Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les fêtes de fin d’année
Les fêtes de fin d'année
note des lecteurs
date et réactions
28 décembre 2009
Auteur de l'article
Florence Noël, 24 articles (Diététicien)

Florence Noël

Diététicien
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
6
nombre de votes
13

Les fêtes de fin d’année

Les fêtes de fin d'année

Les fêtes de fin d’année, la hantise pour certains . Entre "qu’est-ce -que je vais bien pouvoir faire cette année ?", "Mes efforts pour perdre du poids vont être anéantis !", "Des lendemains difficiles : digestion, fatigue."

 

 

Diététique et réveillon ne sont pas incompatibles. On pense petits fours, foie gras, saumon, huîtres, chapon, bûche, champagne... Il s'agit surtout de maîtriser les quantités : manger un peu de tout en quantité raisonnable. Ce qui veut dire qu'il n'est pas nécessaire de préparer un repas digne de Pantagruel , qu'il est possible d'alléger un peu les recettes notamment en matières grasses et de se faire plaisir.

Il est conseillé d'éviter la charcuterie en apéritif, ainsi que les chips, les cacahuètes, gras et caloriques, et qui par ailleurs sont salés et poussent à boire un peu plus. Préférer les légumes, les petits toasts à base de garniture faite avec du fromage frais et des crevettes, du saumon, de la ciboulette. Les cocktails sont très sucrés, opter pour des alcools secs, avec modération, ce qui évitera les maux de tête du lendemain.

L'entrée est par tradition à base de foie gras, saumon, ou coquillages. Elle peut être complétée de crudités ou non.
Le plat principal peut se composer de poisson, volaille, gibier, autruche, antilope, cuisinés rôtis au four.
Les accompagnements ne sont pas uniquement des féculents, mais aussi des légumes, ce qui permet d'alléger le repas. C'est aussi le moment d'innover, de réhabiliter certains légumes oubliés.
Le plateau de fromages est plutôt suivi d'un dessert léger, style sorbet et salade de fruits.
Et si le dessert est une bûche, elle est précédée d'un fromage frais, en faisselle par exemple, nappée d'un coulis de fruits.

Il existe toutes sortes de pains : aux céréales, aux noix, aux olives, complet, de seigle, pain d'épices. Leur atout : riches en fibres et en vitamines, ils allient variété, plaisir, et diététique.

La boisson est par excellence l'eau ! Une eau légèrement pétillante permet une meilleure digestion. Quant aux alcools ils rythment effectivement le repas, vin blanc, rosé, rouge, selon les goûts. Mais deux verres suffisent, en excès ils ne permettent pas d'apprécier ce que l'on mange.

Les chocolats, dégustés lentement, ont une place de choix à cette occasion. A cette occasion c'est la douceur et le goût sucré de notre enfance qui refont surface.

On met les petits plats dans les grands : soigner la présentation, varier les couleurs et les goûts (épicé, salé, sucré) permettent de voyager un peu !
Et quel plaisir que de voir ces mines réjouies devant une table qui "brille" : elle met l'eau à la bouche, prépare les papilles à recevoir les mets cuisinés avec le secret espoir qu'ils vont plaire. Tout le monde a participé et mis un peu de soi dans ces préparatifs. C'est la fête, un moment un peu magique à partager avec les siens.

  

   

    

Florence Noël Diététicienne nutritionniste
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Nutrition & Régimes