Accueil du site
> Psycho & Sexo > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
À la recherche du bonheur : une quête bien particulière
À la recherche du bonheur : une quête bien particulière
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
14 août 2015
Auteur de l'article
Svetlanandre2013, 2 articles (Rédacteur)

Svetlanandre2013

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

À la recherche du bonheur : une quête bien particulière

À la recherche du bonheur : une quête bien particulière

Le bonheur, en fait, c’est quoi ?

S’il doit être une chose que nous cherchons tous, c’est bien cette notion si difficile à décrire mais que pourtant tout le monde comprend : le bonheur.

Qu’il soit éphémère ou constant, une simple bouchée de cet appétissant sentiment suffit à tout un chacun. Quelques pistes pour l’accès au bonheur sont ainsi à prendre en compte, que sont la vie personnelle, la situation géographique, ainsi que la vie professionnelle. De ces trois critères, chacun pourra estimer, s’il est heureux, ou pas.

Quand la situation géographique est assez évidente, on considèrera la France comme juste zone d’observation, la vie personnelle, sentimentale, familiale, bien être personnelle et épanouissement sont autant de points qu’il serait bien ardu de prendre en compte de manière exhaustive. Toutefois, la situation professionnelle de chacun peut être aisément analysée. C’est ce qui a été fait en 2013, dans l’étude « L’état de l’enseignement supérieur en France (EESR », qui révèle des données vibrantes quant à l’accès au bonheur. Explications…

 

L’argent ne fait pas le bonheur, y contribue-t-il seulement ?

Ainsi, 90 personnes ont été rassemblées pour mener à bien cette étude, 53 femmes, et 27 hommes. Tous diplômés de 2004, voilà 10 années qu’ils s’activent dans leurs vie professionnelles respectives, dans divers secteurs, et sortis d’écoles toutes différentes et prestigieuses.

L’étude démontre que les étudiants sortis des écoles de commerce et d’ingénieurs et du domaine de la santé sont ceux qui aujourd’hui occupent les postes les plus élevés dans leurs entreprises, et accumulent ainsi les payes les plus hautes. Diplômés de cursus en Bac+4 ou Bac+5, ce constat est tout à fait compréhensible.

Pourtant, lorsque vient la terrible question de leur statut de bonheur, les résultats se montrent dissonants. En effet, les mêmes étudiants qui aujourd’hui ont le salaire le plus réconfortant, sont aussi les moins heureux. En effet, avec près de 30 % des interrogés qui estiment occuper un poste et un salaire en dessous de leurs capacités, les étudiants des écoles de commerce se révèlent être les moins heureux de tous : causé par le stress, les charges de travail trop lourdes, et enfin l’estime de soi dégradée sont à la source de ce mal-être global.

Ainsi, le chiffre sur le chèque de fin de mois n’indique bien qu’une valeur monétaire, et pas du tout un score de bonheur potentiel. Données à prendre en compte quand on envisage son avenir professionnel, qui mettra la lumière sur bien des aprioris.

À tort ou à raison, les chiffres parlent…

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :