Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pourquoi au moins 5 portions de fruits et légumes
Pourquoi au moins 5 portions de fruits et légumes
note des lecteurs
date et réactions
24 septembre 2012
Auteur de l'article
Patricia Pacaut, 10 articles (Rédacteur)

Patricia Pacaut

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
10
nombre de commentaires
25
nombre de votes
8

Pourquoi au moins 5 portions de fruits et légumes

Pourquoi au moins 5 portions de fruits et légumes

Cette recommandation du Programme National Nutrition Santé (PNNNS) n’est malheureusement suivie que par 1 français sur 10.

Fruits et légumes à volonté !

Cette devise, les crétois l’appliquent chaque jour et ils vivent plus longtemps en bonnesanté… Pourquoi pas vous ?

« Pour votre santé consommez au moins 5 portions de fruits et légumes ». Personne ne peut plus ignorer aujourd’hui ce slogan répété en boucle dans toutes les grandes surfaces, sur toutes les ondes radio et qui crève l’écran de notre téléviseur sur chaque pub alimentaire qui d’ailleurs incite au snaking… ce qui est un comble !

On peut juste se demander pourquoi seulement 1 français sur 10 suit cette recommandation du Programme National Nutrition Santé (PNNS)… Par méconnaissance de leur bénéfice sur la santé ? Leur prix ? Et si on commençait par faire la chasse au gaspillage !

Une portion de fruit, une portion de légumes, c’est quoi ?

Une portion de légume correspond à un quart d’assiette (standard) de légumes et à une assiette de salade… soit 50g de salade, 65g de concombre, 85g (poivron, carotte champignon de paris, aubergine, choux), 90g de blettes, 95g de courgette, 100g de poireau, 130g de pommes de terres, haricots blancs, ½ avocat, 1 artichaut.

Une portion de fruit c’est un gros fruit comme une pomme, une poire, une banane, une orange, une pêche… ou 2 fruits moyens comme l’abricot, la prune, la figue, le kiwi, la clémentine… ou une poignée de petits fruits (fraise, framboise, grains de raisins, cerise, noix, noisette, amande).

La mission « Au moins 5 portion de fruits et légumes » est facilement accomplie avec 2 portions de crudités, 1 portion de légumes cuits et 2 portions de fruits par jour. Reconnaissez que ce n’est pas la mer à boire !

Les bons sucres de l’assiette

Les fibres des fruits et légumes participent au bien-être digestif et aident à contrôler le poids. Les fibres, on ne les digèrent pas mais elles donnent un sentiment de satiété. Ce sont des prébiotiques qui nourrissent notreflore intestinale.

Les fibres confèrent aux fruits et légumes unindex glycémique bas, aux alentours de 15 pour les légumes (sauf la pomme de terre), de 15 à 50 pour les fruits à l’exception de la pastèque (72), du melon (67), de la banane mûre (65), de la cerise (63), de l’ananas (59), de l’abricot (57).

Autrement dit, la majorité des fruits et légumes sont des sucres (des glucides) qui ne perturbent pas l’équilibre du sucre sanguin. Ils entraînent une montée douce et progressive du sucre dans le sang. La libération progressive d’énergie procure une sensation de satiété pour un minimum de calories et participe à la prévention de l’obésité, du diabète et des problèmes cardiaques. La palme de l’IG le plus bas revient à la noix et à l’amande (15), à la noisette (20), des fruits à coque souvent diabolisés à tort par méconnaissance.

Les fibres solubles du son d’avoine, des légumineuses et des fruits (pectine des fruits à pépins (raisin, pomme, poire, figue, kiwi et des baies (fraise, framboise, cassis, mûre, groseille) forment un gel visqueux qui se dépose sur la paroi de l’ intestin et l’empêchent d’absorber des substances nocives. Elles ralentissent l’absorption des sucres et des graisses de notre assiette, elles diminuent le cholestérol et favorisent le glissement des résidus.

