Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Spiruline et Chlorella : des super-aliments contre les radiations
Spiruline et Chlorella : des super-aliments contre les radiations
note des lecteurs
date et réactions
19 août 2011
Auteur de l'article
lespacearcenciel, 11 articles (Rédacteur)

lespacearcenciel

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
11
nombre de commentaires
3
nombre de votes
2

Spiruline et Chlorella : des super-aliments contre les radiations

Spiruline et Chlorella : des super-aliments contre les radiations
Se protéger de la radioactivité, ce n’est pas simplement prendre de l’iodure de potassium ou divers autres compléments à base d’iode. Bien que des niveaux élevés d’iode protègent la thyroïde et les systèmes glandulaires des effets dévastateurs et meurtriers des rayonnements nocifs, ça ne suffit pas pour protéger le reste du corps. Il existe cependant, deux superaliments incroyables –
 
La Spiruline et La Chlorella – qui offrent une protection efficace au niveau des organes et des autres zones non protégées par l’iode.
 
La spiruline, a été utilisée pour traiter les enfants victimes de Tchernobyl. Les nombreuses propriétés curatives de la spiruline sont vraiment étonnantes. Cette micro-algue bleu-vert est riche en vitamines, minéraux, oligo-éléments et antioxydants. Elle est idéale pour lutter contre le vieillissement, prévenir le cancer, et détoxifier le corps.
 
Mais l’incroyable pouvoir de la spiruline à protéger contre les radiations est très malconnu. De nombreuses études ont montré que la spiruline protège et guérit le corps des effets néfastes de la radioactivité.
 
Un rapport de 1993 publié par l’Institut de recherche de médecine des radiations en Biélorussie a confirmé des recherches antérieures menées en 1990-1991 qui avaient constaté que la spiruline diminue considérablement la charge radioactive reçue par le corps en après avoir consommé des aliments contaminés. Après seulement 20 jours, les enfants à qui on avait donné cinq grammes de spiruline par jour ont connu une réduction de 50% en moyenne du niveau de radioactivité dans leurs urines.
 
Une étude de 2001 menée par des chercheurs de l’Académie médical et pharmaceutique de l’Université de Yangzhou en Chine a révélé que les extraits de spiruline protègent efficacement contre les dommages causés par la chimiothérapie et les effets néfastes de l’exposition aux rayonnements gamma.
 
Ceux affectés par des niveaux élevés de rayonnement après avoir travaillé au nettoyage après la catastrophe de Tchernobyl en 1986 ont connu des améliorations au niveau de l’autorégulation de leurs organes corporels et d’autres systèmes, ainsi que des rémissions à long terme des dommages causés par l’irradiation, après avoir été traités avec un régime qui comprenait de la spiruline.
 
La spiruline atténue si bien les dommages causés par les radiations qu’un brevet russe a été attribué en 1995 pour l’amélioration de l’immunité des enfants affectés par la catastrophe de Tchernobyl. Beaucoup d’enfants exposés ont été affligés de maladies chroniques et présentaient des taux élevés d’immunoglobuline E (IgE). Ils présentaient également une sensibilité accrue aux allergies. Mais en consommant environ 5g de spiruline par jour pendant 45 jours, le taux d’IgE ainsi que la sensibilité aux allergies sont revenus à la normale.
En conclusion, la spiruline offre des avantages remarquables en ce qui concerne la protection contre les radiations, en plus des nombreux autres bienfaits sur la santé. La consommation régulière de spiruline contribue non seulement à stimuler le système immunitaire et à réguler divers autres systèmes qui maintiennent la santé mais elle offre également un moyen infaillible pour atténuer les effets néfastes des radiations.
 
La chlorella est un super-détoxifiant aux avantages étonnants et qui protège de la radioactivité. Tout comme la spiruline, la chlorella est très riche en vitamines, minéraux et nutriments qui aident à détoxifier le corps des métaux lourds et autres contaminants. Les algues unicellulaires contribue également à prévenir et réparer les dommages de l’ADN, l’équilibre des niveaux de pH de l’organisme, lutter contre l’inflammation, améliorer la santé digestive, et stimuler la fonction immunitaire.
 
La chlorella est une arme puissante pour prévenir des dommages radioactifs et guérir une fois que les dommages ont été occasionnés.
En 1989, une étude menée par l’Académie des Sciences de Tchécoslovaquie a démontré que la chlorella augmente la production de la moelle osseuse et les cellules souches de la rate. La chlorella a grandement contribué à améliorer les taux de survie de souris irradiées avec une dose létale de rayons gamma radioactifs.
 
En 1993, des chercheurs de l’Université de Jawaharlal Nehru en Inde ont également constaté que la chlorella est efficace pour protéger de la radioactivité et atténuer les dommages aigus et chroniques causés par celle-ci.
 
Finalement, l’incroyable puissance de détoxination de la chlorella ne se limite pas à des toxines comme le mercure, l’aluminium et le fluorure. Tout comme elle le fait déjà pour les métaux lourds, la chlorella se lie aux particules radioactives et les éjectent littéralement hors du corps. En totale synergie avec ses nombreuses autres fonctions qui favorisent la santé, la chlorella est un superaliment vital et de nombreuses études scientifiques ont prouvé qu’elle aide le corps à le protéger de la radioactivité.
 
La spiruline tout comme la chlorella sont des armes absolument essentielles dans tout arsenal naturel de protection contre la radioactivité. Ensemble, ces nutriments puissants aident à débarrasser le corps des radiations et de nombreuses autres toxines qui causent à la fois des dommages aigus et chroniques. En savoir plus
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté