Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Protéine en poudre : eau ou lait ?
Protéine en poudre : eau ou lait ?
note des lecteurs
date et réactions
13 octobre 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Julian Boual, 4 articles (Coach sportif et bien-être)

Julian Boual

Coach sportif et bien-être
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
2

Protéine en poudre : eau ou lait ?

Protéine en poudre : eau ou lait ?

Si vous avez opté dans votre programme de nutrition pour la protéine en poudre (protéine whey, protéine de soja, ou autre) vous vous posez peut être la question de comment prendre la protéine ? Qu’y a t-il de mieux ? La mélanger au shaker avec de l’eau ou avec du lait ?

Le lait, le petit chouchou des athlètes

En général, les sportifs ont tendance à préférer le lait (ou le fromage blanc ou les produits laitiers) pour mélanger avec la poudre de protéine. Tout d’abord, tout simplement, car cela a un meilleur goût et une meilleure texture (même si cela variera fortement d’une marque à une autre).

Ceci étant dit il y a quand même quelques points à considérer. Le lait (et vous voudrez de toute façon opter pour du lait écrémé, moins gras dans le cadre de votre programme d’alimentation) contiendra quoiqu’il advienne des glucides et des calories, et cela on ne peut pas y couper. Cela signifie également que le lait va faire monter le taux d’insuline dans le corps, après son ingestion. Et malheureusement, le corps aura plus de mal à brûler les graisses en cas de pic d’insuline.

Faut-il pour autant proscrire complètement le lait de vos shakes protéinés ? Pas forcément….

Du cas par cas

Dans le cas où vous êtes sur un régime de type « sèche » où vous essayez de construire du muscle tout en réduisant votre tour de taille et en brulant les graisses, il vaut mieux, comme vous l’aurez compris, privilégier en règle générale le mélange de la poudre de protéine avec de l’eau. Cependant il y a des exceptions :

  • Le matin, lors du premier repas de la journée. Si vous complétez votre petit déjeuner avec un shake protéiné, comme vous aurez besoin d’énergie pour la journée, prendre la poudre avec du lait est acceptable.
  • Après l’entraînement : juste après la séance, c’est là où votre corps a le plus besoin de nutriments et de glucides pour la récupération et pour se reconstruire. Prendre un shake de protéine avec du lait est donc un choix judicieux à ce moment là, même si votre objectif est de brûler les graisses pour affiner votre silhouette.

Notamment, si vous prenez de la poudre de protéine en collation 1 ou 2h avant le coucher, alors il vaut mieux définitivement la prendre avec de l’eau, pour éviter un pic d’insuline juste avant d’aller au lit, qui entrainerait un stockage des graisses pendant la nuit…

Dans le cas où votre but s’oriente plutôt vers la « prise de masse » (promis, nous ferons bientôt un article pour redéfinir ces termes s’ils ne sont pas clairs pour vous), alors, il n’y a aucun problème pour prendre l’ensemble des shakes protéinés avec du lait. En effet, c’est un bon moyen de booster les apports caloriques et protéinés de vos repas, afin d’atteindre les quantités suffisantes pour déclencher la prise de masse.

Home Gym – Sport et Santé.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Nutrition Lait Protéines
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.65.251) le 14 octobre 2011 a 19H04
trape (Visiteur)

Croire qu’il faut "manger un boeuf", comme Milon de Crotone et ses adversaires le croyaient dans l’antiquité, pour devenir "Monsieur Muscle" est un argumentaire plus commercial que physiologique. Il est vrai, cependant, que les bodybuilders consomment parfois beaucoup de protéines, dans des rituels quotidiens. Il est vrai que les rayons diététiques des magasins de sport, regorgent de produits multiples, auxquels on attribue des vertus miraculeuses. Quand on a, en tête, les valeurs des besoins protéiques réels standards, on a parfois l’occasion de se poser la question du pourquoi de la prise d’autant de protéines, tout le long de la journée. Les enquêtes diététiques retrouvent parfois un triplement, et plus, de l’apport protéique : de 0.8 gr de protéines./kg poids corporel (ANC pour les sédentaires) à 2.4 gr/kg. On peut (doit) s’interroger sur l’utilité de cet apport massif. Il est utile de rappeler qu’un apport aussi important est contre indiqué en cas de problèmes rénaux. Il semble plus utile de se concentrer sur le moment de l’apport et la qualité des protéines apportées pour booster son anabolisme, comme le souligne cet article...et de garder raison.