Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les idées nutritionnelles précuites
Les idées nutritionnelles précuites
note des lecteurs
date et réactions
16 janvier 2012
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les idées nutritionnelles précuites

Les idées nutritionnelles précuites

Nous connaissons tous les idées reçues : elles semblent agréables, logiques, pertinentes et nous les faisons nôtres. Puis, savamment, nous les ressortons aux amis et connaissances comme de la confiture, en les étalant bien, émaillant nos propos de "un grand professeur m’a dit" ou " des chercheurs américains"...

Mais parfois, nous n'analysons pas l'information que nous colportons. Et parfois, c'est du grand n'importe quoi, du "complètement loufoque", du baroque, du rococo.... Et parfois encore, c'est du "pas fini", du "en-cours"...

Je vous passe les "les fruits en début de repas sinon rien" ou les "le sucre fait grossir, mais pas le gras", les "les édulcorants sont des poisons carcinogènes", le "sel fait grossir", "la banane est bien trop calorique", tout comme la betterave... et il faut manger du poisson, n'importe lequel, "pour avoir des oméga 3 et du phosphore, très bon pour la mémoire".

J'en ai des tonneaux.

Ce qui est plus signifiant, c'est que les informations nutritionnelles que nous avons aujourd'hui vont "tomber" dès lors que les découvertes nous apportent des démentis ou des nouvelles donnes. Rien de très original, c'est ainsi que fonctionne la science en général.

Ce qui n'est pas normal, c'est l'absence parfois inquiétante de mise à jour des connaissances des praticiens, des "nutritionnistes" ou même, des diététiciens ...Ainsi, un collègue me parle récemment du fer contenu dans les épinards, du fait qu'il faille diversifier l'alimentation d'un bébé allergique qu'après 1 an, ou que le sucre fasse grossir... j'en ai des tonneaux.

Il est difficile de se remettre en cause perpétuellement. C'est pourtant une habitude à prendre. Les pilotes de ligne le font, deux fois par an : ils retournent à l'école, font des exercices avec un professeur, apprennent à travailler avec d'autres, sans excès d'autoritarisme, et sont tout simplement excellents.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Nutrition