Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les bienfaits de l’ail sur la santé
Les bienfaits de l'ail sur la santé
note des lecteurs
date et réactions
6 septembre 2013
Auteur de l'article
Vivéo, 27 articles (Site internet)

Vivéo

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
27
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les bienfaits de l’ail sur la santé

Les bienfaits de l'ail sur la santé

Hummus, soupe, lapin…, l’ail entre dans la préparation de nombreux plats grâce à son puissant pouvoir aromatique. Bien que de nos jours, il soit principalement utilisé pour ses vertus culinaires, l’ail est l’un des remèdes naturels les plus puissants qui existe à l’heure actuelle.

Avant la découverte des médicaments tels que nous les connaissons aujourd’hui, l’ail faisait partie de la pharmacopée officielle et on l’utilisait pour traiter toutes sortes d’affections aussi bien en usage interne qu’externe.

Zoom sur les bienfaits de l’ail sur la santé

Mais d’ou provient l’ail ?

Il serait originaire d’Asie centrale ou de l’Inde du Nord. La plante que nous connaissons sous le nom d’ail est surtout et avant tout un légume. Cette plante potagère annuelle, à l’origine sauvage comme la plus part des légumes, est l’une des trois cent espèces du genre Allium. L’ail appartient à la famille des Alliaceae (anciennement classée sous les Liliaceae) où sont aussi classés les poireaux, les oignons, la ciboulette, les lys et… les tulipes. Sa racine se compose de plusieurs caïeux , plus connus sous le nom de gousses, une tête peut en contenir de 12 à 16.
 
Plus d’une trentaine de variétés différentes d’ail sont connus aujourd’hui selon leur taille, leur couleur et leur saveur. Mais la nature en recèle probablement d’autres variétés sauvages que nous ne connaissons pas et qui restent encore à découvrir. On parlera fréquemment d’ail blanc aux gros bulbes cultivé en automne et de rose pour celui du printemps à la saveur plutôt douce et légèrement sucrée. Sans oublier les variétés sauvages, savoureuses et souvent très parfumées comme l’ail des ours aux nombreuses propriétés, l’ail rocambole, l’ail violet (parfois aussi appelé ail rouge), l’ail fumé.
ou l’ail des vignes.

 
Il en est un auquel on pense moins : l’aillet, la friandise des gourmets !
L’aillet n’est pas une variété d’ail mais la petite pousse d’ail qui sort de terre à la saison printanière et dont le bulbe n’a pas encore eu le temps de se former. Si vous en croisez une botte sur le marché, n’hésitez pas une seconde, vous aurez envie d’en mettre partout ! A déguster à la croque-au-sel, en vinaigrette…

Du coté des bienfaits de l’ail

Les bienfaits de l\\'ail cru

Les bienfaits de l’ail cru

L’ail n’est pas un simple condiment, mais un alicament à part entière ! Il est très peu calorique et n’apporte que 60 calories pour 100gr consommés. La valeur d’une ou deux gousses d’ail frais par jour renforce l’organisme et aide à lutter de manière efficace contre les germes pathogènes. La principale propriété de l’ail est d’être antiseptique. Ses composants permettent d’inhiber les enzymes présentes dans certaines bactéries, champignons et parasites et lui confèrent ses qualités antimicrobiennes, et surtout antioxydantes…
 
De manière générale, on attribue à l’ail des vertus : antibactérienne, antibiotique, antivirale, anticancéreuse, diurétique, laxative, antiseptique, hypolipémiante, hypotensive, antifongique, inhibitrice de l’agrégation plaquettaire, expectorante et immunostimulante ! Tonique, fortifiant, antipoison, vermifuge, antifongique, il combat les mycoses digestives. C’est pour ces différentes raisons qu’il serait prescrit lors des abcès, des troubles de la prostate, d’hypertension, d’hypercholestérolémie, de bronchite, de maux de gorge ou lors de calculs urinaires. Il agit contre les œdèmes des jambes, la diarrhée, les maux d’oreille…

 
L’ail est utilisé depuis des siècles pour combattre les maladies des voies respiratoires dont le rhume, la bronchite ou la laryngite. Il est souvent conseillé pour lutter contre les troubles digestifs.

Que disent les scientifiques sur les bienfaits de l’ail ?

Etant donné les nombreuses qualités qu’on lui suppose, l’ail fait l’objet de nombreuses recherches orientées sur les propriétés nutritionnelles et pharmacologiques. Il renferme une quantité particulièrement impressionnante de substances précieuses dont des vitamines a, b, c, d, e, pp, des oligo-éléments et des minéraux (fer, magnésium, sélénium, zinc, etc.), des fibres des polysaccharides (cellulose et fructane), des acides aminés et des enzymes (alinase et peroxydase). Mais surtout l’essentiel de ses atouts réside dans ses substances soufrées (l’alliine, l’allicine ou l’ajoène) et dans les biocatalyseurs enzymatiques et hormonaux. L’ail en dilatant les vaisseaux sanguins, régule la tension artérielle et le rythme cardiaque. Il fluidifie le sang et possède une action hypolipémiante qui abaisse à la fois le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins.
 
Plus le cœur vieillit, plus les artères qui l’entourent se rigidifient. Ce phénomène ralentit la vitesse de circulation du sang augmentant par conséquent le risque de crise cardiaque. Sa richesse en antioxydants, entraverait cette évolution. Dans le domaine de la cancérologie, l’ail donne des résultats très encourageants au fur et à mesure des recherches. Possédant à l’évidence une action antitumorale, sa consommation régulière permettrait de prévenir l’apparition de certains cancers. De très bons résultats sont déjà obtenus en ce qui concerne les cancers de l’estomac, de l’intestin et notamment du colon, de la peau, de la prostate mais d’autres cancers sont actuellement à l’étude.

Des chercheurs ont démontré que l’ajoène agit comme l’aspirine et empêche le sang de coaguler en lui apportant une meilleure fluidité.
 
L’intensité de sa saveur dépend de la façon dont on le coupe. Ainsi plus, il sera tranché finement, plus sa saveur en sera forte et piquante et plusieurs études ont démontré que l’ail cru aurait plus de propriétés que l’ail cuit.
 

L’ail est l’allié de votre cuisine et de votre santé mais pas obligatoirement de votre haleine. Pour y remédier, il suffit de croquez quelques grains d’anis, de cardamone, de café ou de mâcher du persil, du cerfeuil ou encore des feuilles de menthe fraiche. Enfin, peu importe la raison qui nous attache à cette plante odorante si attirante, si nous en aimons la saveur dans nos plats, il n’y a pas de raison de s’en priver ! Pour augmenter vos chances d’avoir une alimentation équilibrée, vous pouvez également lire notre article sur les vertus des légumes crucifères. Faites en sorte de cuisiner ces légumes avec un peu d’ail et vous êtes sur d’avoir une santé de fer !

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
Nutrition Ail