Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Spiruline, un super-aliment pour nourrir le monde ?
Spiruline, un super-aliment pour nourrir le monde ?
note des lecteurs
date et réactions
10 novembre 2015
Auteur de l'article
Laurence, 5 articles (Rédacteur)

Laurence

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
5
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Spiruline, un super-aliment pour nourrir le monde ?

Spiruline, un super-aliment pour nourrir le monde ?

Grâce à son exceptionnelle concentration en nutriments, la spiruline renferme à elle seule pratiquement tous les éléments essentiels dont le corps a besoin pour être en bonne santé ! Naturellement présente dans certains lacs de zones arides, elle pourrait être une solution contre la malnutrition.


Plus de 800 millions d’êtres humains sont sous-alimentés. L’Unicef estime que la moitié des sept millions annuels de décès d’enfants de moins de cinq ans sont dus à la sous-alimentation.L’Afrique est particulièrement touchée. Or une algue riche en nutriments essentiels et contenant une grande quantité de protéines, pourrait être un début de réponse à cette malnutrition : la spiruline.

En 2012, au moment du conflit au Mali, plusieurs associations ont lancé un appel au don de spiruline pour aider les populations de réfugiés à s’alimenter. En effet, la plupart des ONG se sont attelées à distribuer du riz, déjà très nourrissant, mais pas assez riche pour couvrir les besoins nutritionnels des enfants et des femmes enceintes. Si cette micro-algue intervient en situation d’urgence, c’est que sa richesse est avérée depuis des milliers d’années.

Petite histoire de la spiruline

Les Aztèques consommaient déjà de la spiruline pour se donner force et endurance. L’histoire raconte même qu’avant la découverte du cheval, c’était des coureurs à pied qui se relayaient du Golfe du Mexique jusqu’à Mexico afin d’apporter du poisson frais à leur empereur. Pour se donner les moyens d’y parvenir, ces sportifs se nourrissaient essentiellement de spiruline !

La spiruline pousse aujourd’hui naturellement dans certains lacs saturés de soude et de matière organique. On la trouve notamment au Tchad ou au Mexique, pays dans lesquelles la spiruline est consommée de manière habituelle par les populations locales. Mais l’algue est aussi cultivée dans de nombreux autres endroits du monde (dans des lacs naturels ou artificiels). On la retrouve donc encore dans des endroits aussi variés que la Californie, Hawaï, la Chine, l’Afrique, l’Inde, le Vietnam ou le Pérou.

Le potentiel de la spiruline

La Spiruline possède une quantité très importante de protéines (plus de 50 %) avec un coefficient de digestibilité et d’assimilation de l’ordre de 85 %.

Elle bat tous les records en matière de rendement en protéines et particulièrement celles d’origine animale ! La spiruline produit par hectare et par an 300 fois plus de protéines que la viande de bœuf, 250 fois plus de protéines que le riz, 25 fois plus que le maïs, et même 20 fois plus que le soja.

La nécessité de convaincre les populations

L’essentiel des carences alimentaires graves dans le monde proviennent du manque de sels minéraux et de vitamines que l’on retrouve dans la spiruline. Elle serait donc une partie de la solution… Sauf que cet aliment ne trouve pas naturellement sa place dans toutes les cultures. Même au Tchad où les Kanembous la cultivent depuis la nuit des temps, d’autres ethnies ne la connaissent pas.

Un long travail d’information complète donc l’installation de nombreuses fermes de spiruline qui se multiplient au Mali, au Tchad, au Burkina Faso. Elles sont généralement tenues par des organismes humanitaires pour sauver les plus démunis ou permettre aux pays de développer leurs propres ressources.

La spiruline, si petite et pourtant si riche…

La spiruline renferme une quantité impressionnante de nutriments dans un tout petit volume. Sa teneur calorique est par ailleurs relativement faible.

Les protéines

L’algue particulièrement riche en protéines végétales (elles composent environ 60 % de la plante, soit 2 à 3 g pour 5 g de poudre). Les protéines contenues dans la spiruline sont de très bonne qualité. L’algue renferme en effet huit acides aminés essentiels (c’est-à-dire qui doivent absolument être apportés à l’organisme par l’alimentation). D’autre part, la digestibilité de ces acides aminés contenus dans la spiruline est excellente et ces protéines ont l’avantage de n’être associées à aucunes graisses.

Les bêta-carotènes

Ce sont des précurseurs de la vitamine A et de puissants antioxydants. L’algue en contient en grande quantité.

Les vitamines

La spiruline renferme de nombreuses vitamines dont les vitamines A, D, E, K et vitamines du groupe B (notamment la vitamine B 12 indispensable, et que l’on ne trouve habituellement que dans la viande).

Des acides gras essentiels

La spiruline contient de l’acide gamma-linolénique, un acide gras essentiel de la famille des Oméga 6.

Les minéraux et oligo-éléments

L’algue est très riche en fer (elle en contient environ 3 à 8 mg pour 5g). Mais elle renferme encore une multitude d’autres éléments comme le cuivre, le manganèse, le zinc, le phosphore, le magnésium, le calcium, le phosphore ou le sélénium.

Les pigments

L’algue est composée de deux pigments, la phycocyanine et la chlorophylle, qui lui donnent sa couleur bleue naturelle et auxquels de nombreuses vertus sont attribuées (antioxydantes, immunostimulantes et détoxifiantes).

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté