Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pourquoi la chasse au corps gras tout azimut favorise la prise de poids ?
Pourquoi la chasse au corps gras tout azimut favorise la prise de poids ?
note des lecteurs
date et réactions
29 février 2012
Auteur de l'article
DARCHE ERIC, 64 articles (Naturopathe)

DARCHE ERIC

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
64
nombre de commentaires
2
nombre de votes
151

Pourquoi la chasse au corps gras tout azimut favorise la prise de poids ?

Pourquoi la chasse au corps gras tout azimut favorise la prise de poids ?

La carence en corps gras polyinsaturés favorise :

Les déséquilibres hormonaux en progestérones, testostérones, DHEA ; à l’origine de la prise de poids.

Les acides gras Oméga 3, 6, 9 étant la matière première, des hormones sexuelles et de la DHEA qui ont un rôle lipolytique ( "élimination" des graisses)
En effet faire la chasse au corps gras va contribuer à faire chuter le taux de certaines hormones. Malheureusement cela peut entraîner la prise de poids car :

- la progestérone favorise entre autre, l'oxydation des graisses et régularise le métabolisme du sucre.

- la testostérone contribue à régulariser le stockage des graisses. Cette hormone est produite aussi chez les femmes en quantité très modéré par les ovaires et les surrénales. Cette hormone permet, entre autre de prévenir l'accumulation des graisses, en particulier au niveau de l'abdomen, en inhibant l'activité de l'enzyme lipoprotéine lipase.

- la DHEA joue un rôle dans la régulation du poids en freinant l'appétit, en normalisant le fonctionnement des cellules graisseuses. De plus cette hormone stimule par effet "feed back", l'hormone de croissance, qui contribue, elle aussi, à freiner la surcharge pondérale.

La baisse de toutes ces hormones en relation avec la prise de poids, explique d'ailleurs en partie, pourquoi à partir de 40 ans, l'homme et la femme accusent en général une prise de poids plus ou moins importante, au moment où toutes ces hormones ont tendance à être moins sécrété par l'organisme,

En éliminant les sucres raffinés, on perd plus de poids et de graisses corporelles qu’en limitant les graisses alimentaires de bonne qualité. Avant de supprimer ou de restreindre les sources d’acides gras Omega 3 (huile de noix, de colza par exemple), il est bon de savoir que ces lipides ont un rôle important pour le système nerveux, le fonctionnement du cerveau, la vision, et l’humeur.

Lorsque l’on prend conscience des rôles si importants que jouent ces acides gras au sein de notre organisme, comment vouloir les supprimer sans penser aux éventuelles conséquences délétères sur notre santé ?

La baisse du bon cholestérol HDL, des vitamines liposolubles A, D, E, K, ainsi que les caroténoïdes, résultent des produits allégés en graisse, où celles-ci sont souvent remplacées par des glucides, d’où l’augmentation des triglycérides, favorisant la prise de poids.

Comme le corps se sert, entre autres, des corps gras pour se protéger du froid et du chaud, il peut être amené à retenir l’eau pour pallier cette carence de lipides, entraînant ainsi l’apparition d’œdèmes. L’eau n’est pas un isolant spécifique, mais essentiellement un conducteur favorisant le froid et le chaud.

On notera que le tissu adipeux viscéral de la graisse brune contribue à brûler les graisses, produit de la chaleur et s’oppose au gain de poids. L’acide gras oméga 6 issu de l’huile de tournesol ou de noix par exemple, stimule, par l’intermédiaire des prostaglandines, les mitochondries de la graisse brune et entraîne une normalisation progressive du poids, sans qu’il soit nécessaire de recourir à des mesures diététiques draconiennes.

Nota. Il semble qu’un bon rapport entre les acides gras Oméga 3/Oméga 6, devrait se situer entre 4 à 5 parts d’Oméga 6 pour 1 part d’Oméga 3.

L’huile de colza est proche de ce rapport.

Consommez 2 à 4 cuillères à soupe de ces huiles par jour. L’huile de noix avec un ratio un peu différent reste aussi intéressante, mais moins concentrée en Omega 9.

On peut consommer de l’huile de tournesol aussi, sans exagération.

Le problème avec les acides gras Oméga 6, provient entre autre, de leur transformation (soit chauffé, soit partiellement hydrogéné, soit les deux, soit encore transformé par solvants chimiques).

Dans ce cas ils sont dénaturés, en forme TRANS, et sont nocifs pour la santé.

Ces acides gras favorisent l’obésité, les maladies cardio-vasculaires, le diabète, l’inflammation chronique.

Ne consommez donc que des huiles de première pression à froid d’origine biologique de préférence.

Réduisez fortement les aliments pourvoyeur d’acide gras « trans » comme les viennoiseries (pains au chocolat, croissants, cookies, biscuit ou gâteau industriel, nuggets, frites, hamburgers, etc.)

Extrait du livre d'Eric Darche : "Pourquoi je n'arrive pas à maigrir ?"

Eric Darche Naturopathe Spécialisé en nutrition

Conseil aussi par téléphone.

www.ericdarche.com Tel : 04 42 96 33 18.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...