Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le sucre favoriserait les risques de cancer
Le sucre favoriserait les risques de cancer
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 mars 2009 | 9 commentaires
Auteur de l'article
Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute, 156 articles (Psychopraticien certifié)

Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute

Psychopraticien certifié
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
156
nombre de commentaires
2
nombre de votes
83

Le sucre favoriserait les risques de cancer

Le sucre favoriserait les risques de cancer

On ne peut pas jeter l’anathème sur le sucre trop rapidement. Le sucre est l’énergie du corps, nous en avons tous besoin et ne pouvons nous en passer. Seulement, des aliments à index glycémique trop fort, une prise abondante et régulière de sucres a des effets délétères sur la santé.

JPEG - 11.6 ko
Le sucre favoriserait les risques de cancer

Outre les liens incontestables avec des pathologies comme le diabète, l’obésité, ou les maladies cardio-vasculaires, les liens entre le sucre et le cancer sont de plus en plus étoffés dans la littérature scientifique.

Une consommation élevée de sucre a déjà été associée à une incidence plus grande de certains cancers (pancréas, sein,…). Des recherches de laboratoire ont démontré que l’ingestion de sucre alimentaire pouvait réduire la durée de vie de souris porteuses de tumeurs, trop de sucre ayant un effet négatif sur le système immunitaire. En laboratoire, il a en effet été observé que l’ingestion de sucre sous toutes ses formes pouvait inhiber l’activité des lymphocytes (cellules macrophages anticancer).

Le glucose est la source d’énergie privilégiée des cellules tumorales (qui peuvent difficilement métaboliser les gras), il a déjà été observé que ces cellules captent trois à cinq fois plus de glucose que les cellules normales. Par ailleurs, un haut taux de glucose dans le sang cause également une sécrétion additionnelle d’insuline, l’effet accélérateur de l’insuline sur les tumeurs a été observé sur des tissus d’animaux et des tissus mammaires humains. De plus, outre l’insuline, en réaction à un afflux de sucre, il faut compter avec la sécrétion de l’insulin-like growth factor-1 dont la caractéristique est de stimuler la croissance des cellules, dont les cellules cancéreuses.

Enfin, les succédanés de sucre que sont l’aspartame et la saccharine, comme la plupart des additifs, ne sont pas dénués de tout soupçon. Certaines études italiennes indiquent un lien probable entre le développement de certains cancers chez la souris et la consommation de succédanés dans la proportion d’une consommation humaine usuelle.

Mais attention ! Tous les sucres ne se valent pas. Ou plutôt, tous les sucres n’ont pas le même index glycémique et donc pas le même impact sur l’organisme. Par exemple, les sucres naturels des fruits (fructose), le sirop d’agave, le sxylitol, le sucre de fleur de coco etc… ne présentent pas de risques pour les personnes atteintes de cancer et certains sucres naturels présentent maintenant un intérêt majeur pour conserver le plaisir du goût sucré tout en ayant un index glycémique très bas.

Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute. Mon blog: PSYCHOTHERAPIE - SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE - COACHING (à Toulouse)
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Cancer Sucre
Commentaires
5 votes
par Pierrot (IP:xxx.xx1.23.48) le 16 mars 2009 a 12H50
Pierrot (Visiteur)

Donc, si j’ai bien compris, le ou les sucres ne favorisent pas réellement le cancer. Mais si une tumeur existe ils favorisent son développement rapide.

Les cellules cancéreuses ayant besoin de beaucoup d’énergie pour proliférer.

Cela me parait compatible avec le remède en cours d’essai, ne pas alimenter en sang les cellules cancéreuses pour provoquer leur mort.

Est-ce bien celà ?

6 votes
par apami (IP:xxx.xx9.68.123) le 16 mars 2009 a 14H09
apami (Visiteur)

Vous avez bien compris : en cas de tumeur, il ne faut plus s’alimenter ni boire. La tumeur cessera de croitre d’elle même en 8 jour.

8 votes
(IP:xxx.xx1.90.189) le 16 mars 2009 a 12H55
 (Visiteur)

on ne peut plus rien avaler, rien fumer, rien boire , c’est désormais une constante tout est dangeureux,nuisible, société rigide et codifié ou le risque n’est plus permis, il faudrait peut être prendre le contre pied à cette nouvelle idéologie.

12 votes
par Linda (IP:xxx.xx2.34.206) le 16 mars 2009 a 12H56
Linda (Visiteur)

Article flou, vague qui ne cite même pas les références des fameux nombreux travaux (ce qui fait penser à une reprise de reprise)qui glisse sémentiquement de la prise abondante (dont le critère n’est pas défini) à la prise tout court. A part affoler la galerie, que cherche l’auteur ?

Mais surtout continuez. Pendant que le corps médical nous amuse avec le caractère cancérigène de nos petits vices (avant on nous promettait l’enfer), on évite de se poser la question de tous les polluants présents dans notre environnement et dans notre nourriture.

Moralité : on peut continuer à avaler notre litron annuel de pesticide pourvu qu’on y aille molo sur le sucre ...

6 votes
par apami (IP:xxx.xx9.68.123) le 16 mars 2009 a 13H26
apami (Visiteur)

D’après des études incontestables, La naissance est un facteur aggravant fondamental dans l’apparition des cancers et des maladies incurables !

Il faut se calmer sur les accusations de dangerosité de ceci ou cela.

8 votes
par wermelinger eugene (IP:xxx.xx0.17.186) le 16 mars 2009 a 18H13
wermelinger eugene (Visiteur)

Je prends le risque de me répéter pour la xième fois sur ce sujet : Le sucre blanc raffiné ne contient plus d’information vitale c’est pour cela qu’il est néfaste. La cristalisation sensible montre qu’il s’agit d’un aliment mort, et la vie se nourrit de vie et pas de mort. "N’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre."

5 votes
(IP:xxx.xx6.13.54) le 16 mars 2009 a 19H24
 (Visiteur)

La pire maladie est la vie, elle est mortelle !!!!:->

5 votes
par Asp Explorer (IP:xxx.xx6.225.58) le 16 mars 2009 a 22H37
Asp Explorer (Visiteur)

De : Asp Explorer A : milieu médico-médiatique Objet : vous commencez à nous faire chier

Bonjour,

Vous avez depuis longtemps fait interdire la cocaïne, l’héroïne et le cannabis. Vous avez de fait quasiment fait interdire le tabac, et vous avez l’alcool dans le collimateur. Sous prétexte de maladie ou de je ne sais quoi, vous avez plus ou moins décidé de nous interdire le sexe. Evidemment, puisque c’est dangereux, vous avez décidé de nous interdire les sports extrêmes, la moto, la voiture qui en plus pollue parce qu’elle fait des particules, etc... Maintenant, vous nous empêchez de manger.

Mais au fait, qui vous en donne le droit ? Qui vous a faits comptables de ma vie ? Et si MOI j’estime que c’est MON DROIT d’abréger MON existence plutôt que de passer une vie interminable à trembler pour ma santé ?

Mais qu’est-ce qui vous défrise dans l’idée qu’on prenne du plaisir à vivre ?

1 vote
par L'Enfoiré (IP:xxx.xx9.145.117) le 17 mars 2009 a 09H21
L'Enfoiré (Visiteur)

Sur le même sujet "Se sucrer au propre comme au figuré" (cf l’URL) ;-)