Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Obésité : La prévention, remède à l’inefficacité des régimes
Obésité : La prévention, remède à l'inefficacité des régimes
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 octobre 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Obésité : La prévention, remède à l’inefficacité des régimes

Obésité : La prévention, remède à l'inefficacité des régimes

Malgré les messages bienveillants qui se sont multipliés, l’obésité s’installe au fil des ans. Dans la France d’aujourd’hui 15% des adultes et 3,5% des enfants sont obèses. Et ils sont respectivement 30% et 14% à être en surpoids. Par conséquent, et suite au plan Obésité lancé par le gouvernement en juillet dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié des recommandations énergiques relatives au dépistage et à la prise en charge de l’obésité : En clair, « les traitements médicamenteux ne sont pas la solution face aux excès de poids. Les régimes ont un effet yoyo ».

Comme le rappelle le Docteur Cédric Grouchka, membre du collège de la HAS, « l’obésité est un fléau à l'origine de 40 fois plus de morts subites, de six fois plus de maladies cardiovasculaires et de dix fois plus de diabète ». Comme pour les accidents de la route, les autorités sanitaires françaises ont donc décidé de repartir en guerre, visant cette fois les kilos en trop. La Haute Autorité de Santé a publié le 6 octobre dernier des recommandations et des fiches pratiques qui incitent sans détour à changer ses habitudes de vie courante, en variant mieux son alimentation, en se livrant plus souvent à une activité physique et en passant moins de temps devant un écran. Selon la HAS, en effet, ces règles de vie simples ont un bien meilleur effet que de chercher à maigrir à tout prix.

Et il ne serait même pas nécessaire de se livrer à un footing rituel : « 30 minutes de marche rapide ou de danse de salon, ou 45 minutes d’une partie de pétanque, d’un passage d’aspirateur ou d’une ballade tranquille équivalent à 20 minutes de jogging ». Faisant écho aux nombreux fiascos des régimes amaigrissants ces dernières années, le docteur Grouchka insiste sur le fait qu’il n’y a pas de régime miracle : « Les régimes et les médicaments n’ont qu’une efficacité limitée et peuvent être nocifs à long terme ». Dans leur ensemble, les experts s’accordent sur le fait que seul l’IMC (indice de masse corporelle calculé en fonction du poids et de la taille) est un indicateur fiable pour détecter un problème de surpoids.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.65.251) le 7 octobre 2011 a 19H33
trape (Visiteur)

Penser que les classiques 30 mn de marche permettent de "taper" dans le gras, est une belle illusion...Par contre cela permet de maintenir un poids chez un sujet sans problème de poids, avec une alimentation normale.

On a quantifié le niveau d’activité physique/semaine, nécessaire pour être très "efficace", chez un sujet obèse/surpoids, avec un équilibre alimentaire correct : 3000-3500 kcal/semaine. A vos baskets...On n’est plus dans de la prévention mais dans de la thérapeutique.