Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Ostéoporose et vitamine D
Ostéoporose et vitamine D
note des lecteurs
date et réactions
1er juillet 2009 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Ostéoporose et vitamine D

Ostéoporose et vitamine D

Une question d’un blogonaute : "Ayant un début d’ostéoporose je dois prendre de la vitamine D sous forme de complément. Comment en avoir suffisamment sans avoir recours au médicament ? Quels aliments favoriser à part le poisson gras je suppose  ?" et plus globalement : "comment peut on éviter l’ostéoporose à 60 ans  ?"

L’ostéoporose est définie comme une perte de masse osseuse telle qu’elle augmente le risque fracturaire. ION parle d’ostéopénie quand la densité minérale osseuse s’affaiblit.
 
On ne parle d’ostéoporose sévère (ou établie) que lorsqu’il y a des fractures de type ostéoporotique. Environ 30 % des femmes post-ménopausées sont ostéoporotiques. Le risque qu’a une femme de 50 ans de présenter une fracture ostéoporotique durant le reste de sa vie est d’environ 40 %. Une femme âgée aujourd’hui de 50 ans a un risque fracturaire de 18 % pour le col du fémur, 16 % pour une fracture vertébrale et 16 % pour la fracture de Pouteau.
 
Les chiffres correspondants pour les hommes sont de 6 %, 5 %, et 2,5 %.
On estime qu’il y a eu en 1990 au niveau mondial 1,66 million de fractures de hanche de type ostéoporotique, 1,2 million chez les femmes et 0,46 million chez les hommes. L’incidence des fractures du col fémoral continue à augmenter et que cela n’est pas uniquement dû au vieillissement de la population. Il y a actuellement par année plus de 11 000 cas de fractures du col du fémur dans notre pays. Aux USA, les dépenses de santé attribuables aux fractures ostéoporotiques étaient estimées en 1995 à 13,8 milliards de dollars, dont 75 % pour le traitement des femmes de race blanche. En Belgique, le coût de la fracture ostéoporotique du col du fémur dépasse actuellement 3,5 milliards de francs belges par an, sans compter les frais additionnels, tels que séjour dans les maisons de repos et revalidation.
 
On estime aujourd’hui que, sur 100 femmes âgées de 50 ans, 40 souffriront d’au moins une fracture ostéoporotique majeure (col du fémur, vertèbre, poignet) avant la fin de leur vie. La mesure de la densité minérale osseuse (DMO) est à la base du diagnostic clinique d’ostéoporose, et est actuellement considérée comme l’élément clé pour repérer les femmes à haut risque et décider de la mise en route d’un traitement préventif. Cependant, pour un niveau donné de DMO, le risque de fracture varie en fonction de l’âge et de la présence d’autres facteurs de risque (antécédents personnels et familiaux, minceur, prise de corticoïdes, facteurs de risque de chute, etc.).
 
Chez les femmes âgées, les facteurs liés aux chutes (troubles neuromusculaires et de la vision, en particulier) ont un poids comparable à celui de la DMO dans le déterminisme des fractures du col du fémur.
 
L’ostéoporose n’est donc pas à prendre à la légère et je profite de l’occasion pour dire à tous ceux qui "hurlent" de ne plus consommer de produits laitiers sous le prétexte qu’ils seraient la cause de tous nos maux, qu’ils mettent en danger les personnes qui les écouteraient. Leur responsabilité est alors engagée.
 
Pour éviter l’ostéoporose, il faut manger des produits laitiers - principale source de calcium assimilable mais surtout, qui reste fixée dans l’os !! contrairement aux autres sources de calcium, moins performantes (source : Pointillard)... avant la fin de la croissance en épaisseur de l’os. Donc jusqu’à 25 ans.
 
Et oui. La croissance osseuse se fait jusqu’à l’âge de 25 ans. Et il y en a des "anti-lait" qui sont aujorud’hui soignés pour ostéoporose !!!
 
Mais si vous n’avez plus 20 ans, il faut impérativement consommer 3 portions de produits laitiers chaque jour, en prenant soin de choisir celles qui sont les plus riches en calcium et phosphore : fromage à pâte cuite, fromages affinés, yaourts.
 
Concernant la vitamine D, celle-ci est synthétisée par votre organisme grâce au soleil à travers votre peau. Mais lorsqu’il fait hiver et que vous sortez peu ou très couvert, alors une supplémentation peut être utile. Consultez votre médecin à ce sujet.
 
Les sources de vitamien D les plus importantes vont être les poissons bleus (dits "gras"), et les matières grasses animales...
 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Commentaires
0 vote
par Septuagénaire (IP:xxx.xx2.205.245) le 1er juillet 2009 a 13H49
Septuagénaire (Visiteur)

Excellent article.

On peut ajouter une précision : la ration de soleil sur la peau nue nécessaire pour activer la vitamine D peut s’acquérir en exposant bras et visage (les médecins canadiens disent torse et visage) au moins trois fois par semaine toute l’année ; c’est le conseil abondamment prodigué partout, mais irréalisable.

Par contre une étude canadienne montre que l’exposition du corps entièrement nu (d’une durée raisonnable pour ne pas transformer en ennemi le bienfaisant soleil !) recharge l’organisme en vitamine D en un temps très court. Ce qui permet, aux beaux jours, de faire une ample provision pour l’hiver, probablement sans avoir (ou très peu) recours à la pharmacopée. La fréquentation des centres naturistes et plages naturistes permet de constater , massivement, l’excellent état de sexagénaires, septuagénaires, et plus (la doyenne des naturistes français, toujours naturiste et pleine de santé, a 98 ans).

0 vote
par demitrius (IP:xxx.xx9.110.208) le 29 janvier 2011 a 19H18
demitrius (Visiteur)

Il faut arrêter de faire croire que seuls les produits laitiers contiennent du calcium. Il y a bien d’autres sources de vitamine D, à commencer par l’eau : le calcaire c’est du calcium ! Les produits laitiers auraient même des effets néfastes sur les os contrairement à cette idée répandue que c’est bon pour les os. Tout ça n’est que de la pub pour le lobby laitier, c’est tout. Cela fait déjà pas mal de temps que beaucoup de spécialistes de tout bord dénonce ce lobby...