Accueil du site
> Psycho & Sexo > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
10 secrets du succès que vos parents ont oublié de vous mentionner
10 secrets du succès que vos parents ont oublié de vous mentionner
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
27 mai 2008 | 10 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Leroux, 41 articles (Coach professionnel)

Patrick Leroux

Coach professionnel
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
41
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

10 secrets du succès que vos parents ont oublié de vous mentionner

10 secrets du succès que vos parents ont oublié de vous mentionner

Vous risquez de ne pas aimer certaines des idées que je vais partager avec vous dans cet article. Si certaines de mes idées vous offensent, vous dérangent ou vous choquent, c’est qu’elles sont écrites expressément pour VOUS. Que vous soyez ou non d’accord avec mes idées, la seule chose que je puisse vous dire est qu’elles fonctionnent pour moi et qu’elles pourraient également fonctionner pour vous. Après tout, comme un vieux sage a déjà dit : « Dans la vie, tu peux avoir raison ou tu peux être riche ! »

1. Si un jour, votre vie ne va pas bien, c’est de votre faute !

La meilleure année de votre vie est l’année où vous décidez que vos problèmes sont les vôtres. Vous cessez alors de blâmer vos parents, le gouvernement, l’environnement ou le président et vous réalisez que vous êtes en total contrôle de votre destinée. Vous vivez aujourd’hui vos choix d’hier et votre avenir va dépendre de vos choix d’aujourd’hui. Arrêtez de vous plaindre !

2. Si vous vous prenez un jour à dire que l’argent ne fait pas le bonheur, vous avez tort !

Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur était probablement très pauvre. Oui, il y a d’autres facteurs que l’argent qui contribuent au bonheur comme la santé, l’amitié, l’amour, la contribution, etc. mais comment pouvez-vous être un bon mari ou femme, une mère ou un père, un modèle pour vos enfants, un (e) bon (ne) ami (e), une personne qui a du caractère, un citoyen et contribuable honnêtes, un membre respecté qui aide sa communauté, lorsque vous passez vos nuits à ne pas dormir parce que vous n’êtes pas en mesure de payer vos factures et vos dettes ?

3. Si un jour vous n’êtes pas riche ou en voie de le devenir, c’est que vous passez trop de temps avec des gens pauvres !

Vos revenus sont la moyenne des cinq personnes que vous fréquentez le plus souvent. Qui fréquentez-vous sur une base régulière ? Des gens riches ou des gens pauvres ? L’argent n’est pourtant pas si compliqué à acquérir. Il n’est qu’une mesure de la valeur du service rendu. Rendez plus de services et vous ferez plus d’argent !

4. Si un jour, vous fréquentez des perdants, vous en deviendrez un également !

Si vous écoutez et agissez sur l’avis de perdants, vous serez un perdant également. Vous êtes un produit de votre environnement. Vos amis sont-ils ambitieux, orientés vers l’avenir et pleins de projets emballants ou plutôt des gens « réalistes » qui aiment critiquer tout et rien et qui se plaignent constamment de leur mauvais sort ? Entourez-vous de gagnants et vous le deviendrez également.

5. Si un jour, vous n’aimez pas votre corps, ne blâmez personne d’autre que vous-même !

L’extérieur d’une personne est souvent le reflet de ce qui se passe à l’intérieur. Le corps que vous avez à 20 ans dépend de vos gènes, dépassé 35 ans, vous avez le corps que vous méritez. Quelqu’un vous force-t-il à manger tout ce que vous mangez tous les jours ? Diminuez vos portions et faites de l’exercice sur une base régulière.

6. Si vous écoutez trop de télévision et lisez trop les journaux, vous n’accomplirez jamais vos rêves !

Les gens écoutent en moyenne 27 heures de télé par semaine et passent plus de 30 minutes par jour à lire les journaux. Quelle perte de temps incroyable ! Tout ce temps pourrait être consacré à réaliser vos rêves, à faire de l’exercice, à consacrer plus de temps à vos enfants et votre conjoint (e), à vous divertir avec vos amis, à étudier dans votre domaine d’expertise, à bâtir votre affaire, etc. Le manque de temps est pourtant l’excuse #1 des perdants.

7. Si un jour vous attendez que quelqu’un vienne vous motiver, vous risquez d’attendre toute votre vie !

Réalisez que vous êtes responsable de votre propre motivation, personne d’autre. Soyez votre propre « cheerleader » et n’attendez jamais les encouragements des autres pour foncer. Le succès débute à l’intérieur de vous. Parlez-vous positivement à tous les jours et relisez fréquemment votre liste de victoires passées afin de vous donner un «  boost » d’énergie.

8. Si vous écoutez trop l’opinion des autres, vous n’irez pas très loin !

Ha l’opinion des autres… Nous y sommes tous très sensibles. On dit que la flèche perce le corps, mais que la critique transperce parfois l’âme. Soyez pourtant heureux d’être critiqué, car c’est la preuve que vous accomplissez quelque chose d’important et de méritoire. La seule façon d’échapper à la critique est de ne rien dire, de ne rien faire et de n’être rien !

9. Si un jour, quelqu’un vous propose d’investir dans un projet simplement parce que ça risque de rapporter gros, pensez-y deux fois !

Les gens qui ont du succès ne cherchent pas les « gimmicks » pour devenir riches rapidement. Ils concentrent leurs énergies et leurs économies à faire ce qu’ils aiment et dans ce qu’ils connaissent bien.

10. Si un jour vous pensez tout savoir, c’est que vous en savez encore peu !

Les gens qui ont du succès cherchent constamment à s’améliorer. Ils ne s’assoient jamais sur leurs lauriers. Ils demandent de l’aide et ils se font coacher par ceux qui ont encore plus de succès qu’eux.

Et voilà ! C’était la liste des 10 secrets du succès que vos parents ont probablement oublié de vous mentionner lorsque vous étiez jeune. Relisez cette liste, mettez ces idées en action et n’oubliez surtout pas de partager ces idées avec vos propres enfants. Bon succès !

© 2008 - Conférences et séminaires Patrick Leroux inc. Tous droitsréservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Patrick Leroux CSP
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Psychologie Bonheur
Commentaires
15 votes
par raton nettoyeur (IP:xxx.xx2.173.233) le 28 mai 2008 a 10H40
raton nettoyeur (Visiteur)

....lamentable. ou peut être admirable...comme condensation de poncifs réactionnaires et de psychologie de comptoir... eh ben, carevox ça promet, entre les charlatans et les demis-scientifiques, on va se noyer dans la vase :-((

19 votes
par Tobby (IP:xxx.xx5.37.45) le 28 mai 2008 a 17H46
Tobby (Visiteur)

Ça démarre vraiment très mal pour Carevox avec cet article de psychologie de bazar. Le comité de lecture a fait une faute assez grave en publiant cet article surtout sur un site qui se veut être un média généraliste de santé.

Il n’y a aucun secret, pour les personnes qui sont en souffrance voir même en détresse psychologique, il ne serait que trop conseiller de consulter le médecin de famille pour qu’il puisse faire le premier diagnostic et voir s’il y a lieu de suivre une psychothérapie adéquat à la pathologie trouvée.

Dans l’article de Patrick Leroux, on y trouve essentiellement des boniments qu’on adresse plus volontiers à des commerciaux pour les stimuler et augmenter leur performance de vente. D’ailleurs de quoi parle l’article : d’argent ! De quoi parle l’auteur sur son site : d’argent !

@ L’auteur : Dans votre article, vous écrivez que la meilleur façon de gagner de l’argent c’est de côtoyer des gens riches. Pourtant, quand je lis votre site internet, ce n’est pas à des gens riches que vous vous adressez mais à des gens crédules et certainement souffrant d’un mal être que vous ne seriez capable de soigner.

