Accueil du site
> Psycho & Sexo > En savoir plus sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cerner la personnalité grâce au visage
Cerner la personnalité grâce au visage
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
20 mai 2011 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Weelearn, 10 articles (Rédacteur)

Weelearn

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
10
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Cerner la personnalité grâce au visage

Cerner la personnalité grâce au visage

Connaissez-vous la morphopsychologie ? C’est une discipline qui vise à décrypter le visage et la morphologie d’une personne, dans le but d’en déduire les principaux traits de sa personnalité.

Vous êtes-vous déjà demandé quelle personnalité avait la personne en face de vous ?

Cerner le caractère d’une personne sans même la connaitre peut être un réel avantage pour vous. Cela vous permet d’anticiper les réactions et de changer la façon de communiquer avec votre interlocuteur.
Mais comment s’y prendre ?

Une des étapes de décryptage s’effectue grâce au profil. On parle soit de rétractation latérale ou frontale.

 

Pour reconnaitre un profil latéral, le front et le bas du visage sont inclinés par rapport aux yeux. Ce profil aérodynamique se retrouve sur les personnes d’action, qui vont de l’avant. Nous pouvons retrouver cette caractéristique chez les hommes d’actions comme Napoléon ou Thierry Henri, qui prennent des initiatives, toujours en mouvement.

A l’inverse de la rétraction latérale, la rétraction frontale se caractérise par une ligne droite qui aligne à la fois le front, les yeux et le bas du visage. Les personnes caractérisées par la « rétraction frontale » sont souvent réfléchies. Ce sont bien souvent des personnes qui prennent leur temps et qui analysent. On les retrouve bien souvent à des postes d’analystes ou de coach : Aimé Jacquet.

A vous de jouer  ! Que pouvez-vous dire sur ces trois visages ?

Déterminez le degré de rétraction latérale/frontale pour chaque visage.

3 réponses possibles :

- Rétraction latérale

- Rétraction frontale

- Type mixte (aucune dominante)

 

 

Weelearn

SOURCES

  • Rédaction Weelearn.fr
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx4.50.250) le 25 mai 2011 a 11H11
 (Visiteur)

Moi qui croyait que ces pseudo-sciences avaient disparu avec le nazisme...

0 vote
par Ash (IP:xxx.xx5.17.16) le 26 mai 2011 a 10H35
Ash (Visiteur)

C’est un canular ! On nage en plein délire...

0 vote
(IP:xxx.xx3.67.162) le 31 août 2012 a 11H09
 (Visiteur)

Et quid du rétracté cérébral ? Il a le profil du rédacteur du sujet. Chapitre 2 à venir : de l’utilisation hygiénique de la pseudo morphopsycho : l’eugénisme. Non mais sans blague ! N’y a-t-il que des rédacteurs ou également des lecteurs sur ce site web ?! La morphopsychologie n’est pas une pseudo-science comme les autres, elle n’est pas inoffensive. Elle a un passif criminel ! SUPPRIMEZ CETTE PAGE ! Et relisez les récits d’anticipation totalitaire : Huxley (Le meilleur des mondes), Orwell... Un commentateur a déjà parlé du nazisme avant moi...

0 vote
par Haru-lou (IP:xxx.xx0.20.20) le 17 août 2013 a 17H06
Haru-lou (Visiteur)

J’admets qu’il est aisé de reconnaître la connerie ! Mais elle joue de multiples visages, des nez longs, des courts, des petits cons, des moyens et d’autres plus grands ... Mais c’est plutôt dans l’expression que ces visages de cons arborent que l’on reconnaît leur connerie, la forme d’un visage ne constitue pas à elle seule une donnée si significative qu’elle permettrait de dresser le profil psychologique d’un individu, ce serait bien trop facile et mènerai inexorablement à une discrimination des uns au détriment des autres, déjà qu’il y a des moches et des beaux, on s’en sortirai plus ... Arrêtons de chercher à simplifier la façon dont on percoit et assimile cette réalité ; si c’était si simple, ce ne serait plus amusant.