Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
What else ? du furane dans mon café ?
What else? du furane dans mon café ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 mai 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
PLK de Noetique, 38 articles (Blogueuse)

PLK de Noetique

Blogueuse
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
38
nombre de commentaires
0
nombre de votes
62

What else ? du furane dans mon café ?

What else? du furane dans mon café ?

Quel est le lien entre George Clooney et le furane ? Le café en capsule of course ! Altaki et son équipe ont mis en évidence la présence de furane dans ce café...

 Le furane ou furanne – jolie molécule de C4H4O -est un composé volatil organique incolore utilisé dans certains secteurs de la fabrication de substances chimiques. Cette substance peut aussi se trouver en faibles concentrations dans les aliments traités à la chaleur tels que les aliments en conserve ou en pot. D’après Santé Canada, les principaux aliments contenant des forts taux de furane sont : le café, les soupes, les ragoûts et les chilis contenant de la viande, les plats de pâtes en conserve. Notons qu’on en retrouve également à des taux élevés dans les petits pots pour bébés avec de la viande et dans les légumes...
 
Le Centre international de recherche sur le cancer,a classé en 2B ,le furane parmi les produits cancérogènes possible pour l'homme - certes à partir d'observations sur des souris... Les chimistes de Barcelone M.S. Altaki, F.J.Santos et M.T.Galceran ont travaillé à déterminer les concentrations de furane dans toutes sortes de cafés, décaféinés ou non, instantanés ou non et selon les modalités de préparation (expressos, en cafetière, en capsule) et de torréfaction.
 
Les concentrations de furane ont été mesurées sur 23 échantillons de café provenant de supermarchés de Barcelone - dont 8 décaféinés, 5 cafés instantanés et 12 cafés en capsule, dont 4 décaféinés. L’impact de la température et de la durée de torréfaction (140 °C, 20 minutes ; 170 °C, 12 minutes ; et 200 °C, 6 minutes) sur la formation de furane a été analysé sur des fèves de café vert du Brésil fournies par une usine de torréfaction de la capitale catalane.
 furane-quantites
Les résultats sont sans appel : les modalités de torréfaction et celles de préparation influent sur les taux de furane dans le café ! Les concentrations de furane dans les expressos sont deux fois plus élevées que dans les cafés préparés en cafetière- café caféiné ou décaféiné - et près de cinq fois plus élevées que dans les cafés instantanés. Mais c’est dans les cafés provenant des capsules que l’analyse révèle les concentrations les plus fortes de furane : une fois et demi de plus que dans les expressos(117-244 ng/ml).
 
Les auteurs attribuent le taux élevé de furane dans les cafés provenant des capsules à la fermeture hermétique de celles-ci, empêchant le furane, composé volatil, de s’évaporer au contact avec l’eau chaude à haute pression. Car , plus le temps d’exposition du café à l’air est long, plus le furane qu’il contient, s’évapore.
 
Point de catastrophisme pourtant ! Ne jetons pas l'anathème sur les capsules ! Nous ne serons pas obligées -ouf !- à toujours se la jouer filtre ou cafetière italienne ! Les doses d’exposition au furane observées restent -selon les auteurs- dans les limites de sécurité sanitaire. MS Altaki et coll ont estimé qu'en Espagne, la consommation quotidienne de café est de 3,1 et 2,1 tasses par jour respectivement chez les hommes et chez les femmes. Les apports quotidiens en furanes via le café seraient ainsi de 0,05 à 0,38 µg/kg de poids corporel chez l’homme et de 0,03 à 0,25 µg/kg chez le femmes, ce qui est inférieur aux apports quotidiens acceptables établis, de 2 µg/kg de poids corporel. Pour dépasser cette valeur, il faudrait, pour un sujet pesant 70 kg, consommer au moins 20 tasses (de 40 ml) par jour de café en capsule, des marques à plus forte teneur en furane ! Qu'on se le dise !
 
Une petite pause- douceur ?

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par France (IP:xxx.xx4.17.154) le 31 mars 2013 a 23H21
France (Visiteur)

S’il n’y avait de furane que dans le café, en effet on ne dépasserait pas les doses limites. Mais il y en a dans beaucoup d’autres produits de consommation courante : c’est à dire tous les aliments soumis à de fortes élévations de températures : la croûte du pain, les biscottes, les biscuits les gâteaux (maison ou industriels), les fritures, les viandes grillées, les gratins etc. ça finit par faire des doses non négligeables ingurgitées quotidiennement.