Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les aliments Bio n’ont pas une meilleure qualité nutritionnelle
Les aliments Bio n'ont pas une meilleure qualité nutritionnelle
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 août 2009 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les aliments Bio n’ont pas une meilleure qualité nutritionnelle

Les aliments Bio n'ont pas une meilleure qualité nutritionnelle

Je vois que tous les médias s’affolent avec ce scoop qui n’en est pas un !! Les aliments BIO ne sont pas différents d’un point de vue nutritionnel, des aliments conventionnels.

JPEG - 27.2 ko
Les aliments Bio n’ont pas une meilleure qualité nutritionnelle

Ce n’est pas neuf !! Depuis le temps que le BIO existe, des fanas et des scientifiques ont tenté de démontrer que leur composition nutritionnelle était meilleure, ou moins bonne.... en vain !

 
Mais d’un point de vue strictement nutritionnel seulement... Car l’intérêt principal des aliments BIO réside dans le mode d’obtention : plus propre et plus respectueux de l’environnement... et donc, de la qualité globale de vos aliments présents et à venir. Et puis, les aliments BIO sont souvent plus propres que les conventionnels. Moins assaisonnés de chimie. Ce n’est pas nutritionnel, mais toxicologique. 
 
Alors !! pas supérieur nutritionnellement, mais supérieur d’un point de vue toxico. Vous n’achetez pas vous ?
 
Pour les fanas : voici le résumé de la publication en question, qui semble surprendre tant de journalistes...
 
Contexte :
Malgré une demande croissante des consommateurs pour les aliments produits biologiquement, une information sur la base d’un examen systématique de leur qualité nutritionnelle est inexistante.
 
Objectif :
Nous avons cherché à évaluer quantitativement les différences de teneur en éléments nutritifs entre des denrées alimentaires dites "conventionnelles" et "biologiques" .
 
Méthodologie :
Nous avons cherché toutes les publications existantes sur le sujet depuis 50 ans ( PubMed, Web of Science, CAB Abstracts) à partir du 1er Janvier 1958 au 29 Février 2008, contacté les experts et vérifié les bibliographies. Nous avons retenus les articles dans l’analyse dés lors que leur sujet traitait de la comparaison de la teneur en éléments nutritifs entre les aliments biologiques et conventionnels. Deux commentateurs se sont ensuite intéressés aux caractéristiques de l’étude, de sa qualité et des données obtenues. Les analyses ont été limitées aux éléments nutritifs les plus souvent rencontrés.
 
RÉSULTATS :
Sur un total de 52.471 articles, nous avons identifié 162 études (137 sur les plantes et 25 sur les animaux et produits animaux), dont 55 étaient de qualité satisfaisante.
Dans une analyse qui ne comprenait que des études de qualité satisfaisante, les cultures conventionnelles contenaient beaucoup plus d’azote, tandis que l’agriculture biologique et ses cultures ont un contenu nettement plus élevé de phosphore et l’acidité titrable est supérieure.
Aucune preuve d’une différence a été détectée pour les 8 autres nutriments contenus dans les cultures sur les 11 analysés.
Analyse de la plus petite base de données sur les produits de l’élevage n’a trouvé aucune preuve d’une différence de teneur en éléments nutritifs entre des produits issus de l’élevage biologique et conventionnel. .
 
CONCLUSIONS :
Sur la base d’un examen systématique des études de qualité satisfaisante, il n’ y a aucune preuve d’une différence de qualité nutritionnelle entre l’es denrées alimentaires issues de l’agriculture conventionnel ou bilogique. Les légères différences constatées dans la teneur en éléments nutritifs sont biologiquement probables mais le plus souvent liées à des différences dans les méthodes de production.
 
 
MERCI PUBMED
 

SOURCES

  • Etude :
    Nutritional quality of organic foods : a systematic review.
    Dangour AD, Dodhia SK, Hayter A, Allen E, Lock K, Uauy R. Am J Clin Nutr. 2009 Jul 29.
    Nutrition and Public Health Intervention Research Unit and the Medical Statistics Unit, Department of Epidemiology and Population Health, London School of Hygiene & Tropical Medicine, London, United Kingdom, and the Health Services Research Unit, Department of Public Health and Policy, London School of Hygiene & Tropical Medicine, London, UK.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
4 votes
par jeff (IP:xxx.xx1.58.189) le 5 août 2009 a 13H52
jeff (Visiteur)

Béatrice de Reynal n’attendrai que se genre d’info pour la relayer et avec ça un grand verre de lait Béatrice ?

0 vote
par lucide (IP:xxx.xx8.83.51) le 10 février 2010 a 06H05
lucide (Visiteur)

Je ne savais pas que "BIOLOGIQUE" voulait dire :"de meilleure qualité nutritionnelle" Bravo, vous participez à la désinformation sur le Bio. Et combien ça vous rapporte ?

0 vote
par lemiere jacques (IP:xxx.xx5.135.15) le 4 juillet 2011 a 19H00
lemiere jacques (Visiteur)

sur la toxico , un amerloque excellent toxicologue s’est amusé à quantifier et relativiser la part "chimique" et naturelle des substances toxiques dans les aliments...conclusion selon lui, en masse il n’y a pas photo, les substances cancerigenes naturelles dans les aliments sont largement majoritaires. Le postulat de l’agriculture bio est surtout de respecter l’environnement....pas de préserver directement la santé via la qualité des aliments....