Accueil du site
> Dossiers > Quel régime choisir ?
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Manger cru : zoom sur la raw attitude
Manger cru : zoom sur la raw attitude
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 novembre 2010 | 9 commentaires
Auteur de l'article
Essentielle, 16 articles (Rédacteur)

Essentielle

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
16
nombre de commentaires
0
nombre de votes
13

Manger cru : zoom sur la raw attitude

Manger cru : zoom sur la raw attitude

La folie du cru est en marche et compte de plus en plus d’adeptes. Mais quels sont les secrets et les bienfaits de cette alimentation ultra naturelle  ?

La raw attitude, ça vous dit quelque chose ? 

Nouveau régime à la mode, le crudivorisme, s'il est de plus en plus plébiscité par les stars comme Susan Sarandon ou Alicia Silverstone, ne date pourtant pas d'hier. En réalité, la raw attitude existe depuis plus de 2000 ans !Ce régime était pratiqué par les Esséniens vers 100 après J.-C et a ensuite été remis à l’honneur au XXeme siècle par Ann Wigmore et Viktoras Kulvinkas, fondateurs de l’Institut de santé Hippocrate. Appelé en anglais le Raw Food Diet, il se décompose en plusieurs catégories : les granivores (graines), les frugivores (fruits), les instinctos (consommer les aliments sans les mélanger) et les liquidariens (jus).
 

Manger cru, un style de vie

Mais plus qu'un régime, le crudivorisme est avant tout un véritable mode de vie basé sur une alimentation naturelle et vivante. A l'heure du règne des produits industriels et de la grande consommation de produits d'origine animale, le crudivorisme est-il une panacée ? L'objectif de la raw attitude, c'est de préserver sa santé et de manger le plus sainement possible. Pour cela, les adeptes du cru ont une règle simple : ne manger aucun aliment cuit à plus de 40°C ! C'est en effet la température maximale supportée par certains nutriments, au-delà, la chaleur détruit les enzymes présentes dans les aliments. Les crudivores consomment également de préférence des aliments issus de l'agriculture biologique et qui n'ont subi aucune transformation, mis à part la fermentation. Que ce soit de la viande, des légumes, ou du lait, tout doit être consommé cru et non pasteurisé. Le but : garder toutes les vertus nutrionnelles des aliments. Certains crudivores vont même plus loin, ne consommant que des fruits et légumes pressés, sous forme de jus ou de soupe.

La raw attitude, un régime bien être

Cette hygiène alimentaire qui peut sembler un peu particulière au premier abord répond à deux objectifs principaux : aider l'organisme à éliminer les toxines et prévenir les maladies cardiovasculaires ainsi que les cancers.
 
En effet, les adeptes de la raw attitude fondent leur régime alimentaire sur plusieurs études scientifiques selon lesquelles la cuisson des aliments entraine la destruction d'une partie des vitamines et des minéraux qu'ils contiennent. De plus, on a constaté que la cuisson pouvait réduire les propriétés anticancérigènes de certains légumes comme le brocoli, le chou ou le navet. D'autre part, selon certains, la digestion d'aliments cuits développerait un plus grand travail de l'organisme qui, à long terme, l'affaiblirait et favoriserait le développement d'allergies et d'autres pathologies. Mais cela reste toutefois à prouver.

Pour les adeptes de la raw attitude, c'est également LE nouveau régime détox très efficace puisque consommer des aliments crus et en majorité des fruits et légumes, favorise l'élimination des toxines par l'organisme.
Et enfin, bien évidemment, la raw attitude entraine souvent la perte de quelques kilos ! Et pour cause, exit l'huile de cuisson, les pâtisseries, la charcuterie et autres produits gras.
 

La raw attitude, faut-il se méfier ?


Sur le papier le régime cru semble très tentant, mais il faut tout de même rester vigilant. D'abord, ce régime est totalement déconseillé aux enfants, aux adolescents et aux femmes enceintes, l'apport énergétique journalier étant souvent plus faible que si on suit une alimentation traditionnelle, cela risquerait d'entrainer des problèmes de croissance.
 
 
De plus, des carences en vitamines B12 peuvent survenir. Celles-ci peuvent parfois provoquer des anémies. Ce régime est également fortement déconseillé aux personnes qui auraient des intestins irritables et souvent sujettes à des troubles digestifs car il peut entraîner nausées et maux de tête. Mieux vaut donc être en parfaite santé et sous surveillance régulière d'un médecin. 

Un régime tentant donc, mais à suivre avec prudence. Et quid des heures passées derrière les fourneaux ?
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
par trape (IP:xxx.xx7.65.251) le 19 novembre 2010 a 19H42
trape (Visiteur)

Typiquement "bobo" cette attitude, beaucoup d’inepties car la cuisson favorise la digestibilité des aliments (chimie basique ! ) et même la valeur nutritionnelle de certains aliments est augmentée par la cuisson ; comme dans les oeufs crus, par exemple qui contiennent une antitrypsine, enzyme détruite par la chaleur uniquement. Une diète normale comporte du cru et du cuit, sans dogmatisme. Sans parler du versant bactériologique mieux controlé par la cuisson.

0 vote
(IP:xxx.xx2.134.129) le 22 novembre 2010 a 14H28
 (Visiteur)

Merci pour votre réaction. Vous avez raison de rappeler qu’un bon équilibre alimentaire doit comporter de tout, du cru et du cuit. L’idée de cet article était avant tout de décrypter une "nouvelle" tendance de consommation (aussi bobo soit-elle) et d’en identifier d’éventuels risques et bienfaits car comme pour tout nouveau régime à la mode, il n’y pas de risque zéro.

3 votes
par tribert (IP:xxx.xx7.176.39) le 20 novembre 2010 a 08H02
tribert (Visiteur)

Votre article est en partie intéressant mais incomplet. Les limites que vous exposez au cru n’en sont pas. Du point de vue de la croissance, si les enfants ont une grande variété d’aliments appétent , il n’y a aucun pb de quantité, (mes enfants ont été élevés ainsi, ils ont 13 et 15 ans aucun pb de croissance no aucun pb de santé jamais..). Quant à la B12, vous supposez que manger cru c’est être végétarien/lien. Ce sont deux choses différentes. On peut tres bien manger cru des produits animaux (A CONDITION D UNE QUALITE PARFAITE ET DE NE PAS ASSAISONNER POUR LAISSER L INSTINCT, L ODORAT "REPERER" LA QUALITE, LA FRAICHEUR DE L ALIMENT) Aucun animal, à part l homme, sur terre, n’exclu à priori certains aliments de sa plage alimentaire pour des raisons "intellectuels" ou "sentimentalistes", seulement pour des raisons de gout et besoins biologiques qui s’expriment clairement grace à l instinct. Par contre tous ne mangent que ce qui se trouve spontanément dans la nature : les aliments préparés, cuits... ne s y trouvent pas ou tres tres exceptionnellement. Un cheval par exemple n est pas adapté pour manger un sac entier de graines de cereales, s il en trouve un il le termine, en depassant la dose acceptable, et meurt, meme si les cereales sont crues. Notre instinct est adapté pour les aliments naturels en qualite et en quantite (non transformes, non chimiques, ET avec une coherence de biotope globale).

0 vote
(IP:xxx.xx2.134.129) le 22 novembre 2010 a 14H23
 (Visiteur)

Bonjour, merci pour votre commentaire qui vient enrichir cet article. J’ai évoqué des carences en vitamines B12 pour ceux qui effectivement consommeraient davantage de fruits et légumes que de produits animaux mais je précise un peu plus tôt que ce régime alimentaire consiste à ne consommer aucun aliment cuit au-delà de 40°, y compris la viande. Je suis par ailleurs tout à fait d’accord avec vous sur le fait que "notre instinct est adapté pour les aliments naturels en qualite et en quantite (non transformes, non chimiques, ET avec une coherence de biotope globale)." C’est bien de le rappeler !

1 vote
par Misc (IP:xxx.xx2.114.147) le 14 mai 2011 a 23H16
Misc (Visiteur)

Quand j’entends des nutritionnistes raconter des idioties ça me fâche, dire que le "régime cru" est totalement déconseillé est absurde. Manger cru n’est pas un régime c’est des millions d’années d’évolutions. Le régime le plus déconseillé et le plus mauvais pour la santé est en fait celui que pratique 99% des gens dans les pays riches, ce régime est la pire des horreurs d’ailleurs le nombre de maladies le prouvent mais comme cela rapporte beaucoup d’argent et que les gens raisonnent par leurs cotés émotifs on préfère dénigrer le crudivorisme par exemple La vitamine b12, encore un grand mensonge pour faire peur au peuple, la b12 et partout pour ceux qui ne mange pas de viande (certaines graines germées et même les bactéries de notre intestin fabriquent de la b12) et je pourrais parler du fer (lentille) les besoins en fer d’un végétalien sont au moins 2x moins élevés que celui d’un mangeux de barbaque, de plus le fer est un oxydant qui vous fait vieillir et crever plus vite. En définitive il n’y a rien dans l’alimentation animale que vous ne puissiez pas trouver dans l’alimentation végétale équilibrée, quand on fait peur au gens c’est qu’on a quelque chose à vendre, de la b12 et de la viande par exemple. Un crudivore depuis longtemps qui n’a jamais avalé une pilule de b12. PS : L’argent mène le monde dans un monde de menteur mais c’est la nature qui a raison.

1 vote
par mimi (IP:xxx.xx4.137.28) le 6 avril 2014 a 11H05
mimi (Visiteur)

Quel commentaire intéressant et rassurant ! L’article m’a fait peur pour l’histoire de carence en b12 ... mais vous avez tout à fait raison, c’est manger les aliments "morts" qui sont nocifs pour la santé. On fait passer tout ceci pour une mode de riches ... ce qui est agaçant car je ne vois pas en quoi cela est une mode que de prendre soin de sa santé. je pense que manger cru est le meilleur moyen d’avoir le plus de vitamines possible donc bien meilleur pour la santé.

1 vote
par France (IP:xxx.xx5.253.225) le 31 mai 2011 a 01H14
France (Visiteur)

Non, le régime cru n’est pas déconseillé pour les enfants, les adolescents et les femmes enceintes ! Mes enfants ont jouit d’une bien meilleure santé (et de bien meilleurs résultats scolaires) lorsque je me suis mise à les nourrir cru, sans gluten ni produits laitiers. A partir de ce moment là ils ont eu une croissance certes plus lente, mais beaucoup plus régulière (sans à coup à l’adolescence) et plus longue. A l’âge adulte, ils avaient acquis une taille et une corpulence normale, et des formes tout à fait "sexy". Une croissance rapide n’est pas synonyme de santé, au contraire, c’est le propre des animaux soumis à un élevage industriel : les poulets de ferme, élevés sainement avec des produits naturels et crus ont une croissance bien plus lente que les poulets d’élevage, mais leur chair est plus ferme et leurs os bien plus solides. C’est la même chose pour les enfants. Quant aux femmes enceintes qui mangent cru, j’en connais plusieurs, elles ont toutes eu une grossesse radieuse, un accouchement bien plus facile que la normale, et de très beaux bébés, qu’elles ont allaités sans aucun problème pendant des mois, voire des années.

0 vote
par mimi (IP:xxx.xx4.137.28) le 6 avril 2014 a 11H10
mimi (Visiteur)

votre commentaire est très rassurant, je m’intéresse à l’alimentation crue (je suis végétarienne et suite à un abus de fromage de chèvre j’ai très mal aux articulations, donc ... je vais aussi le supprimer !) et je me suis dit en lisant l’article que c’était dommage que les enfants ne puissent pas en profiter ... votre commentaire est donc très rassurant et je pense que vous avez raison sur toute la ligne. de toute façon je ne vois pas en quoi donner du cru tout le temps aux enfants seraient déconseillés puisque si on fait cuire trop longtemps les aliments ils perdent de leurs vitamines ... donc c’est forcément mieux le cru !

0 vote
par ben333 (IP:xxx.xx8.137.123) le 19 juillet 2014 a 17H40
ben333 (Visiteur)

manger des légumes crus cela a toujours été bons et sain pour la santé. Je ne vois pas vraiment les contres indications à un régime à base de légumes crus, uniquement des avantages pour le corps et la santé mentale et physique.