Les fibres insolubles comme la cellulose du son de blé, des légumes verts, des légumineuses (fèves, pois chiche, haricot, lentilles), la lignine des parties dures des carottes et des navets lutte contre la constipation en améliorant le transit intestinal et elles nettoient le tube digestif. Cette action diminue le temps de contact entre certains principes cancérigènes et le tube digestif… effet protecteur des risques de cancer digestifs (bouche, œsophage, estomac colon). Le pain blanc, le riz blanc et toutes les céréales raffinées n’en contiennent presque plus. Des fibres il en faut mais on évitera une alimentation trop riche en fibres car les minéraux comme le calcium seront moins bien absorbés et cela pourra entraîner des diarrhées.

Les fibres diminuent la glycémie mais aussi le taux de lipides dans le sang ce qui est favorable à la bonne santé des artères. Attention ! Plus c’est cuit plus c’est hyperglycémiant : privilégiez les crudités ! Tous les légumes se mangent crus sauf la pomme de terre et le poireau.

Un cocktail de vitamines et minéraux

Riches en Potassium, les fruits et légumes réduisent la tension artérielle et le risque d’accident vasculaire cérébral. Le potassium permet aussi de lutter contre l’acidité de l’organisme. Grâce au potassium on va épargner le calcium des os. On misera particulièrement sur les légumineuses (1g/100g), la banane, l’abricot, la noix.

Après les produits laitiers, ce sont les meilleures sources de Calcium, un calcium bien assimilé, protecteur des os. On misera sur les légumes verts (chou, épinard, salade, céleri, bette…), les herbes aromatiques (persil…), les légumineuses, les agrumes (orange, citron…), les figues, les amandes, noix, noisettes.

Pour faire le plein de Magnésium, on veillera à ne pas manquer dans l’assiette de légumes verts, de légumineuses et côté fruit de banane et de figue. N’oubliez pas que chaque coup destressentraîne une fuite de magnésium.

3 excellentes raisons supplémentaires… de remettre à l’honneur les légumineuses, d’autant que contrairement aux idées reçues, elles ne font pas grossir. Elles fournissent de l’amidon mais beaucoup moins que les céréales et leur richesse en fibres fait que ces aliments ont un index glycémique bas favorable.

Un bouclier antioxydant de choc

Les fruits et les légumes, par leur richesse en antioxydants luttent contre les radicaux libres responsables du vieillissement accéléré de toutes nos cellules et des maladies liées au vieillissement.

Une consommation importante de choux, navet, brocoli, ail, oignon réduirait de moitié le risque de cancer du côlon.

Où se cachent les antioxydants dans notre assiette ? Le glutathion peroxydase (l’enzyme antioxydante de l’organisme) se cache dans les légumes crus (chou fleur, brocoli, courgette, épinard, tomate, carotte, avocat) et dans certains fruits (fraise, melon, pamplemousse).

Le sélénium se cache surtout dans l’ail, la noix du brésil, les champignons ; Le béta carotène (pro vit A) dans la carotte, le melon, l’abricot, le poivron, la tomate et la salade ; La vitamine C dans les fruits frais acides (cassis, kiwi, citron, orange), dans les végétaux très colorés et frais (chou, brocoli, tomate, poivron, mâche, persil), dans le persil et les graines germées.

En misant sur les fruits et les légumes pourpres (cerise, framboise, mûre, myrtille, raisin, canneberge, chou rouge), rouges car riches en anthocyanes, vous ferez le plein d’antioxydants de la famille des polyphénols qui seraient bénéfiques en prévention des maladies cardiovasculaires.

Patricia PACAUT Tel: +33 6 65 72 37 89 Nutrition & Épigénétique En lui donnant les bons nutriments, notre corps est capable de performances exceptionnelles. « Le médecin du futur ne donnera pas de médicaments ; il formera ses patients à prendre soin de leur corps, à la nutrition et aux causes et à la prévention des maladies ». Thomas A. Edison https://www.facebook.com/Patricia.Pacaut.Reliv

POST-SCRIPTUM

  • Consommer au moins 5 portions de fruits et légumes par jour... C’est à dire en consommer plus mais pas moins. En idéal 9 à 10 portions.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Nutrition Légumes Fruits