Accueil du site
> Psycho & Sexo > Polémiques & Débats
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les magazines véhiculent une fausse idée de la sexualité
Les magazines véhiculent une fausse idée de la sexualité
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
16 avril 2008 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Valérie Cordonnier, 9 articles (Psychothérapeute - Sexologue)

Valérie Cordonnier

Psychothérapeute - Sexologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
9
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les magazines véhiculent une fausse idée de la sexualité

Les magazines véhiculent une fausse idée de la sexualité

Parce que je reçois chaque jour des femmes (et des hommes aussi) qui arrivent avec des idées toutes faites sur la sexualité puisées la plupart du temps dans les magazines, je me fais un devoir d’en parcourir régulièrement un certain nombre. Je voudrais bien savoir qui peut encore affirmer qu’en matière notamment de sexualité, cette presse là apporte la moindre information. En dehors des injonctions à jouir, à être des pretty/wonder/girly/women, receptacles à fantasmes de quelques journalistes égarées, je suis attérée du sérieux que mes patientes peuvent leur donner.

En novembre dernier, je participais à un Congrès de Sexologie, au cours duquel une journaliste est intervenue. Elle a co-écrit avec André Cormier un livre sur les ravages et les manipulations des médias auprès d’un lectorat complètement désinformé. Elle a osé expliquer à quel point les sujets "sexe" choisis dans toute la presse (Match, VSD, Marie Claire, Cosmo, etc...) n’étaient le fait que de quelques journalistes, qui ainsi, pouvaient essayer à bon compte et avec un parfait alibi les différentes pratiques qui hantent leurs fantasmes, tels que l’échangisme, le SM, etc. Le but n’est pas d’informer la lectrice, le lecteur, de lui apporter du bonheur, mais bien de le frustrer en lui démontrant à quel point il est loin de ce "modèle", et à quel point il est vital qu’il achète le numéro suivant dans lequel on lui donnera les "15 clés pour être un bon amant ou une bombe sexuelle".

Dans la salle, une journaliste de "Elle" s’est insurgée, en voulant démontrer à quel point son magazine était différent, et tellement loin du sexe, du sensationnel, et tellement proche des femmes, de la madame Toulemonde parfaite ménagère de Province. Sauf que je lis "Elle" depuis quelques semaines, et que les déclarations d’intentions de cette dame ne suffisent pas.
L’éditorial traite cette semaine de....sexe, et oui...Pour être "in", il faut s’envoyer en l’air avec un écolo...Il y a 3 semaines, ce magazine s’insurgeait contre la campagne No-lita en disant qu’elle faisait paradoxalement la part belle au modèle anorexique. Il suffit de feuilleter les pages mode pour découvrir des jeunes filles dont l’IMC ne dépasse pas 12 ou 13...Cerise sur le gâteau, on vous apprend "COMMENT PARAITRE" riche alors que vous ne gagnez "QUE "10 000 euros par mois...

Vous allez me dire que je manque d’humour. Je trouve seulement que la Presse ne remplit pas son rôle. Il y a deux ans, pour Noêl, le magazine Jalouse sortait son numero avec un vibromasseur en cadeau. Il titre "Good vibrations" pour 2006. Vous connaissez l’âge moyen des lectrices de Jalouse ? 13-15 ans....No comment. Et merci à Sonia Rykiel d’avoir sorti les sex toys des sex shops et d’en faire des accessoires branchés. Sans moi. J’ai refusé d’en faire l’apologie et d’être la sexologue de la méthode Cauet. Je crois encore à l’érotisme.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sexualité Reflexion
Commentaires
0 vote
par Phoebus (IP:xxx.xx4.205.154) le 9 septembre 2011 a 09H38
Phoebus (Visiteur)

C’est assez curieux qu’en tant que sexologue et psychothérapeute, vous émettiez autant de jugements moraux à propos de la sexualité et de la façon dont elle est abordée dans les magazines, notamment féminins.

Qu’est-ce qui vous dérange tant dans le fait que ces magazines parlent des dernières "tendances" en matière de sexualité ? Qu’est-ce qui vous dérange dans le fait qu’ils prônent éventuellement une vie sexuelle bien remplie. En quoi est-ce un mal de vouloir être un bon amant au lit ? Préfériez-vous lire des articles du genre : "Soyez nul au plumard" ou " Comment être un repoussoir sexuel" ?

Vous prétendez que les magazines véhiculent une fausse image de la sexualité. Il en existe donc une vraie ? Laquelle ? Sans doute la vôtre ,qui croyez à l’érotisme. Mais qu’est-ce que l’érotisme ? Voilà bien une question à laquelle chacun peut apporter une réponse différente.

En quoi cela vous dérange-t-il que Elle, Marie-Claire et consorts, parlent par exemple de la tendance du sexe écolo ? Etes-vous choquée ou estimez-vous que ces magazines ne font pas leur travail quand ils font paraître un article sur l’écologie à la maison par exemple (peintures naturelles, compost, tri des déchets etc) ? Probablement non. Alors pourquoi cela vous interpelle-t-il quand il s’agit de sexe ? Cela vous dérange-t-il que des magazines vous donnent des adresses, conseils, nouveautés en matière de resto, sport, vacances, finances, boulot, beauté, santé... ? Sans doute que non. Vous trouvez peut-être même ça intéressant, voire utile. Alors pourquoi cela vous gêne-t-il quand il s’agit de sexe ? Pensez-vous d’ailleurs que les lectrices et lecteurs (beaucoup d’hommes lisent les féminins), essayent ou croient absolument tout ce qui est présenté dans ces magazines. Evidemment que non !

Les gens sont curieux et même friands de savoir ce que d’autres sont supposés faire sous la couette (ou ailleurs). C’est un phénomène qui n’est d’ailleurs pas propre à la sexualité. On aime savoir les petits secrets des autres. Est-ce un mal pour autant, et tous les lecteurs de Elle vont-ils virer SM après avoir lu un article sur la question ? Franchement on peut avoir des doutes. Tout le monde se rue-t-il sur le dernier resto sympa dont ce magazine vient de parler ?Et quand bien même, où serait le mal à vouloir essayer ? Au nom d’une certaine conception de la sexualité, une conception morale et donc fatalement pas universelle ?