L’autre solution, c’est la méditation, et pour s’aider, je recommande la lecture de Krishnamurti "Se libérer du connu". En livre de poche, ça ne coûte moins de 4€ et c’est amplement suffisant pour reprendre confiance en soi sans avoir besoin de payer des fortunes des bonimenteurs de foire.

Je n’avais pas mis Carevox dans mes favoris, le problème ne se pose même plus...

3 votes
par Ronfladonf (IP:xxx.xx7.40.227) le 17 juillet 2008 a 13H50
Ronfladonf (Visiteur)

Effectivement, un ou deux de ces conseils sont peut-être à revoir...

Mais il faut peut-être ne pas prenrde au pied de la lettre tous ces conseils...

En gros le message c’est "Prend toi en main et surtout arrête de lire cet article et va réussir ta vie... Tu es encore là ? Tu attends quoi ?"

Voilà voilà... En tout cas c’est mon point de vue...

7 votes
par Christophe Le Bec (IP:xxx.xx7.54.44) le 19 juin 2008 a 21H58
Christophe Le Bec, 6 articles (Reflexologue)

Bravo ! Excellent !

J’adore vraiment le septième point (7. Si un jour vous attendez que quelqu’un vienne vous motiver, vous risquez d’attendre toute votre vie !).

Il est tellement si vrai ! D’ailleurs il devrait clore là cet article. Quoi dire ensuite ?

Je suis thérapeute, et beaucoup des gens qui font appel à moi me confient leurs souffrances et leurs difficultés. Chaque histoire est particulière, chaque souffrance tout autant.

Sachez que les médecines douces et les thérapies alternatives sont toujours centrées sur la personne, que la notion même de protocole vrai pour tout le monde ou de recette reproductible à l’envie est un non sens pour les praticiens et les patients de ces approches.

Cela ne veut pas dire que vous ayez tort, cela veut simplement dire que votre vérité est simplement une vérité personnelle, la votre, et que cette vérité vous regarde vous et uniquement vous.

Penser que vous avez le pouvoir de donner à d’autres les clefs du succès est forcément faux et dangereux pour ceux qui vous font confiance (c’est le point 8 si je ne m’abuse, et puis aussi le point 9 d’ailleurs !)

7 votes
par Yann Patin de Saulcourt (IP:xxx.xx5.192.189) le 20 juin 2008 a 21H47
Yann Patin de Saulcourt (Visiteur)

La victoire contient sont potentiel de défaite, tout comme la défaite contient son potentiel de victoire, dit le sage... Et le chemin pour en prendre conscience, en l’intégrant, peut être bien plus complexe et long que ces quelques phrases "clefs", à l’emporte pièce.

Un des clefs de la défaite pour de nombreuses personnes est celle qui consiste à se laisser donner des leçons de ce genre, somme toute en tantinet "paternaliste".

Il y a un risque a faire de sa réussite personnelle un dogme écrasant qui peut aussi être générateur de bien des souffrances. Ceux qui ne "suivent pas", (parce qu’il ne sont pas en état pour ça) peuvent se sentir encore plus enfoncé dans leur difficultés, vaincus, défaits !

La société beaucoup trop élitiste en génère de plus en plus...

Grâce à des personnes trop sûres d’elles, trop imbues de leur propre succès, quantité de gens ne se remettent jamais de n’avoir pu réussir à suivre leur "conseil", après ne les avoir que trop écouté, sans s’écouter elles, de l’intérieur.

Qu’à cela ne tienne puisque ces "coachs" là vivent "heureux"(?) sur le résultat qu’ils obtiennent avec ceux qui sont encore en état de les suivre. Quand à ceux qui n’y sont pas arrivé, ils ont aussi payé. Les "perdants" peuvent donc avoir "bon dos" et servent de boucs émissaires à bien des opportunismes !

La clef du "succès" chez ces opportunistes est aussi de profiter de la pauvreté et de la désolation intérieure de ceux qui sont près à payer pour recevoir "l’absolution", sans garantie de résultat... A prendre donc avec un certain recul.

J’ai trouvé le laïus potentiellement intéressant sur la responsabilité profonde de sa vie, manquant toutefois considérablement de profondeur, voire d’humanisme ? Je le trouve déconnecté des réalités des gens car posé de manière abrupte, sans gant, sans recul sur la condition de ceux qui ont besoin de beaucoup de douceur, de respect de leur traumatisme, de leur difficulté et de temps pour s’en remettre.

L’auteur gagnerais à approfondir sur une vision de la précarité, de la pauvreté galopante, de la nécessité des cheminement personnels et intimes qui conduisent au fond à se relier à son humanité, humblement...

Ses parents auraient-ils omis de lui en parler ?

3 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 24 juillet 2008 a 12H33
Néwick (Visiteur)

Euh... comment dire ? Que fout cet article ici ?

"Carevox : Apprendre et partager l’info-santé" On a donc un article qui ne parle pas (ou si peu) de santé, et qui en plus affirme haut et fort que si quelqu’un va mal, c’est de sa faute. Un article qui d’autre part place la richesse comme une valeur primordiale, au prétexte fallacieux qu’un dicton populaire est faux.

Un point pour l’auteur : j’ai perdu 5 minutes de ma journée sur cet article inutile.

3 votes
par zenohit (IP:xxx.xx5.41.235) le 24 juillet 2008 a 16H52
zenohit (Visiteur)

Une belle compilation que ces 10 clefs du "succès". Compilation de vérités établies, qui font écho chez les personnes en mal de "plus d’argent" et "plus de reconnaissance". Le succès existe autant que la défaite : ce ne sont que notions humaines, déformation de la réalité par l’esprit humain. Sans soif du succès, la défaite n’existe pas. Le véritable coupable du mal être, et de la souffrance, sont le désir et l’ignorance. Le mal du succès et le goût amer de la défaite n’existent plus quand on ne le désire plus. Il y a des pauvres car il y a des riches. Pourquoi promouvoir de tels articles qui sont une vitrine d’entrepreneurs cherchant à "capter" la clientèle sur des sites dits "participatifs" ? Un tel CareVox me casse les oreilles car j’ai cru au titre accrocheur de l’article. Mais je m’en veux d’avoir fait confiance en quelqu’un qui est autant altruiste qu’amateur de la défaite ! La création vient de la destruction ! le succès existe car il y a des défaites. et une fois le succès rencontré, il n’y a ni défaite ni succès !

1 vote
par zenohit (IP:xxx.xx5.41.235) le 24 juillet 2008 a 16H55
zenohit (Visiteur)

Il faut juste apprendre à relativiser nos émotions, combler notre ignorance de la souffrance engendrée par les désirs inconscients, grâce à la méditation !

3 votes
par olof (IP:xxx.xx4.100.221) le 24 juillet 2008 a 20H17
olof (Visiteur)

Lamentable exercice pour personnes béates

ainsi c’est si simple ; plusieurs fois, j’ai été très choqué de "la réprimande" de cet auteur magistral, tant par la plume que par les idées -simplistes et qui méritent si peu la lecture, ne pas lire la presse, ne pas être citoyen, surtout ne pas être informé

Je pense que l’auteur dont j’aimerais connaître le cursus universitaire et assez curieusement le background familial -toujours riche d’enseignements- fait partie des nombreuses crapules qui se posent en théoriciens de la bêtise ambiante

Mais choquer est autorisé car nous sommes au sein d’une démocratie d’hommes et de femmes de culture et heureux de l’être, aussi, le moindre sot peut y aller de ses preux conseils.

Je dirai que vous offrir une telle vitrine vous promet un HEUREUX suicide social

Heureusement...:-)))

4 votes
par grognolo (IP:xxx.xx6.113.136) le 25 juillet 2008 a 17H43
grognolo (Visiteur)

Vous dites :

" Si vous vous prenez un jour à dire que l’argent ne fait pas le bonheur, vous avez tort ! Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur était probablement très pauvre"

Heu, peut-être, ou très riche car de l’avis de beaucoup, il faut déjà en avoir pas mal pour pouvoir le mépriser...