Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un jeune sur trois a des problèmes de poids… mais l’ignore souvent
Un jeune sur trois a des problèmes de poids… mais l'ignore souvent
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 octobre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un jeune sur trois a des problèmes de poids… mais l’ignore souvent

Un jeune sur trois a des problèmes de poids… mais l'ignore souvent

De nombreuses études ont pointé les problèmes de surpoids ou d’obésité chez les enfants et les adultes. Mais peu d’experts se sont penché sur les adolescents en phase d’accomplissement et les plus jeunes adultes. C’est désormais officialisé avec cette enquête publiée en ce 11 octobre et réalisée par Ipsos/Logica Business Consulting pour la société de conseil Doing Good Doing Well chez les 15-25 ans : Un tiers de ces derniers font état de problèmes de poids : 19% sont en surpoids ou obèses et, inversement, 13% sont en situation de maigreur. En cause ? Le grignotage, le manque de sport, l’irrégularité des repas et les mauvaises habitudes alimentaires.

La période de la fin de l’adolescence et des premières années dans le monde adulte est souvent difficile à vivre. On voit à présent qu’elle se traduit, comme pour les autres tranches d’âge, par des irrégularités de poids assez manifestes. L’enquête menée du 15 au 25 septembre par Ipsos/Logica Business Consulting auprès de 1000 jeunes âgés de 15 à 25 ans permet de se faire un idée du problème. 32% des intéressés s’estiment victimes d’un problème de poids quelconque : 19% évoquent sans détour être en surpoids ou être entrés dans le stade de l’obésité, et inversement 13% se trouvent trop maigres. Pas étonnant, puisqu’on apprend dans le même temps que 61% des jeunes interrogés mangent une fois sur deux leur repas devant un écran et que plus d’un sondé sur trois (38%) ne pratique pas de sport. Par ailleurs, les 15-25 ne consacrent en moyenne que 9 minutes pour leur petit déjeuner, négligent les fruits et légumes et sont friands de sodas. Et les jeunes en situation d’écart de poids ne sont pas toujours au fait du problème : Trois jeunes sur dix en surpoids ou obèses n’ont pas conscience de l’être, estimant être minces ou avoir une corpulence normale.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.75.55) le 11 octobre 2012 a 19H03
trape (Visiteur)

La banalisation des problèmes de poids, La banalisation des conduites comportementales inappropriées des enfants et des adolescents, ont d’autant plus banalisé ces dérives que certains ont cru valide de voir dans ces constats, de la discrimination condamnable. Quand une société a atteint ce degré de bêtise, il n’y a plus rien à faire. Avant de traiter, faut-il accepter de voir la vérité, en face. Je ne connais aucun "gros", qui est heureux de l’être et je trouve dommage cet abandon des enfants, sur le plan pondéral car 25% des enfants restent des adultes avec des problèmes de poids et 50% à 70% pour les adolescents. Ce n’est qu’un aspect, de plus, de l’abandon du rôle parental, car l’obésité n’est pas une malédiction divine, pour la majorité de ces enfants. et pourrait être évitée, avec un peu plus de vigilance.