Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une source de stress méconnue : l’alimentation !
Une source de stress méconnue : l'alimentation !
note des lecteurs
date et réactions
25 octobre 2012

Une source de stress méconnue : l’alimentation !

Une source de stress méconnue : l'alimentation !

Notre alimentation serait -elle susceptible de jouer sur notre stress ? Ce nous ingérons modifie-t-il notre état émotionnel ?

Notre stress ou notre bien-être est dans notre assiette !

 
Notre physiologie est réglée pour fonctionner dans des limites très précises.
Par exemple notre température doit rester normalement autour de 37 ° C, et notre taux de sel aux alentours de 9 g/litres de sang.
De la même façon notre état émotionnel va dépendre du taux d’endorphines (les hormones du bien-être) mais aussi du taux d’adrénaline et de cortisol (les hormones du stress) qui circule dans notre corps.
Ces hormones sont synthétisées par les corticosurrénales pour les hormones du stress et par l’hypophyse et l’hypothalamus pour les endorphines.
Hors, ces hormones sont secrétées en fonction de trois critères :
  • Le premier et le plus connu est notre état émotionnel.
  • Le deuxième critère un peu moins connu est dépendant directement des substances que nous faisons circuler dans notre corps.
  • Le troisième critère souvent ignoré est un critère de bien-être interne du corps.
 

Notre état émotionnel 

 
Si nous vivons des émotions agréables, ce sont les endorphines qui sont libérées.
Par contre ce sont les hormones du stress qui sont secrétées si nous vivons des émotions désagréables.
Ce que nous ingérons :
Si nous buvons du café, certains sodas ou les boissons énergisantes à la mode, nous faisons circuler dans notre flux sanguin de la caféine.
La caféine est une molécule qui est suffisamment similaire à l’adrénaline pour provoquer les mêmes effets : accélération cardio-pulmonaires, élévation de la tension, accroissement de la vigilance…etc.
Toutes ces manifestations mettent en alerte notre corps qui réagit comme s’il était en train de vivre un stress.
 
 

Le bon fonctionnement du corps 

 

Quand notre corps est en bonne santé et fonctionne correctement, il secrète naturellement des endorphines.
Par contre un mauvais fonctionnement va envoyer les hormones du stress pour mobiliser les forces du corps.
Cette mobilisation a pour but de modifier ce qui est nécessaire pour retrouver un fonctionnement optimal.
On parle par exemple de stress hydrique : quand nous manquons d’eau, cela perturbe notre humeur, nous rends inquiet et nerveux. Les hormones du stress nous poussent à agir pour aller chercher de l’eau.
Le même phénomène se passe à chaque fois que notre corps est en souffrance ou en carence.
 
 

Notre ration alimentaire carencée produit du stress !

 
Malheureusement, notre alimentation moderne est de plus en plus pauvre en nutriments essentiels à notre bon fonctionnement.
Idéalement nous devrions tous manger des aliments 100 % biologiques et suffisamment variés pour nous apporter tous ce qui nous est nécessaire.
Comme cela est difficile voire impossible pour beaucoup d’entre nous, de plus en plus de personnes utilisent des compléments alimentaires.
Ces compléments vont apporter sous forme concentrée les éléments nutritifs qui font défauts dans notre alimentation.
Par exemple les fameux Oméga 3 tellement nécessaires au bon fonctionnement de notre cerveau sont de moins en moins présents dans nos assiettes.
Idem pour la vitamine D dont on sait que l’absence produit dans sa forme grave le rachitisme et dans une forme plus bénigne une fragilité osseuse.
Et je pourrais citer de nombreux autre éléments mais ce n’est pas le but de cet article.
Si le sujet vous intéresse, je vous encourage à lire l’excellent livre de Ray Kurzweil « Serons-nous immortels ? » 
Vous y découvrirez tous les conseils pour favoriser le fonctionnement optimal de votre corps et ainsi être plus facilement zen et moins stressé !
 
Et vous, avez-vous déjà remarqué des changements d’humeur en fonction de votre alimentation ?
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté