Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les fruits de mer : la santé dans votre assiette
Les fruits de mer : la santé dans votre assiette
note des lecteurs
date et réactions
14 décembre 2010 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Miss Sterou, 16 articles (Rédacteur)

Miss Sterou

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
16
nombre de commentaires
0
nombre de votes
11

Les fruits de mer : la santé dans votre assiette

Les fruits de mer : la santé dans votre assiette

Sauf si on y est allergique, impossible (et heureusement !) d’échapper au fameux plateau de fruits de mer pendant les fêtes : crevettes, langoustines, tourteaux, huitres, Saint-Jacques et autres coquilles en tout genre envahissent chaque année les tables de réveillon et réveillent les papilles des plus fins gastronomes. Mais, loin d’être seulement goûteux, les fruits de mer sont aussi une véritable mine d’or pour notre corps : tout en étant très peu caloriques, ils regorgent de protéines, de vitamines et de sels minéraux de toute sorte... Bref, un véritable cocktail de santé dans votre assiette ! Ça mérite quelques explications...

 
Des alliés minceur


Peu caloriques, les nutritionnistes préconisent souvent de les consommer dans le cadre d'un régime. Et pour cause ! Aux cent gramme, l'huître possède une valeur énergétique de 69 calories, le crabe de 30 calories et la crevette de 106... Parfait pour surveiller sa ligne, ou du moins éviter les excès. Leur taux de matière grasse est bien moins inférieure à celui des viandes. La crevette, par exemple, serait environ 3 fois moins riche en lipides que le poulet, lui-même très maigre. Grise ou rose, la crevette a également des propriétés brûle-graisse : l'iode et les acides aminés qu'elle contient favoriserait la lipogenèse. Tout ça bien sûr à condition de ne pas les déguster sous deux cuillers de mayonnaise, n'est-ce pas... !


Un cocktail très vitaminé


Les fruits de mer sont pour la plupart très riches en vitamines B12 qui est un anti-anémique efficace, c'est à dire qu'elle permet au corps de fabriquer plus facilement les globules rouges. Mais certains contiennent également de la vitamine B6 qui permet la dégradation et la synthèse des protéines, et de la B3 qui aide les hydrates de carbone à se transformer en énergie.

Des oligo-éléments en veux-tu, en voilà


Zinc, sélénium, fluor, iode, sodium, phosphore, cuivre, fer, magnesium, potassium... De quoi être requinqué pour la journée ! Les deux championnes sont certainement l'huitre et la coquille Saint-Jacques, chacune avec leur spécificités.

 

 

 

L'huitre est en effet une véritable perle pour notre santé : 100g (environ 8 à 10 huitres) fournissent la moitié de l'apport quotidien en manganèse et sélénium, deux oligo-éléments anti-oxydants qui protègent nos cellules du vieillissement prématuré. Ces 100g couvriraient également 600% (!) de nos besoins en zinc, remarquable immunostimulant qui renforce nos défenses immunitaires et fait barrages et virus et bactéries hivernales. Sans oublier mesdames les vertus aphrodisiaques qu'on prête aux huitres. Rien de prouvé scientifiquement mais la légende veut que Casanova en consommait une soixantaine (rien que ça !), le soir avant de partir compter fleurette... A bonne entendeuse !


 
 
 
 
La coquille Saint-Jacques est quant à elle un véritable bouclier contre le stress. Riche en magnésium, minéral qui améliore l'équilibre nerveux, ce fruits de mer subtil diminue l'irritabilité, favorisant ainsi le sommeil. Elle possède également une forte teneur en calcium qui, en plus de renforcer la solidité de nos os, intervient au niveau de la transmission nerveuse et joue un rôle d'antistress. Que de bonnes raisons d'en profiter !


De manière générale, les fruits de mer sont réputés pour leur richesse en omega-3 (voir mon précédent billet sur le sujet), un acide gras essentiel à notre organisme : diminution des risques de maladies cardio-vasculaires comme de l'hypertension artérielle, diminution du mauvais cholestérol sanguin et augmentation du bon, diminution des risques de polyarthrite et de diabète mais aussi des risques de dépression et d'hyperactivités, autant de vertus qu'on prête à ces fameux omega-3... Évitez toutefois de manger la tête des crustacés, car elle renferme du mauvais cholestérol.

Les protéines : rien à envier à la viande

100g de fruits de mer renferment en moyenne 15g de protéines et bien entendu, ce sont des protéines dites "maigres", c'est à dire faibles en lipides et en calories.
Les moules, par exemple, contiennent le même pourcentage de protéines que le porc. Le poulpe est presque aussi riche en protides que le poulet.

Comment profiter de tous ces bienfaits ?

Les fruits de mer peuvent parfois réserver quelques mauvaises surprises, je suis sûre que certaines d'entre vous en ont déjà fait l'éxpérience. Alors, comment éviter ça ? Quelques conseils :
  • Soyez toujours attentives à la fraîcheur des produits, surtout quand il fait chaud. 
  • Vérifiez la zone de pêche ou de collecte pour éviter tout risque de pollution.
  • Lorsque vous achetez des huitres ou des moules, pensez à vérifier la fiche de contrôle sanitaire collée sur l'emballage car ces coquillages peuvent provoquer de graves maladies comme l'hépatite.
  • Ne jamais laisser à tempréature ambiante des crustacés ou mollusques prendant trop longtemps. Les fruits de mer se conservent au réfrigérateur entre deux et trois jours maximum et dans un récipient profond enveloppé d'un linge humide de préférence. Vous pouvez toutefois les garder au congélateur, mais pas plus de trois mois.
  • Attention aux allergies : souvent causées par l'iode, elles peuvent entraîner de graves complications. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

A part ces quelques précautions, les fruits de mer sont donc un véritable bouquet de bienfaits à consommer pendant les fêtes, mais aussi tout le reste de l'année. 

 
 
 
 
Et pour celles qui sont en manque d'idée pour le dîner de réveillon, je vous conseille une recette que j'ai expérimentée il y a peu et qui m'a valu la dose de compliments : les langoustines rôties et leur crémeuse de mâche (à faire de préférence avec des Demoiselles de Loctudy, fameuses !) Une entrée festive et chic qui fait du bien...

 Bon appétit !
Miss Sterou

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Commentaires
1 vote
par Laurent Lecerf (IP:xxx.xx0.92.69) le 14 décembre 2010 a 19H56
Laurent Lecerf (Visiteur)

Vous me donnez des bonnes idées pour le repas de Noël. Merci.

0 vote
par Miss Sterou (IP:xxx.xx2.134.129) le 15 décembre 2010 a 11H32
Miss Sterou, 16 articles (Rédacteur)

De rien ;-)