Accueil du site
> Nutrition & Régimes
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Quoi manger au petit déjeuner, avant et après le footing ?
Quoi manger au petit déjeuner, avant et après le footing ?
note des lecteurs
date et réactions
2 juin 2015 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Melena-Blog, 20 articles (Rédacteur)

Melena-Blog

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
20
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Quoi manger au petit déjeuner, avant et après le footing ?

Quoi manger au petit déjeuner, avant et après le footing ?

Qu’est-ce qu’il faut prendre au petit-déjeuner avant et après avoir fait du footing ? Jean-Charles Thérésy, médecin nutritionniste du sport, a répondu à la question pour le site Metronews. Je vous relaie les secrets pour manger bien et utile.

 

Avant le sport 

Le petit-déj avant d’aller courir ne doit pas être très copieux, avertit le médecin. Il doit cependant être composé d’aliments qui produisent rapidement de l’énergie. Les sources de lactose et de fructose comme les fruits frais et yaourts sont ainsi recommandées par Charles.T.

Pour les personnes tentées par le footing à jeun, le médecin rappelle qu’il faudrait envisager du footing sans intensité, ce type de séance est le plus adapté à ce cas de figure. Le coureur pourra alors effectuer sa sortie matinale sans rien avaler et sans craindre des représailles sur sa santé, à condition de consommer assez d’eau avant, pendant et après la course. Il est aussi conseillé aux coureurs à jeun de suivre la fréquence d’une fois par semaine et de prendre la veille, au dîner, le plus souvent des pâtes, du riz ou des pommes de terre dans le but d’avoir une bonne réserve glucidique qui leur serait utile le lendemain.

Après le sport 

Quel que soit le type de séance réalisé, le petit-déjeuner du coureur doit être reconstituant afin de remettre la jauge à niveau, selon le médecin Charles. A cet effet, il préconise la consommation du pain mais à indice glycémique bas, comme le seigle ou des céréales.

Le sirop d'érable ou le miel ainsi que le lait ½ écrémé sont également conseillés, sans oublier quelques grammes de beurre ou un morceau fromage. Les protéines sont à privilégier aussi, explique le médecin, car ‘‘en consommant du jambon, des oeufs, du saumon ou du hareng, vous prendrez soin de vos fibres musculaires '' conclut-il.

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Nutrition & Régimes
Mots-clés :
Commentaires
0 vote
par Camille (IP:xxx.xx4.218.48) le 2 juin 2015 a 17H42
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Un bon verre de jus de raisin, c’est l’idéal pour décoller.

0 vote
par trape (IP:xxx.xx8.207.43) le 17 juillet 2015 a 10H08
trape (Visiteur)

Ces conseils de nutrition sportives sont à pondérer, à la lumière d’un peu de biochimie ou de physiologie, pour l’explication. Avant l’entrainement. le mot d’ordre est digestibilité, cad rapidité d’absorption. Attention au laitages entiers qui contiennent du gras et retardent la digestibilité ; se souvenir que le lactose est un diholoside qui contient du glucose et du galactose et que ces deux oses entrent dans une compétition d’absorption au niveau intestinal ; que ce galactose ne recharge que le foie en glycogène et pas le muscle. Une floraline, c’est bien aussi. Le fructose fait pareil (pas entièrement puisque le muscle peu capter le fructose mais la première étape de la phosphorylation par l’hexokinase musculaire est moindre que dans le foie). Les fruits sont des éléments importants, non pas par le fructose qui ne dépassera que rarement 7%-8% mais par les vitamines, minéraux et surtout les acides organiques. Après l’effort. Dans la phase des deux heures, en post effort, contrairement à ce que l’on peut comprendre, l’index glycémique des glucides doit être le plus élevé possible pour générer un pic d’insuline. L’insuline ayant des propriétés anti-cataboliques et anaboliques. Après les deux heures, un repas avec des index bas, comme pour tout le monde...avec toujours la notion de digestibilité, en tête. Par contre, si vous chercher à maigrir, et que vous n’êtes pas diabétique, que de l’eau en post effort...pour profiter de l’activation de la lipolyse en post effort.