarder l’éjaculation, mais leurs effets sont momentanés et il faut les prendre sur une longue durée.
 
Il existe aussi des crèmes anesthésiantes. Mais je reste convaincu que la réadaptation est le but à atteindre après avoir eu recours aux médicaments.

3. La thérapie comportementale peut-elle aider ? Faut-il y aller seul ou en couple ?

La thérapie comportementale cherche à changer le comportement du patient. L’éjaculation précoce est un réflexe conditionné. Il faut donc arriver à changer son caractère de répétitivité et d’automatisme pour que l’homme ne se sente plus débordé.
 
Il est utile que la partenaire puisse y participer. Toutefois, cette méthode a ses forces et ses faiblesses. Il existe parfois des tensions dans le couple et jouer sur la sexualité n’est pas neutre.
 
Deux techniques peuvent être utilisées pour retarder l’éjaculation : le squeezing et le stop and go. Dans le squeezing, la femme peut caresser son partenaire, puis, lorsqu’il lui dit que le plaisir monte, elle lui pince le frein. Avec la seconde méthode, le stop and go, l’homme laisse monter le plaisir et, quand l’éjaculation est proche, il stoppe tout mouvement de va et vient se retirant, ou non, de sa partenaire.
Mais il faut savoir que cet exercice de répétition de l’arrêt du plaisir est difficile pour le couple qui craque souvent après un rapport.
 
J’utilise pour ma part d’abord les médicaments et, une fois que l’homme n’est plus bloqué par la crainte de son débordement et que le climat au sein du couple est plus serein, je préconise l’utilisation des méthodes sexo-corporelles.

4. L’hypnose peut-elle aider ? Existe-t-il d’autres techniques ?

L’hypnose aide plus particulièrement les hommes qui ont une éjaculation précoce ponctuelle par exemple qui se déclenche en présence de certaines partenaires et pas avec d’autres. Elle les aide alors à mieux gérer leurs émotions.
 
Je préconise aussi la méthode sexo-corporelle, qui, si elle est pratiquée de façon systématique, aide l’homme qui souffre d’éjaculation précoce à retrouver un réflexe éjaculatoire beaucoup plus satisfaisant pour lui et sa partenaire.
Elle consiste en un apprentissage de la respiration par le ventre sans gonfler les poumons et à bouger le bassin, grâce à des mouvements de bascule du bassin. Plutôt que d’utiliser le mouvement de va et vient, cette technique associe ventre et bassin. Ainsi, lors de la pénétration, l’homme perçoit mieux la pression dans son bas-ventre. Il se sent ainsi moins débordé et arrive plus facilement à avoir des points de repère pour changer sa façon de faire.

5. Peut-on guérir seul ?

Objectivement, c’est très difficile, car lorsqu’un homme souffre d’éjaculation précoce, ce symptôme devient très rapidement un problème de couple.
 
Même l’homme « abandonné » par une partenaire reste dans la crainte pour la suite. Il souffre d’un handicap et d’une anxiété majeure qui risque d’auto-entretenir le symptôme d’éjaculation précoce. Il a donc besoin de se faire aider par quelqu’un qui puisse gérer le problème. Beaucoup d’hommes apprennent les techniques seul sur Internet, mais les utilisent à mauvais escient en les pratiquant pas trop souvent, puis en changent. Or il faut une répétitivité dans le temps.

6. Les risques de rechute sont-ils fréquents ? Comment les éviter ?

Les rechutes se produisent dans deux situations.
 
La première, c’est lorsqu’au début, on fait attention, ça marche, mais par la suite, on est habituellement moins appliqué et les anciens réflexes finissent par revenir.
 
La seconde, c’est qu’en situation de stress important, le risque d’éjaculation prématurée augmente, puis les choses s’auto-entretiennent.
 
Pour les éviter, il est essentiel de calmer son stress. Mais cela ne suffit pas toujours. Les anxiolytiques et les antidépresseurs sont des produits, qui, chimiquement, ralentissent l’éjaculation et peuvent dans un premier temps redonner confiance aux hommes qui souffrent d’éjaculation précoce de ce fait.

7. Un nouveau traitement, la Dapoxetine, devrait arriver prochainement en France. Quelles perspectives peut-il offrir ?

La Dapoxetine, qui sera prochainement mise sur le marché français, a un impact ponctuel et c’est là tout son avantage.
 
Jusqu’à présent, les antidépresseurs qui étaient utilisés pour retarder l’éjaculation devaient être pris de façon continue, ce qui ne convient pas à certains hommes dont les rapports sexuels sont plutôt sporadiques. En le prenant ainsi, l’éjaculation est retardée. L’homme reprend alors confiance en lui et se sent de mieux en mieux.

<< Article précédent                 >> Article suivant


La rédaction CareVox

POST-SCRIPTUM

  • Pour plus d’informations sur ce thème, vous pouvez consulter l’un des ouvrages de Sylvain Mimoun co-écrit avec Rica Etienne : Sexe et Sentiments, Version homme paru aux éditions Albin Michel en 2009. Son dernier livre Sexe et sentiments après 40 ans paraîtra chez Albin Michel en janvier 2011.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par Jean Vladimir (IP:xxx.xx7.36.179) le 17 novembre 2010 a 17H55
Jean Vladimir (Visiteur)

Ne pas répéter sans cesse grossièrement si ce n’est salassement, "éjaculation" précoce en place d’orgasme précoce, ni "sexualité" en place d’érotisme. ni "masturbation" en place de caresses personnelles, ni se "masturber" en place de se caresser.

0 vote
(IP:xxx.xx4.170.5) le 17 novembre 2010 a 18H24
 (Visiteur)

D"après Clémenceau, le meilleur de l’amour étant dans l’escalier, l’éjaculation précoce pourrait présenter des avantages...

5 votes
par adolf le zazou (IP:xxx.xx7.34.130) le 17 novembre 2010 a 19H30
adolf le zazou (Visiteur)

a la lecture de cet article j ai ejaculé de rire.. Quelle honte , ils doivent pas avoir l air cons...

1 vote
par NightFlight (IP:xxx.xx2.39.23) le 17 novembre 2010 a 20H13
NightFlight (Visiteur)

Pour palier les problèmes de l’éjaculation précoce, il y a des recettes simples :

1. Connaître la physiologie féminine et comprendre que la stimulation du clitoris est le plus court chemin vers l’orgasme féminin : http://fr.wikipedia.org/wiki/Clitoris. Poser le doigt sur le gland du clitoris et le faire tourner en appuyant légèrement. Ne pas oublier que les tétons des seins sont également des zones érogènes, ainsi que le fait de caresser ou de palper la peau sur les fesses, les poignées d’amour, etc. A chacun de découvrir les endroits préférés de sa partenaire.

2. Instaurer dans les rapports des caresses préliminaires dont la cible sera le clitoris. Ainsi, madame pourra avoir un voir plusieurs orgasmes avant la pénétration.

3. Pénétration et éjaculation.

Corollaire : Ne jamais oublier de mettre une bonne dose d’amour et de respect de sa partenaire dans tout ce que l’on entreprend. Apprécier sa beauté, l’apprécier tout court.

0 vote
par flo (IP:xxx.xx1.10.123) le 18 novembre 2010 a 00H38
flo (Visiteur)

on prescrit à gogo maintenant des antidepresseurs etc.....pour n’importe quoi tout en niant leurs effets devastateurs !oui !devastateurs !!!STOP !!!!

http://reponses.wikia.com/wiki/Pour... (pourquoi antidepresseurs dangereux)

http://www.lepoint.fr/actualites-so...

http://forum.aufeminin.com/forum/f4...

0 vote
par antoine (IP:xxx.xx3.114.133) le 19 novembre 2010 a 23H28
antoine (Visiteur)

Une solution simple et naturelle : commencer par une fellation en prenant la précaution de manger au préalable des framboises pour parfumer le sperme puis pour la seconde éjaculation qui viendra au bon moment, entreprendre la dame sous la ceinture. Fastoche de passer pour un bon coup !!

1 vote
(IP:xxx.xx5.120.51) le 21 janvier 2015 a 13H41
 (Visiteur)

J’avais du mal à maîtriser mon éjaculation plus d’un an, jusqu’il y a deux mois je savais pas trop quoi faire pour y remédier, puis j’ai commencé un traitement avec le Priligy dapoxétine (acheté sur allgenericmedsnow.com), cela me permet de durer beaucoup plus longtemps. Après un jour, je durais 5 minutes, ce qui est un progrès énorme pour moi.

0 vote
par ari (IP:xxx.xx9.166.133) le 14 mars 2015 a 22H02
ari (Visiteur)

Le problème de prodige c’est que ça va t’aider pdt la durée de prise mais des que tu n’en prendra plu le probleme reviendra !!