Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Prévention & Seniors : n’oubliez pas de boire suffisamment !
Prévention & Seniors : n'oubliez pas de boire suffisamment !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
15 avril 2009
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 601 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
601
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Prévention & Seniors : n’oubliez pas de boire suffisamment !

Prévention & Seniors : n'oubliez pas de boire suffisamment !

Les seniors constituent une population particulièrement exposée à la déshydratation : perte de la sensation de soif, alimentation moindre, autant de paramètres qui favorisent les pertes hydriques et retardent leur prise en compte.
Il est important de connaître les besoins spécifiques de cette tranche d’âge afin de prévenir efficacement toute déshydratation, dont les conséquences sont plus aiguës et qui doit souvent faire l’objet d’une hospitalisation.

Seniors : n'oubliez pas de boire suffisamment !Selon les institutions et leurs objectifs, la définition du senior varie. Elle peut être sociale, correspondant à l’âge de départ à la retraite, à visée sanitaire (en termes de recommandations nutritionnelles : 70 ans pour la Haute autorité de santé), ou encore générale (65 ans pour l’OMS).
 
La discipline gériatrique, quant à elle, est officiellement définie par le seuil de 75 ans. Elle prend en charge des patients polypathologiques et en perte d’autonomie. « Évidemment, de plus en plus de seniors de plus de 75 ans ne relèvent pas de la gériatrie. Pour coller à la pratique clinique, je propose de les appeler seniors + ! », suggère le Dr Carol Szekely, Gériatre et médecin des hôpitaux, chef du service diététique nutrition gériatrie à l’hôpital Charles Richet Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.
 

Un terrain favorable à la déshydratation

Avec l’âge, la teneur en eau du corps diminue, passant de 60 % en moyenne chez l’adulte à 45-55 % après 50 ans15. Cela s’explique par la diminution chez le senior de la masse maigre, dans laquelle se trouve la quasi-totalité de l’eau corporelle. De plus, la sensation de soif diminue avec l’âge. Ce qui signifie que lorsqu’il se fait ressentir, l’état de déshydratation est plus avancé que pour la population plus jeune. D’un point de vue physiologique, le fonctionnement rénal se détériore, et avec lui la capacité de régulation des pertes en eau et en sel. Enfin, les seniors mangent en moindre quantité et donc bénéficient moins de l’apport hydrique fournit par l’alimentation.16
 
« Ces facteurs se cumulent pour constituer un terrain particulièrement propice à l’installation de la déshydratation », explique Carol Szekely. « Car, au final, les seniors conservent les mêmes besoins hydriques que les adultes plus jeunes : ils doivent absorber au moins 1,5 litre d’eau quotidiennement ».
 

Les chiffres de consommation de boissons des seniors en 200717

  • Seulement 23 % atteignent les recommandations de consommation de 1,5 litre par jour.
  • Ils boivent en moyenne 1 236 ml par jour, et cette quantité diminue fortement avec l’âge, passant de 1 333 ml chez les 54-64 ans à 1 035 ml par jour chez les plus de 75 ans.
  • Les seniors boivent principalement de l’eau et des boissons chaudes.
  • Les boissons représentent 9,3 % des apports énergétiques journaliers.
 
« En gériatrie, les maladies fébriles, la diarrhée, les laxatifs, les diurétiques, le diabète décompensé, un fécalome, des troubles de la déglutition, une incontinence, les états grabataires, etc. peuvent conduire à la déshydratation ; L’entourage, familial ou soignant, doit être particulièrement attentif et veiller aux apports hydriques réguliers », indique Carol Szekely.

Quels signes cliniques définissent la déshydratation ?

La gériatre énumère « Les signes cliniques sont très variés chez le sujet âgé. Certains sont très évocateurs, comme les symptômes neuropsychiques (obnubilation, confusion), la sécheresse des muqueuses, l’hypotonie des globes oculaires. Le pli cutané, classiquement observé au bras mais ici peu évocateur en raison de la perte d’élasticité de la peau, se mesure plutôt au sternum. Du point de vue biologique, je recommande de doser deux marqueurs clés : la natrémie18 (qui peut être soit augmentée, dans le cas d’une déshydratation intracellulaire, soit diminuée, dans le cas d’une déshydratation extracellulaire) et la protidémie19, qui est augmentée du fait de la concentration sanguine. »
 

Conseils pour une prévention efficace de la déshydratation chez le senior20

 
  • Veiller à augmenter la quantité de liquide nécessaire en cas de température extérieure élevée, d’appartement surchauffé, de fièvre.
  • Laisser toujours dans son champ de vision un verre ou une petite bouteille, plus faciles à manier et moins dissuasifs.
  • Varier les boissons proposées.
  • Multiplier les occasions de boire ensemble.
  • Inciter à boire sans soif, par petites quantités, à raison de 8 verres par jour, soit un verre par heure.
  • Essayer d’évaluer la quantité consommée.
 
La rédaction CareVox

POST-SCRIPTUM

  • Cet article est directement extrait d’un communiqué de presse publié par les experts de l’institut de recherche de Coca Cola. Référence : DOSSIER DE PRESSE - Déjeuner de presse – Jeudi 12 mars 2009 -Comment boire au quotidien ? - Besoins physiologiques et impact de l’hydratation sur les performances intellectuelles et sportives.

SOURCES

  • 15 Efsa. Draft Scientific Opinion of the Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies on a request from the EC on dietary reference values for water. The EFSA Journal, 2008.
    16 Nutrition et besoins en eau - Dossier scientifique de l’IFN (Institut Français pour la Nutrition) n° 15, juin 2004.
    17 Comportement et consommations alimentaires en France, CRÉDOC 2007.
    18 Concentration de sodium dans le sang.
    19 Concentration des protéines dans le sang.
    20 Ferry M. Strategies for Ensuring Good Hydration in the Elderly. Nutrition Reviews;63(6):2005.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté