Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Prébiotique, probiotique & Réjuvélac : les alliés de votre ventre
Prébiotique, probiotique & Réjuvélac : les alliés de votre ventre
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 juillet 2013
Auteur de l'article
Emmanuelle Petit, 3 articles (Rédacteur)

Emmanuelle Petit

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
3
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Prébiotique, probiotique & Réjuvélac : les alliés de votre ventre

Prébiotique, probiotique & Réjuvélac : les alliés de votre ventre

Petite incursion du côté de la flore intestinale : les prébiotiques et les probiotiques

Les prébiotiques ne sont pas des micro-organismes mais de simples molécules, souvent des petits sucres comme les fructo-et galacto-oligosaccharides, mais aussi des fibres, de l'inuline, des polyols, du lactulose ... qui représentent une source d'énergie métabolisable par la microflore intestinale.

Les probiotiquescercle-probiotique

Dérivé du mot « Bios » en grec qui signifie la vie, le terme pro-biotique a été donné au milieu du XXème siècle en observant l'influence positive de certains micro-organismes sur la flore intestinale. Elie Metchnikoff, lauréat du prix Nobel au début du XXème siècle, a découvert qu'on pouvait empêcher les effets des bactéries pathogènes en consommant des bactéries lactiques. Les probiotiques sont des micro-organismes issus des processus de fermentation. Or il ne peut y avoir de fermentation sans bactéries. Ces dernières sont dites "probiotiques" lorsqu’elles produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte.
Les bactéries lactiques les plus connues : lactobacillus acidophilus et bifidobacterium bifidum. Leur nom vient du fait qu'elles sont capables de transformer le sucre du lait ou lactose en acide lactique. Elles sont présentent dans la choucroute, le salami, le pain au levain, le miso, le tamari, le tempeh, le pollen frais, les levures de bière vivantes (celloxygène..) , la bière maltée, le Réjuvélac et dans toutes les fermentations anaérobie et salée.

Leurs propriétés

Elles sont indispensables au processus de digestion, d'assimilation et d'élimination. Sans elles, pas de digestion et bien des troubles de santé viennent d'une alimentation morte (cuite, surgelée, passée au micro-onde, sur-raffinée...). Elles régulent le transit et améliorent l'assimilation des nutriments.
Elles contribuent à empêcher le développement des bactéries pathogènes (diarrhées), et putréfiantes (flatulences) du colon. Elles régulent son métabolisme, évitent la constipation et limitent les infections en inhibant les bactéries pathogènes, en renforçant la résistance aux micro-organisme et en tonifiant le système immunitaire. Mais leurs effets bénéfiques ne s'arrêtent pas là :
Elles participent à la réduction du taux de cholestérol et des tri-glycérides. Elles augmentent l'absorption du calcium au niveau intestinal. Elles renforcent l'action du système immunitaire. Elles sont indispensables dans tous les déséquilibres intestinaux : colite, maladie de Chron, parasitoses diverses qui affectent le système immunitaire et sont préventives des lésions graves de la trame intestinale dites « disbioses » intestinales qui sont à l’origine de bien des phénomènes allergiques et des maladies auto-immunes.
Pour choisir un bon pro-biotique, il ne faut pas se fier aux quantités de bactéries annoncées dans les gélules , il faut s'assurer qu'elles soient vivantes.

LE RÉJUVÉLAC

le réjuvélac est un probiotique vivant, facile à faire soi-même, qui ne nécessite pas d'utiliser l'animal et qui permet de fabriquer de véritables fromages végétaux.

Qu'est-ce que le Réjuvélac.

Ce nom vient de réjuvenating = régénérer et lac =lactobacille. Le réjuvélac régénère la flore intestinale, c'est un probiotique et en a toutes les propriétés.
De plus il est extrêmement facile à faire soi-même. L'intérêt d'un probiotique est qu'il doit être vivant quand vous l'ingérez ; la plupart des gélules probiotiques achetées en magasin ne contiennent plus ou très peu de bactéries vivantes et ne sont donc d'aucun secours. Les probiotiques fabriqués à partir de lait de vache posent différents problèmes car non adaptés à l'écosystème intestinal humain. Beaucoup d'obèses ont une quantité beaucoup trop élevée de probiotiques dans l'intestin car ils ingèrent de grandes quantités de yaourts qui sont fabriqués à partir de bifidus destinés à la croissance des veaux.

La fabrication du Réjuvélac

Personnellement je recommande le petit épeautre ou des variétés de blé anciennes non mutées mais le blé tendre à germer convient très bien.
1°) Dans un bocal de verre, verser vos graines à germer jusqu’à environ ¼ du bocal. Couvrir d’eau purifiée, filtrée ou de source et remplir le bocal. On laisse tremper les graines pendant une nuit.

2°) Puis on égoutte ces graines et on les rince. On peut les laisser dans une passoire couverte d'un linge et les rincer une à deux fois par jour.

4°) Après deux ou trois jours de germination, des pousses commencent à apparaître. On remplit alors le bocal en verre à nouveau avec de l’eau de source ou filtrée et les graines vont tremper pendant 48 heures. Si vous vivez dans un climat chaud, moins de 48 h suffit.
5°) ce liquide, au bout de 48h s'est enrichi de vie, de ferments, d'enzymes, de bactéries symbiotiques et il constitue le premier lot de Réjuvelac.
On passe à nouveau les graines dans un tamis pour récupérer cette eau précieuse.
6°) On va réutiliser ces graines en remettant de l’eau et l'on obtiendra alors une deuxième quantité de Réjuvélac au bout de 24h de trempage seulement.
On procède de la même manière en passant les graines dans un tamis pour récupérer le Réjuvélac ; et à nouveau on pourra remplir le bocal de graines avec de l’eau pour un troisième et dernier lot. A nouveau, 24 h seulement sont nécessaires.
7°) Après avoir fait ces trois lots, les graines peuvent être données aux oiseaux ou aux volailles qui en raffolent.

Chacun de ces trois Réjuvélac aura un goût légèrement différent car c'est une boisson fermentée, faite de germes vivants. On les conservera au frigo pour qu'ils ne continuent pas de fermenter et ainsi de trop s'acidifier.
Le processus de fermentation, comme pour la fabrication de tous les produits fermentés (pain au levain, fromage, vin, choucroute, miso, niocmam, tempeh...) dépend des levures et des bactéries se trouvant naturellement dans l’air, l’eau, l'environnement qui conditionnent les germes présents dans le liquide. Ce processus est dépendant de la température, la qualité de l’eau, la longueur et la santé des germes et, naturellement, la durée de la fermentation.
Tous ces variables affecteront la saveur et l’apparence. Un bon Réjuvelac est un liquide trouble et très légèrement jaune. Il a une saveur légèrement acide, comme le caillé. Quand il a fermenté trop longtemps, il peut devenir légèrement aigre. Dans la mesure où il est en fermentation constante, il est normal que de petites bulles apparaissent occasionnellement dans le liquide. Le très bon Réjuvelac est en fait légèrement pétillant.

Quand les germes ne sont pas assez longs, le Réjuvelac est plus faible, et peut avoir un goût fade ou amer. Quand les germes sont trop longs, il est trop aigre ou doux. Il est naturel qu’une couche de mousse blanche se forme au-dessus du Réjuvelac. Elle n’est pas dangereuse et peut être utilisée, mais elle peut être enlevée si désiré.

Le Réjuvelac se gardera au réfrigérateur pendant quelques jours. On peut boire le Réjuvelac à la place de l'eau et de jus. Pris avant ou entre les repas, il apporte des enzymes qui viendront faciliter la digestion et l'assimilation des nutriments. Son contenu élevé en vitamine E en fait un anti-oxydant qui prévient la perte de certaines vitamines durant le processus de mixage.

Coin Recette

Le fromage d'amandes

amande-rejuvelac

1. Faites tremper des amandes entières pendant environ 24 heures.
2. Enlevez la peau.
3. Mettez ces amandes dans le blender.
4. Couvrez de réjuvelac jusqu'à environ 1 à 2 cm au-dessus du niveau des amandes.
5. Mixez jusqu'à obtenir une crème parfaitement lisse.
6. Versez cette crème dans un récipient.
7. Laissez reposer à température ambiante de 4 à 5 heures à 2 jours suivant la température. Plus il fait chaud, plus la fermentation est rapide.

On peut faire ce fromage avec des noix de cajou (dans ce cas il est inutile de les faire tremper), du tournesol, des noisettes, des noix de macadamia... Pour faire un fromage plus ferme, on l'égoutte pendant 4 ou 5 heures ou plus. On le conserve au réfrigérateur dans un pot en pressant bien pour chasser l'air.

Consommation

On peut consommer ce fromage tel quel ; on peut le mixer avec un peu d'ail, des fines herbes, du persil, de la coriandre fraîche, du sel, du poivre et/ou des herbes aromatiques fraîches finement hachées au choix. Il se conserve 4 à 5 jours au réfrigérateur.
On peut l'utiliser dans un smoothie vert aux légumes ou aux fruits, ou assaisonner des crudités, du riz, des légumes, le tartiner sur une tranche de pain ou des crackers... Son usage n'est limité que par votre créativité et vos talents culinaires gourmands.

Emmanuelle Petit - http://www.sante-globale.fr/
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes