Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Manger trop de viande est nuisible
Manger trop de viande est nuisible
note des lecteurs
date et réactions
20 juin 2011
Auteur de l'article
PLK de Noetique, 38 articles (Blogueuse)

PLK de Noetique

Blogueuse
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
38
nombre de commentaires
0
nombre de votes
62

Manger trop de viande est nuisible

Manger trop de viande est nuisible

La consommation de viande a été multipliée par quatre depuis les années 30. La viande représente 22,4 % du budget des ménages. Si on y ajoute les produits d’origine animale, cela fait la moitié du budget. 70% des protéines ingérées sont d’origine animale contre 30% végétale. La proportion s’est inversée en un siècle...

Un rappport publié par la FAO (Food and Agriculture Organisation) en 2006 a conclu que 18% des gaz à effet de serre avait pour origine l'élevage, à savoir plus que tous les transports réunis... Pavé dans la mare ! (le méthane des fermentations entériques des ruminants n'est responsable que d'un tiers).
Pour produire 1 kg de protéines animales, il faut 10 kg de protéines végétales. Le porc est plus "efficace" que les bovins, le poulet reste le champion avec 1,9 kg de protéines végétales pour 1 kg de protéines animales. La logique serait d'élever des bovins pour le lait ( cela ne nécessiterait que 2,7 kg de protéines végétales pour 1 litre de lait) et encore.. puisque le lait est pour les petits veaux Very Happy .. et les porcs, les poulets pour la viande ! Les anciens mangeaient du veau et les vaches en fin de vie...
Quelques chiffres étonnants : lorsque vous mangez un bifteck de 200g, vous êtes responsables d'avoir émis autant de CO2 que si vous aviez roulé 40 kms en voiture, 100 fois plus que si vous mangiez des protéines végétales (soja , lentilles..).
30% des terres arables sont cultivées pour nourrir le bétail. Le maïs et le soja, qui servent de base à leur alimentation, nécessitent eau et pesticides qui sont alors retrouvés dans les nappes phréatiques... L'industrialisation de l'élevage génère des pratiques qui manquent de bon sens terrien : une vache en 1945 bien nourrie, sans hormones ou autres médicaments , fournissait 2000 litres de lait par an. Aujourd'hui, elle en donne entre 8000 à 12000...
En dehors de ces considérations écologiques importantes, l'impact de la viande sur notre santé suscite des controverses (responsable de beaucoup de cancers, hypertension, le fer de la viande rouge favoriserait le diabète II...).
Alors que faire pour le mieux être de la planète, le respect des animaux et pour notre santé ? Remplacer la viande rouge par des protéines végétales : soja- tofu- ,haricots, lentilles, pois chiches, pois cassés, fèves, quinoa céréales, riz, noix, noisettes, amandes, algues, graines germées....
Redecouvrons les plats traditionnels ! Une pizza - que beaucoup adorent partager - peut être santé - à l'origine,en Italie, elle l'était- en confectionnant un pizza végétarienne à la farine de blé entier , courgettes, tomates, aubergines.. mozzarella au lait de bufflonne, quelques filets d'anchois.., le petit salé aux lentilles autrefois s'appellait lentilles au petit salé, c'est dire comment nous l'avons changé.. la paella, bortch, couscous.. Adaptons à la saison !

Je mange peu de viande, ce n'est pas la base de notre alimentation. Je la considère comme une gourmandise, comme un plaisir . Je m'assure de sa provenance, je vérifie qu'elle est produite dans de bonnes conditions pour les animaux. A Pâques, nous partagerons l'agneau pascal (j'ai une recette de gigot confit... à damner )
Quid du poisson ? Deux fois par semaine du poisson gras... Se pose le problème de la pollution et de l'épuisement des ressources... Par chance, les poissons les plus riches en oméga 3 -sardines, anchois, harengs, maquereaux- sont les moins pollués et peu menacés. A part peut-être les anchois ?

POST-SCRIPTUM

  • Claude Aubert, ingénieur agronome , pionnier de l’agriculture biologique qu’il a commencé à préconiser dès les années 60 dans le cadre de l’association NATURE ET PROGRES. Chez lui, ce n’est pas un effet de mode..il est convaincu depuis 50 ans !

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté