Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Quand le bien être moral devient nutritionnel
Quand le bien être moral devient nutritionnel
note des lecteurs
date et réactions
30 mars 2011
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Quand le bien être moral devient nutritionnel

Quand le bien être moral devient nutritionnel

Une équipe de l’INRA à Bordeaux étudie les relations entre la nutrition, l’immunité et le cerveau. Elle cherche à déterminer ce qui, au niveau biologique, conditionne l’état de bien-être.

La psycho-neuro-immunologie pourrait en effet expliquer le développement de certains troubles de l'humeur et de la cognition, notamment chez les personnes âgées. Peut-on imaginer de proposer des solutions alimentaires ?

Le phénomène est simple : lors d'affections virales par exemple, les cytokines inflammatoires soutiennent la production de cytokines inflammatoires au niveau cérébral et induit des changements de comportement comparables aux symptômes dépressifs : perte d'entrain, repli sur soi, et même, anorexie...

Lorsque les cytokines sont synthétisées de façon importante et durable, comme dans le cas d'une infection chronique longue ou lente, les symptômes peuvent paraître, parfois à bas bruit.

 C'est ce qu'il se passe lors d'une inflammation du tube digestif (Crohn), lors de maux de dents au long cours, et peut-être aussi dans les cas de syndrome métabolique ou d'obésité.

Différents nutriments, comme la vitamine E et les acides gras polyinsaturés ont des propriétés anti-inflammatoires.

L'équipe de Sophie Layé s'est intéressée aux acides gras polyinsaturés abondant dans le cerveau. Les études chez la souris ont permis de prouver que les animaux carencés en oméga-3 avaient des taux de cytokines plus élevés et développaient, en vieillissant, plus de troubles du comportement que ceux ayant reçu une alimentation équilibrée entre oméga-3 et oméga-6.

Et vous le savez, nous manquons cruellement d'Oméga 3... de vitamine E aussi pour certains d'entre nous.

Il serait important de revoir nos assiettes...

Un peu d'huile de colza ??? (Oméga 3 et vitamine E) 

sourire 

D'autres nutriments sont également importants pour le bien être moral : les vitamines du groupe B par exemple, ou le magnésium, en influant sur le système nerveux, ont un impact important sur le bien être moral et l'équilibre personnel. Bien des patientes (c'est souvent une déficience féminine et adolescente) ont des apports en magnésium et vitamines B trop faibles. Irritabilité, nervosité, une humeur "soupe au lait" signe ce type de manque. Réhabilitez alors le pain complet et les céréales, les légumineuses, les fruits de mer... et faites une cure de levure en flocons !

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté