Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le thé vert ne protège pas du cancer du sein
Le thé vert ne protège pas du cancer du sein
note des lecteurs
date et réactions
4 novembre 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Le thé vert ne protège pas du cancer du sein

Le thé vert ne protège pas du cancer du sein

Une légende, tenace, voudrait qu’une consommation de plus de cinq tasses de thé vert par jour puisse aider à se prémunir du cancer du sein. Une étude japonaise vient d’en apporter un démenti.

Les vertus anticancéreuses du thé vert ne seraient-elles qu’un mythe ? Des scientifiques japonais assurent aujourd’hui que cette plante ne présente aucun intérêt dans le cadre d’une prévention du cancer du sein. Ces derniers sont catégoriques : « Il n’existe aucun lien entre la consommation de thé vert et un quelconque effet protecteur ».

Le Professeur Motoki Iwasaki, du Centre national du cancer de Tokyo, secondé par ses collègues du département de nutrition et d’épidémiologie de Harvard School of Public Health, se fait plus précis : « Bien que des études in vitro sur des animaux aient pu suggérer que le thé vert peut avoir des effet bénéfiques et protecteurs contre le cancer du sein, les résultats des études sur l’Homme ne sont pas concluantes. Notre recherche de cohorte prospective basée sur un très large échantillon est l’une des première à avoir expérimenter un très large éventail de thés. Que des femmes aient bu moins d’une tasse de thé vert par jour ou plus d’une dizaine, le résultat fut le même : aucune association entre la consommation globale de thé vert et le risque de cancer du sein n’a été avérée ».

L’étude portait sur pas moins de 54 000 femmes, suivies pendant cinq ans. 12% d’entre elles buvaient moins d’une tasse de thé par semaine, alors qu’elles étaient 27% à en boire cinq tasses ou plus par jour. La différence fut certes significative, mais cette disparité n’a entraîné aucune incidence en termes de risque de tumeurs mammaires.

Il n’en demeure pas moins que le thé vert, qui possède la plus forte teneur en catéchine (un composant oxydant), semble avoir des propriétés bénéfiques dans la préventions des maladies cardiovasculaires, de certains types de cancers ou encore des caries dentaires. Sa consommation réduirait en outre le poids chez l’adulte, ralentirait la détérioration des fonctions cognitives et renforcerait la densité osseuse.

Source : Biomed Central et Breast Cancer Research 2010, 12:R88 (28 October 2010) « Green tea drinking and subsequent risk of breast cancer in a population to based cohort of Japanese women ».

 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Mots-clés :
Thé Cancer du sein