Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Comment dialoguer : conseils et recommandations
Comment dialoguer : conseils et recommandations
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 septembre 2012
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Comment dialoguer : conseils et recommandations

Comment dialoguer : conseils et recommandations

Le dialogue ou plus simplement notre capacité à communiquer est la clé de toutes les portes de notre vie, la baguette magique pour l’accomplissement de tous nos désirs. Prenons ainsi cette direction, équipés des règles de bases d’un dialogue réussi afin d’avoir une communication productive.

La maîtrise de cet art ne commence pas avec les rudiments de la conversation, mais par notre attitude à montrer de l’intérêt pour les autres. Avant d’être un bon orateur, il faut être un bon compagnon c’est-à-dire s'intéresser à la vie sous toutes ses formes, développer en permanence notre curiosité intellectuelle, avoir soif de connaissance. De ce fait, en ayant plaisir à écouter et à recevoir, vous serez en mesure de maîtriser l’art du dialogue.

Règles d'un bon compagnon :

1. Avec une autre personne, il y a toujours quelque chose à raconter

Nous avons seulement besoin de trouver ce qui l’intéresse. Par exemple, les gens aiment parler de leur vie en général. Si les gens de votre entourage sont fermés à toutes conversations ils vous le feront savoir en disant « qu’ils n’ont rien à dire » ou plus poliment, « nous n’avons pas de sujet de conversation en commun ».

2. Utilisez la technique de l'écoute active

L'écoute active c’est une façon de montrer à la personne que vous écoutez, entendez et comprenez que vous vous intéressez à ce qu'elle dit. Pour ce faire, vous pouvez la regarder, en hochant la tête, dire des mots comme « oui », ou commenter brièvement l'histoire avec des phrases individuelles (« tout à fait », « je comprend », « c’est appréciable »…). Vous pouvez également poser des questions. Tout votre comportement indiquera ainsi à la personne que vous êtes intéressé, ce qui lui inspirera à continuer à raconter son histoire, et à communiquer avec vous plus longuement.

3. Assimiler la conversation pour la comprendre

Même si le sujet de la conversation s’éloigne de vos centres d'intérêts et de vos connaissances, essayez de sentir le sujet de la conversation. Si la personne ne sent pas de retour, la conversation ne durera pas longtemps. La réception est liée à l’ensemble de nos connaissance. Plus elles sont nombreuses, plus les conversations sont riches.

4. Si la personne ne vous comprend pas, vous avez tort de lui dire

Cette simple règle permet d’avoir plus facilement des conversations. Il ne sert à rien de se mettre en colère contre la personne, le but d’une conversation n’est pas d’agacer.

5. Souriez !

En souriant vous affichez votre position et votre ouverture d’esprit à la personne. C’est une excellente plate-forme pour le dialogue. Soit dit en passant, le sourire se fait sentir même au téléphone, vérifiez !

6. Éliminer le pronom « je » des conversations

Tous les hommes sont par nature égoïstes, et écouter une personne ne parler que d’elle-même n’est pas intéressant, du moins, dans un premier temps. Si vous êtes dans l'histoire, en parlant de vous, changer la forme : au lieu de déclarer « Je suis surpris », vous pouvez dire « surpris » au lieu de « je veux » - « désirant ». Ainsi, une légère nuance améliore votre expression.

7. dites le prénom de votre interlocuteur

Les scientifiques disent que le son de son propre nom est agréable. Alors nommez, interpellez les gens !

8. Parler la langue de l'interlocuteur

Lors de rencontres, choisir des sujets plus légers et poser des questions simples permet de ne pas repousser les gens. Même si vous êtes à un congrès scientifique, commencez par quelque chose de simple et non familier (« où vous êtes », « combien de temps vous avez", etc.), ne surtout pas entamer la conversation avec des sujets complexes.

9. Parlez simplement et clairement

Respectez les autres, ne chargez pas vos phrases de termes. Même si vous êtes entouré de personnes scientifiques, il est peu probable que vous entriez dans le cœur de la conversation avec des propositions faites de paraboles et de mots abscons. Une personne intelligente ne cherchera jamais à se positionner de cette manière. Même Einstein a simplifié tout ce qui était possible !

10. Ne donnez pas de conseils non sollicités

Si une personne ne vous demande pas de conseils, alors il ne sera pas nécessaire de lui en donner, elle a juste besoin de parler. Si vous donnez des conseils non sollicités, l'autre personne aura le sentiment que vous vous mettez au-dessus. Ne vous considérez pas comme étant plus intelligent et laissez la communication avancer.

11. N'interrompez pas

Souvent, on veut percer dans le milieu d'une conversation et prendre la parole par : « Oui, oui, et je dois, aussi, donc il était », ou quelque chose de similaire. Attendez, car la personne a peut-être quelque-chose d’important et d’intéressant à glisser dans la conversation. De plus, si vous n’avez pas senti le sujet la conversation ou le message qu’elle voulait faire passer, vous risquez de faire une confusion.

12. Respectez les limites

Faites attention à la limite autorisée par la personne, l’environnement (mariage, enterrement) et le moment (repas). Par exemple, lors d'un mariage, d’une réunion d’amateurs de bières ou d’une soirée en club, il n'est pas de bonne augure de parler des dangers de l'alcool, même sans malice et scientifiquement.

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Conseils Communication