Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Obésité : la campagne de Coca-cola accusée de Health Washing
Obésité : la campagne de Coca-cola accusée de Health Washing
note des lecteurs
date et réactions
24 juillet 2013
Auteur de l'article
Tous sur la même planète, 18 articles (Ingénieur en agroalimentaire)

Tous sur la même planète

Ingénieur en agroalimentaire
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
18
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Obésité : la campagne de Coca-cola accusée de Health Washing

Obésité : la campagne de Coca-cola accusée de Health Washing

Pour les spécialistes, la nouvelle campagne contre l’obésité de Coca Cola en Australie serait du "Health Washing" en comparaison au "Green Washing". Explications...

Voici la lettre de Mélissa à son équipe de doctorat, au Centre de Collaboration de l'Organisation Mondiale de la Santé pour la prévention de l'obesité (traduit de l’anglais). 
 
Mélissa, qui est la spécialiste « industrielle » de son équipe, mais avant tout préoccupée par la santé des gens, leur a écrit concernant la nouvelle campagne de Coca Cola en Australie, celle qui est apparue mardi 23 juillet 2013 sur tous les écrans, les radios et les journaux du pays. Vous pouvez en apprendre plus sur leur site internet : http://www.coca-colajourney.com.au/.
 
En rapport à cette campagne, les spécialistes sont en train de parler de "Health Washing", comme on parle du Green Washing. Le Green Washing, c'est le blanchiement écolo réalisé par certaines industries. Elles utilisent l'image écolo pour vanter leurs petites actions vertes, alors qu'en même temps, elles polluent la planète.
 
Coca Cola, dans sa nouvelle campagne, se vante d'aider à lutter contre l'obesité.
“C’est incroyable de voir comment les industriels utilisent la lutte contre l’obésité pour promouvoir leurs produits, et prétendre qu’ils améliorent la santé des gens.
Dans la publicité, ils avancent plusieurs arguments :
  • Ils disent qu’ils réduisent la taille des portions
- Je suis moi même de l’industrie, et je sais que quand nous réduisons la taille des produits, ce n’est clairement pas pour que le consommateur consomme moins. Au contraire, les consommateurs ont l’habitude de consommer une certaine portion. Si on leur offre une alternative plus petite, ils n’auront pas de culpabilité à en reprendre s’ils ont encore faim. Je sais que c’est la façon dont nous travaillons. Par exemple, KitKat a créé les KitKatBall : plutôt que de manger des KitKat en barre, on propose des boules, dans un paquet plus gros que le KitKat habituel. Avec la boîte, les gens ne vont pas dire « ok, j’arrête là ». Quelqu’un est venu faire la promotion de sa boîte dans mon école, et nous a présenté ce produit. Il a avoué lui-même que les gens risquaient de manger encore plus de cette façon.
- Les calories sous forme liquide ne sont pas reconnues par notre cerveau et on ne réalise donc pas qu’on mange. On continue ainsi à en ingurgiter mais notre corps ne prend pas en compte les calories liquides, pourtant, on grossit.
- De plus, les calories contenues dans le Coca Cola sont des calories vides, sans aucun nutriment. Pourtant, le corps humain a besoin de nutriments pour fonctionner. La nature est bien faite, si vous mangez des produits naturels, les calories viennent avec des nutriments. Avec tous ces produits comme le Coca Cola, notre corps demande de plus en plus, car il cherche les nutriments. Tant que nous n’en avalons pas assez, nous ne nous arrêtons pas de manger et boire. Coca-Cola, c’est une histoire sans fin (ou sans faim ?).
  • Ils vantent leurs produits “Light” ou “Zéro”
- Ces produits sont encore plus dangereux que les produits traditionnels, parce qu’ils n’apportent pas de calories du tout ! Notre cerveau est bien content, il a le goût sucré, mais notre corps ne reçoit ni calories ni nutriments. C’est une vraie abbération ! C’est comme si on faisait saliver un chien et qu’on ne le nourrissait jamais. Les produits « Light » sont vraiment dangereux et ont l’effet inverse de ce qui est recherché par le consommateur. Plus vous buvez de « Light », plus vous avez faim. Un industriel qui travaille sur ces produits sait très bien que les consommateurs de produits « Light » sont eux aussi accros.
- Les composants qui remplacent le sucre dans ces produits ont souvent des impacts inconnus, ou dangereux, sur le cerveau et le corps, par exemple l’aspartame. Vous connaissez l’histoire du Bisphénol A dans les biberons ? On le remplace par du Bisphenol S. Même chose, mais pas encore étudié par les associations de consommateurs.
- La pub à la télévision est assez longue et met en avant le côté « santé ». De cette façon, Coca Cola essaye de s’attirer la sympathie des gens et de donner une bonne image à ses produits. C’est une honte. Ces efforts ne sont rien comparé aux dommages créés par leurs produits. Ils doivent faire des efforts, mais ne devraient pas s’en servir pour faire de la pub.
  • Ils disent qu’ils vont mettre des informations nutritionnelles sur les distributeurs de boissons. C’est une belle initiative que j’applaudie. Mais je sais aussi qu’ils ont bien réfléchi au design afin de se donner une image responsable en même temps. 
  • A la fin de la pub, ils disent qu’ils aident les gens à faire du sport. Je ne me souviens pas exactement de la pub, mais ils disent qu’ils aident à lutter contre l’obesité, en faisant leur part du travail, en supportant l’activité physique. A nouveau, quelle honte.
- L’activité physique ne fait pas perdre de poids. Ca prend des heures de sport pour perdre à peine quelques calories. Au mieux, on peut rester en forme.
- En pointant l’activité physique comme un moyen de lutte contre l’obésité, encore une fois, les industriels rejettent la faute sur les consommateurs, les individus. A travers ce message, nous, de l’industrie, rappelons aux gens que c’est de leur faute s’ils sont gros. Vous savez tout aussi bien que moi que ce n’est pas si simple.
- Ce qui est encore plus absurde c’est que ces même marques cherchent précisément à faire de la pub lors des évènements sportifs. Les stades et les salles de sport sont des lieux idéaux pour recruter de nouveaux consommateurs. En prétendant lutter contre l’obésité, ils peuvent maintenant couvrir encore plus d’évènements sportifs.
 
Cette nouvelle campagne me semble très dangereuse, dans le sens qu'elle offre une nouvelle forme de pub aux industriels. Dans ce domaine, tout est une course. La course semble avoir été lancée en Australie, on va voir de plus en plus de campagnes pseudo-santé dans le futur proche. J'ai bien peur des dérives que ça va prendre. Je pense que l'industrie fait en effet quelques vrais efforts en santé, mais cela ne devrait pas servir à changer l'image de leurs produits, qui restent, pour Coca Cola, de la malbouffe."
 
Pour être mis à jour de la publication des futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner en cliquant sur l'onglet "s'abonner". Merci !

SOURCES

  • http://www.theage.com.au/national/experts-slam-cocacolas-obesity-weightwash-20130724-2qiz2.html
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté