Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pour les obèses anglais, il faudra faire du sport ou perdre ses allocs
Pour les obèses anglais, il faudra faire du sport ou perdre ses allocs
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 janvier 2013 | 7 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pour les obèses anglais, il faudra faire du sport ou perdre ses allocs

Pour les obèses anglais, il faudra faire du sport ou perdre ses allocs

A Londres, des élus veulent mettre en place une mesure draconienne pour inciter les obèses à perdre du poids, notamment à l’aide de la pratique d’un sport. Un rapport londonien publié le 4 janvier projette la mise en place d’un système de régulation des allocations pour les personnes obèses : Ces derniers auraient le choix entre le suivi des recommandations de leur médecin pour lutter contre leur surpoids, ou la réduction de certaines de leurs allocations. Bref, c’est la carotte et le bâton.

C’est le Financial Times qui a révélé cette suggestion drastique faite outre-Manche par des élus conservateurs, qui se sont exprimés lors de la publication d’un rapport sur le rôle des municipalités dans la santé publique. L’idée, qui provient de la municipalité de Westminster peut être clairement traduite en ces termes : « Vous êtes obèse ? Pratiquez plus d’activité physique ou dites adieu à vos prestations sociales ! ». En termes plus délicats, il s’agit d’inciter les personnes en surcharge pondérale habitant le centre de Londres à se plier aux activités physiques prescrites par leur médecin, sous peine de voir certaines prestations sociales réduites voire disparaître. Et le passage des obèses dans les salles de sport serait contrôlés au moyen d’une carte magnétique. Cette proposition, qui pourrait s’inscrire dans le cadre de la réforme de la santé du gouvernement de David Cameron, intervient alors que l’obésité atteint désormais un quart de la population adulte au Royaume-Uni, causant des dépenses du ministère britannique de la Santé se chiffrant chaque année à 5,1 milliards de livres (soit 6,3 milliards d’euros).
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Obésité Royaume-uni
Commentaires
0 vote
par Ronfladonf (IP:xxx.xx6.178.32) le 4 janvier 2013 a 20H10
Ronfladonf (Visiteur)

Et à quoi on reconnait un obèse exactement ? un IMC de plus de 18 ????

Mais ils sont fous ces Bretons...

0 vote
par surya (IP:xxx.xx2.111.58) le 7 janvier 2013 a 10H44
surya (Visiteur)

Bonjour à l’auteur,

"habitant le centre de Londres à se plier aux activités physiques prescrites par leur médecin, sous peine de voir certaines prestations sociales réduites voire disparaître"

Ca me semble un peu bizarre tout de même cette nouvelle parce que quand on voit le prix des logements dans le centre de Londres, on doute un peu du fait que ceux qui habitent ces quartiers soient les mêmes qui bénéficient des prestations "sociales". A moins qu’il ne s’agisse de l’équivalent des allocations familiales françaises auxquelles tout le monde à droit, mais faut que je pose la question de savoir si cela existe aussi en GB car je ne suis pas sûre. En tout cas, s’ils bénéficient bel et bien des prestations sociales du gouvernement, vu leur niveau de vie leur permettant de vivre dans le centre de Londres, la réduction de ces prestations en cas de non respect des consignes ne devrait pas trop leur faire peur.

Pour les personnes aux revenus modestes, et s’ils appliquent là aussi la mesure en question, vont-ils leur offrir l’abonnement à la salle de sport ? Les gens perdront peut être moins en faisant une croix sur une part de leur allocation qu’en se payant un abonnement dans une salle de sport (plutôt que de faire du vélo, histoire d’apporter la preuve qu’ils font bien du sport, et conserver leurs allocations)

Et qui va devoir faire des signalements aux services sociaux pour "dénoncer" les personnes obèses supposées faire du sport ? Les médecins ?

De toute façon, il me semble que des problèmes de santé peuvent aussi être à l’origine d’une obésité. La tyroïde ne serait pas une cause ?

C’est très gentil de la part du gouvernement britannique de se préoccuper de la santé des gens, et peut être faut-il en effet des moyens radicaux pour obliger les gens à bouger plus et perdre leur surpoids, mais c’est un peu dictatorial quand même cette mesure :-D

2 votes
par Tieum (IP:xxx.xx8.96.11) le 7 janvier 2013 a 12H00
Tieum (Visiteur)

Il y a bien un systeme d’aide au logement en Angleterre qui peut presque aller jusqu’a payer la totalité de sa part de loyer (100 voire 110£ par semaine) L’autre aide est celle correspondante au chomage ou plutot a la recherche d’emploi : un minimum de 3 recherches par semaine est demande et l’on doit pointer toutes les 2 semaines au job center pour en justfier sous peine de perdre les allocs (de 70£ par semaine) ce qui veut dire etre ensuite un minimum de 3 semaines sans allocs le temps d’ouvrir un nouveau dossier. (A noter que l’on touchera toute les allocs mais un delai peut etre lourd a gerer dans cette situation) Bref on peut s’en sortir sans faire aucun exces grace aux aides sociales a Londres meme avec les loyers si eleves. De plus, en ayant le statut de rechercheur d’emplois, l’acces aux salles de sports semi publiques est alors quasi gratuit. Voila pourquoi ils ont pense a cette mesure dont il a clairement ete dis que le but est de faire des economies. Je suis totalement contre cette mesure car en aucun cas on ne devrait utiliser la sante d’une personne pour un acces au travail, aux allocs ou n’importe quoi d’autre. Et comme tu dis surya, ca pourrait impliquer un systeme de delation pour les medecins. (Ou la creation de nouveaux postes pour faire ces controles... Capitalisme, capitalisme...) Bref j’ai honte pour eux d’en arriver a ca au lieu de prendre l’argent la ou ils devraient... (Finance) Je voulais juste eclairer sur l’etat des aides sociales en Angleterre qui, en tant que Francais vivant a Londres depuis 5ans, je trouve n’ont pas grand chose a envier a celle en France puisque tout le monde (europeen ou avec visa de travail) y a droit. De meme que pour la sante, medecin et hopitaux publics sont entierement gratuit pour tous, avec ou sans securite sociale...

0 vote
par lulupipstrelle (IP:xxx.xx3.247.11) le 7 janvier 2013 a 14H49
lulupipstrelle (Visiteur)

J’ai une hypothiroïdie, un traitement hormonal qui coûte moins de 10 euros pas mois, et je suis mince, comme tout ceux qui ne mangent pas n’importe comment. Sans sport mais avec une activité physique régulière. Ma soeur, elle, souffrait d’une maladie de Bâsedow atypique, elle a beaucoup grossi... mais elle s’est soignée, et est revenu à son poids normal grâce à une alimentation équilibrée. Evidemment il faut se prendre en main. c’est plus facile de s’enfiler un paquet de chips que d’éplucher des légumes et se préparer une soupe. L’histoire du fric ne tient pas. Je connais des diabétiques minces. Pendant la guerre, il n’ y avait pas d’obèses

0 vote
par lulupipstrelle (IP:xxx.xx3.247.11) le 7 janvier 2013 a 13H37
lulupipstrelle (Visiteur)

En Hongrie ce sont les diabétiques qui sont suivis de près. Ou ils adoptent le régime alimentaire indiqué par leur pathologie, ou on leur supprime les médocs... Jamais les diabétiques hongrois n’ont bénéficié d’un tel suivi médical : consultation et analyses régulières. Il y a des imbéciles pour s’en offusquer.

0 vote
(IP:xxx.xx0.46.229) le 7 janvier 2013 a 14H15
 (Visiteur)

Tout à fait, les obèses sont victime de la malbouffe et sont de plus en plus chassés- non pas du centre qu’ils n’ont pas les moyens de fréquenter- mais de leurs quartiers mal famés et bien affamés de l’East End, dont ils sont expropriés pour cause de réhabilitation juteuse de leur ex-habitat ( Les JO ont battu le record de rapidité en la matière...) Les investisseurs ? Le continent asiatique friqué qui investit dans la pierre leurs billets verts, on ne sait jamais...Quant à la Presse Britannique, elle finit pour la plupart découpée et accrochée à un clou dans les lieux dits d’aisance rejoignant ainsi l’essence de son origine...

0 vote
par coolspot (IP:xxx.xx6.182.235) le 8 janvier 2013 a 03H42
coolspot (Visiteur)

Et bien ou va-t-on ?

Et bientôt la puce dans le cul pour vérifier que nos excréments contiennent bien les 5 fruits et légumes par jour ?

Notre société deviens vraiment abject. Si ils veulent lutter contre l’obésité qu’ils ferment les Mc Donalds et Coca Cola ca sera autrement plus efficace.